Articles récents

Filtrer par :
Nouvelles
Partagé le 2024-02-19

Offre d'emploi

Chargé.e de programme Afrique du Nord

Type de contrat : Contrat de 2 ans, renouvelable selon les financements.
Horaire : temps plein (37,5h par semaine)
Lieu de travail: Présentiel à Montréal, hybride ou en télétravail au Canada.
Ce poste n’est pas offert à l’international, la personne sélectionnée pourra faire du télétravail. La personne doit être autorisée à travailler au Canada et Égides n’entamera aucune démarche d’immigration et/ou de relocalisation vers Montréal.

Contexte du projet

Le projet « Résilience des mouvements LGBTQI francophones en Afrique du Nord » vise à renforcer la résilience des mouvements de défense des droits humains des personnes LGBTQI en Afrique du Nord francophone, à travers (1) l’accompagnement des organisations locales pour la mise en place de 10 initiatives de promotion des droits et du bien-être des personnes LGBTQI ; (2) la documentation et le renforcement de la sécurité, de la santé mentale et du bien-être des activistes LGBTQI ; et (3) la concertation régionale et la participation des activistes à des conférences et des espaces de concertation internationaux.


L’approche novatrice du projet résidera dans la promotion et le développement de l’autonomie des organisations locales à définir les initiatives et le renforcement des capacités qu’elles souhaitent développer, à la documentation des enjeux des communautés francophones d’Afrique du Nord et la création d’outils de sécurité adaptés aux contextes de la région.


Égides privilégie des approches féministes, intersectionnelles et décoloniales. Celles-ci constituent l’ADN-même de l’organisation et demeurent un composant essentiel des projets, la personne retenue devra démontrer ses capacités à intégrer ces approches dans son travail et dans les relations avec les partenaires.

Description des responsabilités


Sous la supervision de la personne Responsable des programmes et en collaboration avec les organisations partenaires basés dans la région, la personne Chargé.e de projet devra :

Gestion de projet

• Assurer le suivi technique et financier du projet en conformité avec les exigences du bailleur de fonds ;
• Garantir la soumission de tous les documents de projets, y compris les rapports techniques et financiers, aux différentes parties prenantes, notamment le bailleur de fonds.
• Assurer la coordination avec les organisations locales et parties prenantes.
• Superviser les processus de suivi et d’évaluation du projet.
• Superviser et coordonner les mandats de consultance externes liés au projet.
• Accompagner le renforcement des capacités des organisations partenaires dans la gestion de projet.
• Favoriser la concertation régionale et internationale entre les organisations partenaires, les bailleurs de fonds et les institutions internationales.
• Favoriser la mise en place de dynamiques participatives, féministes et inclusives au sein du projet.

Communication

• En collaboration avec la ou le responsable des communications, assurer la visibilité du projet et de ses résultats auprès des membres et des réseaux LGBTQI, du grand public et des bailleurs de fonds.

Autres

• Participer aux sessions de planification, rencontres d’équipe et évaluation de la performance selon les exigences ;
• Contribuer aux efforts de l’organisation pour créer un environnement de travail inclusif faisant la promotion des diversités ;
• Participer à la création d’une dynamique de bien-être au sein de l’équipe.
• Autres tâches connexes.

Compétences requises

• Diplôme d’études de niveau postsecondaire en relations internationales, développement international, études de genre, gestion de projets ou autres domaines connexes ;
• Expérience démontrée en gestion de projets internationaux et relations avec les bailleurs de fonds, en particulier Affaires Mondiales Canada ;
• Expérience démontrée en renforcement des capacités et accompagnement des organisations de la société civile.
• Connaissance de la gestion axée sur les résultats ;
• Connaissance approfondie des questions liées à l’orientation sexuelle, l’identité et l’expression de genre, et aux caractéristiques sexuelles dans une perspective intersectionnelle, ainsi que des enjeux LGBTQI à l’international et dans la francophonie ;
• Compréhension des enjeux nord-sud, notamment dans la perspective des luttes pour les droits humains des personnes LGBTQI ;
• Connaissances approfondies du contexte de l’Afrique du Nord francophone.
• Maîtrise des outils de la suite MS Office ;
• Excellentes aptitudes à la communication orale et écrite en français et sensible à ses variantes à l’international ; expérience en matière de langage dégenré et inclusif ;
• Connaissance avancée de l’arabe et de la région Afrique du Nord.

Compétences souhaitées

• Connaissances du paysage des bailleurs de fonds nationaux, régionaux et internationaux intéressés aux droits humains des personnes LGBTQI ;
• Expérience de militantisme pour les droits humains et/ou dans le milieu des organisations communautaires. Une expérience de militantisme dans le milieu LGBTQI en Afrique du Nord sera hautement valorisée.
• Expérience de travail dans un contexte international et multiculturel ;
• Esprit d’analyse critique et discernement ;

Conditions spécifiques

La semaine de travail régulière est de 37,5 heures, mais la charge de travail pourrait nécessiter des horaires de travail irréguliers de manière ponctuelle selon les besoins. Considérant la dimension internationale du travail d’Égides, une certaine flexibilité dans l’organisation des horaires de travail sera requise.
La personne titulaire du poste pourrait être amenée à voyager au Canada et à l’international de manière ponctuelle, et plus concrètement dans les pays de mise en œuvre du projet.


Selon l’échelle salariale en vigueur, le salaire annuel brut est compris entre 52 520 $ et 54 540 $ (échelon 1) et sera déterminé en fonction de l’expérience

Comment postuler

Pour répondre à cet appel, veuillez soumettre votre CV et une lettre de motivation avant le 31 mars 2024, à 23 h 59 (TE) à l’adresse courriel suivante : recrutement@egides.org. Prière d’indiquer dans l’objet de votre courriel la référence suivante : EGD- RH-2401 – Chargé.e des programmes Afrique du Nord. L’entrée en fonction de ce poste est prévue pour le 15 avril 2024.


Les candidatures sont traitées dans l’ordre d’arrivée et nous nous réservons la possibilité de fermer l’offre avant le terme initialement indiqué si une bonne candidature est retenue.


Nous remercions toutes les candidates et tous les candidats pour l’intérêt porté au travail et à la mission d’Égides, mais seuls les profils retenus seront contactés.


Les diversités et l’égalité sont des valeurs fondatrices au cœur d’Égides et notre équipe est dédiée à l’application et l’épanouissement de ces valeurs dans son travail quotidien et son environnement. Nous accueillons les candidatures des femmes, des personnes autochtones, des personnes en situation de handicap, des minorités ethniques, des personnes de diverses orientations sexuelles, identités et expressions de genre, des minorités visibles et autres qui peuvent contribuer à la diversité et qui partagent nos valeurs. Si vous recevez une invitation à poursuivre dans le processus de sélection, vous aurez la possibilité de nous faire part des mesures d’accommodement dont vous pourriez avoir besoin.

Nouvelles
Partagé le 2024-02-15

Offre d'emploi

Description du poste

Sous la supervision de la Direction générale, la personne Responsable Finances et Administration sera chargée de la planification et du suivi budgétaire et la supervision financière des activités de l’organisation, en conformité avec les normes comptables canadiennes pour les organismes sans but lucratif, ainsi que la responsabilité des processus administratifs et de ressources humaines. La personne responsable finances et administration occupe un rôle clé au sein de l’organisation, contribuant en particulier à la vision stratégique de croissance et de stabilité financière de l’organisation pour assurer à long terme ses capacités à soutenir ses membres et les communautés LGBTQI à travers le monde francophone.

Description des tâches

            Suivi budgétaire et supervision financière

  • En collaboration avec la direction générale, contribuer à l’établissement et à la mise à jour régulière du budget de l’organisation.
  • Préparer et fournir régulièrement à la direction générale les informations financières requises pour la bonne gestion de l’organisation, incluant les états des résultats, les bilans, les analyses de flux de trésorerie et les projections budgétaires pertinentes à la prise de décision.
  • Procéder à la réconciliation mensuelle, trimestrielle et annuelle des comptes de l’organisation.
  • Assurer la relation avec la banque et identifier les meilleures stratégies de gestion et produits financiers adaptés aux besoins de l’organisation.
  • Préparer les états financiers trimestriels et annuels présentés au conseil d’administration et aux membres.
  • Superviser la préparation des rapports financiers aux bailleurs de fonds.
  • En collaboration avec la direction générale, préparer et assurer le bon déroulement des processus d’audit.
  • Assurer une gestion appropriée de l’information comptable et financière, en ligne et hors ligne, permettant une documentation adéquate et rigoureuse des dépenses et paiements.
  • Analyser de manière régulière les politiques et procédures financières de l’organisation et proposer des améliorations adaptées au contexte de l’organisation.

Gestion des comptes payables et recevables

  • Centraliser, vérifier et préparer l’approbation des dépenses et de décaissements, en particulier assurer la présence et la conformité des pièces justificatives, pour validation par les personnes désignées.
  • Saisir les paiements dans le système de gestion de la trésorerie de l’organisation et assurer le suivi de leur validation par les signataires.

Développement des affaires

  • En collaboration avec la direction générale et les autres responsables de département, contribuer à l’établissement du plan annuel de financement de l’organisation.
  • Participer à la construction des budgets pour les propositions de projets aux différents bailleurs de fonds.
  • Assurer l’adaptation des processus de gestion comptable de l’organisation aux exigences des bailleurs de fonds qui financeront de nouveaux projets.

Processus administratifs

  • Assurer l’application et la mise à jour des processus administratifs et de gestion administrative.

Ressources humaines

  • Assurer l’application et la mise à jour de la Politique de gestion des ressources humaines et de l’échelle salariale.
  • En collaboration avec la direction générale, élaborer le plan annuel de ressources humaines incluant les projections financières pertinentes.
  • Assurer une gestion efficace et rigoureuse de la paie.
  • Rechercher et identifier des solutions pour la gestion des ressources humaines internationales.
  • Assurer l’application et la mise à jour de la Politique de gestion des ressources humaines et de l’échelle salariale.

Autres

  • Participer aux sessions de planification, rencontres d’équipe et évaluation de la performance selon les exigences.
  • Contribuer aux efforts de l’organisation pour créer un environnement de travail inclusif faisant la promotion de la diversité.
  • Mettre en œuvre un processus personnel de développement professionnel et d’apprentissage.
  • Autres tâches connexes.

Conditions spécifiques

Le poste est basé à Montréal, Québec, Canada. La semaine de travail régulière est de 37,5 heures hebdomadaires. La charge de travail pourrait nécessiter des horaires de travail irréguliers de manière ponctuelle selon les besoins.

Voyages

Des voyages au Canada et à l’international pourraient être requis pour ce poste de manière ponctuelle, en fonction des besoins des projets.

Compétences requises

  • Diplôme d’études de niveau postsecondaire en comptabilité.
  • 3 années d’expérience en gestion comptable, tenue de livres, planification financière, gestion de projets ou autres expériences pertinentes.
  • Connaissances prouvées des normes comptables canadiennes pour les organismes sans but lucratif et des obligations légales et fiscales leur incombant.
  • Connaissance de la gestion des risques organisationnels.
  • Expérience démontrée en gestion de projets internationaux avec une diversité de bailleurs de fonds tels qu’Affaires Mondiales Canada ou l’Union Européenne.
  • Expérience dans la gestion de la paie et des processus administratifs de ressources humaines.
  • Maîtrise des outils de la suite MS Office et logiciels de gestion comptable tels qu’Acomba.
  • Sensibilité aux questions liées à l’orientation sexuelle, l’identité et l’expression de genre, et aux caractéristiques sexuelles dans une perspective intersectionnelle, ainsi que des enjeux LGBTQI à l’international et dans la francophonie.
  • Connaissance avancée de l’anglais à l’oral et à l’écrit.

Compétences souhaitées

  • Connaissances du paysage des bailleurs de fonds nationaux, régionaux et internationaux intéressés aux droits humains des personnes LGBTQI.
  • Expérience de travail dans un contexte international et multiculturel.
  • Connaissance de la gestion axée sur les résultats.
  • Esprit d’analyse critique, stratégie et discernement.
  • Capacité à travailler sous pression et à gérer les priorités.
  • Sens des responsabilités et résilience.
  • Organisation, adaptabilité et esprit d’initiative.
  • Capacité de travailler en équipe avec bienveillance autant que de manière autonome.
  • Souplesse et polyvalence dans les tâches et dans l’horaire.

Comment postuler

Veuillez envoyer votre candidature complète (lettre de motivation et curriculum vitae) à l’adresse recrutement@egides.org, en indiquant dans l’objet de votre courriel la référence EGD-RH-2402 - Responsable finances et administration. L’entrée en fonction de ce poste est prévue pour février 2024.

Les candidatures seront révisées au fur et à mesure de leur réception.

Nous remercions toutes les candidates et tous les candidats pour l’intérêt porté au travail et à la mission d’Égides, mais seuls les profils retenus seront contactés.

La diversité et l’égalité sont des valeurs fondatrices au cœur d’Égides et notre équipe est dédiée à l’application et l’épanouissement de ces valeurs dans son travail quotidien et son environnement. Nous accueillons les candidatures des femmes, des personnes autochtones, des personnes en situation de handicap, des minorités ethniques, des personnes de diverses orientations sexuelles, identités et expressions de genre, des minorités visibles et autres qui peuvent contribuer à la diversité et qui partagent nos valeurs. Si vous êtes invité-e à poursuivre dans le processus de sélection, vous avez la possibilité de nous faire part des mesures d’accommodement dont vous pourriez avoir besoin.

Nouvelles
Partagé le 2024-02-12

Mois de l'histoire des Noir.e.s

En ce mois de février, nous honorons et célébrons l'héritage des personnes noires, leur histoire, leurs contributions et leur résilience.

Nous voulons profiter de ce moment privilégié pour souligner le leadership extraordinaire des personnes noires aux sein de notre conseil d’administration. Leurs voix, leurs perspectives et leur expertise enrichissent notre organisation et nous guident vers un avenir plus juste et plus équitable. Leurs contributions sont une source d'inspiration et un exemple de la puissance de la représentation dans la prise de décision.

Nous vous les présentons :

Olivia Shola

Co-présidente

Âgée de 35ans, Olivia Shola est une femme trans féministe queer béninoise. Elle est diplômée d’une licence en Archivistique et d’un Master II en Management des Services Publics à l'École Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) du Bénin. Elle est une activiste engagée pour la promotion des droits humains, vice-présidente du Forum des trans d’Afrique de l’Ouest, directrice générale de IDENTI-T Bénin et consultante en gestion organisationnelle et plaidoyer. Elle cumule plus de 15 ans d’expérience en gestion associative. Très portée sur la justice, l’équité et la valorisation des identités LGBTQI, elle est passionnée par l’art, la culture, la littérature et la recherche sociale.

Evans Ilunga

Siège personne bisexuelle

Evans ILUNGA (il/lui) est né en Kasai oriental au centre de la République Démocratique du Congo. Juriste de formation, il est activiste des droits humains et milite spécialement pour la protection des droits des minorités sexuelles et des communautés marginalisées. Il est chargé de programmes au sein de l'organisation La Colombe Pride et il est passionné par l'élargissement des connaissances et du discours public sur les intersections des questions liées aux thématiques LGBTQI en RDC.

Kira Tiarra

Siège personne trans

Kira Tiarra est une jeune femme trans et activiste engagée originaire du Bénin qui a consacré une grande partie de sa vie à la défense des droits des minorités sexuelles. Depuis 2018, elle a travaillé avec Envol et Les Amazones du Bénin en assumant des responsabilités allant de secrétaire à directrice générale, axant ses efforts sur la lutte contre les violences basées sur le genre, en particulier à l’égard des personne trans. En sa qualité de Miss Trans Bénin, Kira cherche constamment de nouveaux défis pour étendre son impact, promouvoir l'acceptation et l'égalité pour tous avec un profond désir de faire une différence positive dans le monde.

JULIA MAKUALA

Siège Afrique centrale, Afrique de l’Est, Afrique australe

Agée de 37 ans, Radiologue de formation, activiste des droits humains et de résolution des conflits, Julia MAKUALA est une militante afro féministe LBTQ, une voix qui résonne dans le paysage associatif national congolais (RDC).

Julia se dévoue pour la promotion et la défense des droits des femmes ainsi que la reconnaissance par la RDC de la citoyenneté de la personne sexuellement minoritaire telle que les recommandent les traités et conventions Internationaux que la RDC a signés et/ou ratifiés.

Avec son ASBL spécifique " Oasis RD Congo ", elle s’insère dans la lignée de grandes figures féministes d’ici et d’ailleurs de lutte contre les violences faites à l’égard de la fille et de la femme. Elle œuvre pour l’émergence d’une société tolérante, égalitaire et inclusive où l’acceptation de l’autre avec sa différence constitue le socle de la cohésion sociale.

Patrick Fotso

Siège Afrique centrale, Afrique de l’Est, Afrique australe

Patrick Fotso est d'origine Camerounaise, âgé de 36 ans et titulaire d'une licence en management des entreprises hôtelières.

Il est activiste depuis plus de 15 ans et actuellement le directeur exécutif de l'organisation Alcondoms Cameroun qui est une organisation identitaire de lutte contre le VIH et la promotion des droits humains tout sexe, tous genres confondus.

Il est également membre du conseil d'administration du NSWP et président du comité de gestion de la coalition des organisations francophones de l'Afrique centrale et Ouest (CAFOC).

Meda Martine

Siège personne intersexe

Meda Martine, ou Amon, est originaire de Dissin Mou, au sud-ouest du Burkina Faso. Elle est née d’une famille modeste, animiste et apolitique, dont elle est l’aînée d’une famille de 6 enfants. Elle est artiste de formation et travaille actuellement dans la tradipharmacopé, qui est une passion pour elle.

Kami Oba

Siège Afrique de l'Ouest

Kami Franck OBA est un militant gay. Il a étudié l’Histoire et l’Archéologie à l’université. Il a commencé sa spécialisation en licence où il a ouvertement abordé les questions de sexualité en générale portant sur l’homosexualité dans son mémoire de Licence. Il est allé plus loin en Master où il a abordé l’homosexualité masculine : la diversité sexuelle. Pour des raisons d’homophobie, de son statut sérologique et d’autres raisons personnelles, il dû mettre ses études entre griffes pour créer Affirmative Action Bénin (AFAB), organisation des jeunes LGBTQ vivant avec le VIH, qui est à ce jour le premier et le seul en Afrique de l’ouest et au Bénin avec cette thématique. Kami est également l’un des 10 ambassadeurs de Fierté Afrique Francophone.

Né d’une mère béninoise d’origines nigérianes et d’un père sénégalais, Kami porte le nom de famille de sa mère pour plusieurs raisons. Kami est l’actuel porte-parole des adolescents et jeunes LGBT vivant avec le VIH dans plusieurs instances nationales et sous régionales. Il a participé à plusieurs ateliers et conférences sur la sécurité et le bien-être des activistes. Lauréat en 2018 du concours Visiteurs internationaux aux USA : volet réalités et contexte historique des LGBT d’Afrique de l'ouest. Il a représenté l’Afrique de l’ouest francophone et a abordé plusieurs thèmes liés aux droits des LGBTQ+. Il a été le Président par intérim de Réseau SIDA-BÉNIN et est actuellement le Secrétaire Général du Réseau qui regroupe 10 organisations gays, trans et queers au Bénin.  Kami a créé plusieurs canaux de communications et d’échanges qui permettent aux LGBTQ+ de partager leurs expériences. Il fait partir des premiers militants gays africains vivants en Afrique à avoir parlé ouvertement de son statut positif au VIH sur les réseaux sociaux, lors des ateliers et conférences et d’autres rencontres afin de montrer aux adolescents et jeunes victimes du VIH qu’on a la vie devant si on se fait prendre en charge très tôt.  Aujourd’hui, il a une charge virale supprimée et ne pourra plus transmettre le VIH.

Jean Mardy Ketler

Siège Amérique centrale, du Sud et des Caraïbes

Jean Mardy Ketler est né aux Cayes dans le Sud d’Haïti où il a fait ses études. Il est bisexuel et père d’un enfant. Il y a 7 ans, il a eu la chance de faire la connaissance de Charlot Jeudy qui l’a aidé à accepter son orientation sexuelle. C’est par la suite qu’il a créé son organisation afin d’aider ses pairs dans la même situation. Militant, féministe et activiste au sein des communautés LGBTQI, il a suivi des formations sur les droits humains avec différentes organisations locales et internationales avant d’entreprendre des études universitaires en Droit. Il est présentement technicien médical et finissant en sciences juridiques.

Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2024-02-08

AUX NOUVELLES NO. 38 : JANVIER 2024

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 38 : janvier 2024

Afrique

Amnesty International dresse le bilan de l’année 2023 en lien avec les droits LGBTQI en Afrique dans son dernier rapport.

Les évêques africains de plusieurs pays (Sénégal, Madagascar) réagissent à la déclaration du Pape sur la bénédiction des couples de même sexe, amenant celui-ci à réaffirmer sa position.  Patrick Awondo nous propose une analyse de l’instrumentalisation de l’homosexualité en Afrique à partir de cette question.

En Afrique du Nord et au Moyen-Orient, plusieurs organisations ont lancé la campagne #secureOurSocials pour inciter les grands réseaux sociaux à mieux protéger les personnes LGBTQI en ligne.

Au Ghana, une personne présumée de la communauté a été attaquée sur le campus d’une université, les activistes réclamant une investigation indépendante.

En Ouganda, un activiste a été poignardé par des inconnus et reste dans un état critique. Le pays a d’ailleurs été officiellement exclu d’un accord économique avec les États-Unis en lien avec sa loi anti-LGBT.

Le Sénégal a rejeté l’idée de dépénaliser l’homosexualité au Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Amérique du Nord

Au Canada, une Cour provinciale à juger que d’appeler une drag-queen un prédateur était de la diffamation et une insulte. Dans une autre province, la Cour a accepté d’entendre la contestation de la loi demandant le consentement parental quand les enfants de mois de 16 ans veulent changer leur nom et pronom à l’école. Cependant, une autre province, l’Alberta, a annoncé qu’elle voulait également bannir les transitions et les bloqueurs d’hormones pour les mineurs malgré les protestations du gouvernement fédéral.

Au Québec, un médecin est radié pour trois mois pour avoir maltraité un patient trans. Même si le marqueur X sur les permis de conduire ne sera possible qu’en 2025, un tribunal accorde une exception à une personne non-binaire.

Europe

En Belgique, une épreuve cycliste a diffusé un dessin offensant pour la communauté LGBTQI.

En Espagne, les conservateurs se plaignent d’une représentation « trop efféminée » du Christ pour les festivités de la Semaine sainte de Séville.

L’Estonie légalise le mariage pour les couples de même sexe.

En France, des associations portent plainte contre une école privée pour discrimination homophobe. La nomination d’un Premier ministre gay attire à la fois joie et critique, dans un gouvernement où plusieurs profils conservateurs ayant été proches de la Manif pour tous ont également été nommés à des postes ministériels. Cela amène quelques médias à soulever la question de la place des personnes LGBTQI en politique. À souligner également le décès d’un des cofondateurs d’Aides et militant de la lutte contre le VIH/sida, Frédéric Edelmann

En Grèce, le premier ministre lance le débat pour légaliser les mariages de couples de même sexe.

En Italie, une ville a décidé d’attaquer la validité des actes de naissance de 37 enfants de couples lesbiens.

À Monaco, on retrace pourquoi le pays est si mal noté sur la question des droits des personnes LGBTQI.

En Pologne, les conservateurs perdent leur appel en diffamation suite à leur utilisation d’une vanne avec des slogans anti-LGBTQI.

En Russie, la Cour suprême surveille même la féminisation de certains noms dans sa condamnation du mouvement international LGBTQI. Un premier procès pour avoir utilisé des photos avec un drapeau arc-en-ciel vient de commencer. Un expert nous explique pourquoi Poutine utilise cet enjeu pour détourner le mécontentement populaire.

Sports

La nageuse américaine Lia Thomas conteste devant le Tribunal arbitral du sport la politique de la Fédération internationale qui l’exclut des compétitions féminines.

Bonne lecture

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / / Documents
Partagé le 2023-11-21

Webinaire sur les financements LGBTQI en francophonie : à visionner ou revisionner ! 

1%. Oui, seulement un pourcent (1%) des financements LGBTI mondiaux sont axés sur les pays et territoires francophones. Ce chiffre a été maintes fois repris et présenté lors d’un webinaire organisé par Égides, en partenariat avec le Global Philanthropy Project, le mercredi 15 novembre 2023

L’objectif de cet événement virtuel qui a réuni plus d’une centaine d’activistes, financeur.ses et représentant.es politiques à travers le monde était de dévoiler la nouvelle étude conjointe de notre Alliance et du GPP, le « Rapport sur les ressources mondiales – Une perspective francophone ». 

Ensemble, nos 2 organisations ont analysé la répartition des financements vers les communautés francophones et dressé une liste de 8 recommandations à l'attention des actrices et acteurs de la philanthropie.  

Alors pour découvrir en profondeur les réalités de nos communautés LGBTQI francophones en termes d’accès aux financements et de challenges à venir, visionnez ou revisionnez notre webinaire en ligne. 

Durée : 90 minutes 

Ouverture : Gouvernement du Québec, co-Présidence d’Égides 

Panelistes : Cyril Hamel (Égides), Ezra Nepon (GPP), Caroline Kouassiaman (ISDAO), Star Rugori (MOLI, membre Égides) 

Pour plus d’infos sur notre étude :  

  • Feuilletez notre rapport complet en français ou en anglais 
  • Parcourez le support de présentation présentant les faits saillants de notre étude 

Ce rapport est pour vous, activiste ou financeur LGBTQI, téléchargez-le, parlez-en et surtout partagez-le, sans modération ! 

Deux entrevues sur le sujet

Écoutez notre coprésident Laurent Breault dans les médias à L'heure où l'arc-en-ciel se lève ainsi qu'au podcast Toustes.

Nouvelles / / Documents
Partagé le 2023-11-16

Déclaration finale de la conférence d'Égides 2023

Les identités francophones : artivismes, plaidoyers et intersectionnalités de nos communautés

Chers membres, partenaires, allié.e.s et ami.e.s,


C'est avec beaucoup d’émotions et que nous sommes arrivé.e.s à la fin de la seconde édition de notre conférence internationale. Avec l’annulation du rassemblement en personne, le défi d’organiser un événement virtuel en quelques semaines était de taille. Mais notre grande Alliance a répondu présent, et malgré les circonstances et la distance, cette conférence a été un succès dont nous pouvons être fiers.ères.

La richesse des discussions et des échanges qui ont eu lieu cette semaine n’est qu’un témoignage parmi d’autres du dynamisme et de l’expertise qui existent dans le monde francophone, qu’Égides s’efforce chaque jour à faire rayonner.

Nous avons parlé, entre autres, de solidarités transnationales, de désoccidentalisation, de coopération Nord-Sud, de plaidoyer, d’écoféminisme et d’artivisme. Nous avons été interpelé.e.s sur les postures coloniales, sur l’invisibilisation du féminisme africain et sur le financement de nos mouvements.

Chez Égides, nous repartons de cette conférence avec de nombreuses réflexions, idées et apprentissages, mais avec la certitude que la haine et l’ignorance ne pourront pas faire fléchir notre détermination.

Nous appuierons les actions de plaidoyer, à tous les niveaux, là où nous serons pertinent.e.s et légitimes, en favorisant la collecte de données fiables pour documenter les réalités de nos communautés LGBTQI francophones.

Nous poursuivrons nos efforts pour porter les voix des communautés francophones et soutenir la participation effective des activistes LGBTQI dans les espaces de plaidoyer internationaux.

Nous continuerons à nous engager vers une approche résolument féministe, intersectionnelle et décoloniale, et à utiliser tous les moyens à notre disposition pour que nos allié.e.s et partenaires s’engagent aussi dans cette voie.

Nous travaillerons main dans la main avec nos organisations membres pour mettre en œuvre des actions qui soutiennent les besoins et priorités de nos communautés et pour que celles-ci soient adaptées à leurs contextes.

Nous poursuivrons nos efforts pour placer la santé mentale et le bien-être des activistes au cœur de notre travail et des projets que nous mettons en œuvre et que nous soutenons.

Nous nous efforcerons d’offrir une place plus importante à l’art dans notre militantisme, comme un véhicule essentiel, malgré les restrictions, pour raconter nos histoires, visibiliser nos expériences et toucher nos publics.

Nous plaiderons encore pour plus de financements pour nos mouvements.

Enfin, nous continuerons plus que jamais à créer des espaces de rencontre et de mobilisation en français qui nous permettront de nous retrouver, de revoir des figures familières, de connaître de nouvelles personnes et de nouvelles histoires, de recréer un contact humain et militant, pour construire ensemble un avenir inclusif.

Nous tenons à remercier le gouvernement du Québec pour son soutien sans faille, mais aussi l’ensemble des partenaires et bailleurs, sans qui cette conférence n’aurait pas pu avoir lieu, et en particulier le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, Wallonie-Bruxelles International, Global Dialogue, ainsi que le Fonds de justice sociale d’UNIFOR, la CSN et l’Université de Montréal.

Nous remercions aussi l’ensemble des panélistes que nous avons eu le privilège de suivre cette semaine.

Nous vous invitons à rester à l’affût du rapport de la conférence, qui arrivera dans les premiers mois de l’année 2024, et nous vous donnons rendez-vous en 2025 pour la troisième édition de notre conférence internationale!

À bientôt!

Laurent Breault et Olivia Shola
Coprésidences d'Égides

Nouvelles
Partagé le 2023-11-16

Entrevue à Toustes sur le Rapport sur les ressources mondiales : une perspective francophone

Vous avez manqué hier notre webinaire sur le financement des groupes LGBTQI dans la francophonie? En attendant la rediffusion, vous pouvez écouter notre coprésident Laurent Breault en parler au micro de Toustes

Pour consulter le rapport : https://www.egides.org/gppfranco

Nouvelles / / Documents
Partagé le 2023-11-15

Rapport sur les ressources mondiales – Une perspective francophone

Le Rapport sur les ressources mondiales – Une perspective francophone a été développé en partenariat entre le Global Philanthropy Project et Égidesl’Alliance internationale francophone pour l’égalité et les diversités. Aujourd’hui, Égides et le GPP sont fiers de proposer cet outil analytique sur l’état actuel des financements LGBTI axés sur les communautés francophones et de souligner les défis spécifiques qui doivent être relevés.

Nous avons le plaisir de vous présenter cette édition spéciale du Rapport sur les ressources mondiales : Aides gouvernementales et philanthropiques aux communautés lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes, dans une perspective francophone. Le Rapport sur les ressources mondiales est un rapport exhaustif qui porte sur l’état des financements alloués par des fondations et gouvernements au service des enjeux auxquels font face les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes (LGBTI). Le Rapport sur les ressources mondiales a publié quatre éditions bisannuelles à ce jour, analysant les données des années 2013 à 2020. Ce travail de recherche remarquable nous permet de publier l’édition spéciale de ce rapport, qui vise à rendre compte des financements spécifiquement accordés aux communautés LGBTI dans les pays ou territoires francophones, en présentant des données complètes sur huit ans. Cette édition couvre 1 002 subventions accordées par 84 fondations, ONG intermédiaires, sociétés subventionnaires et 10 gouvernements donateurs et agences multilatérales. Le rapport détaille la répartition des financements LGBTI par zone géographique, par enjeu, par population cible et par type de subventionnaire.

Nouvelles / / Documents
Partagé le 2023-08-21

Rapport d'activité 2022-2023 d'Égides

Voici un petit survol de ce qu'Égides a fait dans la dernière année. Ce rapport d'activité couvre la période du 1er avril 2022 au 31 mars 2023. Vous y retrouvez des informations sur nos membres, nos programmes et les projets financés.

Nouvelles
Partagé le 2023-08-08

Égides organise une réception à Maurice pour les financeurs

Le 1er août 2023, en marge du rassemblement régional de Pan Africa Ilga, Égides a organisé une réception sur le littoral de Maurice. Cette soirée a été co-organisée avec un partenaire important d’Égides, le Global Philanthropy Project - un organisme regroupant les principaux subventionnaires, conseillères et conseillers philanthropiques promouvant les droits des personnes LGBTI à travers le monde. 

Notre objectif était de mettre sous les feux des projecteurs les communautés LGBTQI francophones et notamment les principaux défis qu’elles rencontrent pour accéder aux financements.  

Égides a profité de cet événement pour dévoiler publiquement sa nouvelle étude conjointe : le Rapport sur les ressources mondiales – une perspective francophone. Les membres du Conseil d’Administration et de l’équipe d’Égides présents ont clamé haut et fort et avec fierté leurs 8 recommandations aux financeurs internationaux : davantage de financements, accessibilité en langue française, soutien technique et de long-terme, etc. 

Ce fut un grand succès : un parterre de plus de 60 activistes LGBTQI et représentant·es de bailleurs de fonds engagés dans notre cause se sont réuni·es à nos côtés et ont reçu notre message ! 

Et restez connecté·e aux actualités d’Égides : au mois de novembre 2023, Égides organisera une conférence en ligne afin de présenter ce rapport et ses principales conclusions au plus grand nombre.  

Nouvelles / / Documents
Partagé le 2022-09-28

Rapport sur les Ressources Mondiales 2019-2020

Voici la version en français du Rapport sur les Ressources Mondiales 2019-2020 : Appui Gouvernemental et Philanthropique aux Communautés Lesbiennes, Gays, Bisexuelles, Trans et Intersexes (LGBTI).

Il s’agit du portrait le plus complet à ce jour sur l’état du financement mondial pour les enjeux LGBTI. Cette édition du rapport documente plus 15.800 subventions accordées par 499 fondations, ONG intermédiaires et corporations, ainsi que 17 gouvernements et agences multilatérales au cours des deux dernières années, 2019-2020.

Consultez-le, appropriez-vous-le, partagez-le afin d'élargir son impact.

Le rapport est produit par le Global Philanthropy Project (GPP). La traduction est une collaboration entre GPP, Égides et ISDAO.

Nouvelles / / Projets
Partagé le 2022-03-20

"Pour moi, pour les autres", un projet sur la santé mentale des activistes LGBTQI+

Nous avons le plaisir de vous dévoiler notre nouveau projet: Pour Moi, Pour Les Autres! Celui-ci vise à améliorer la santé mentale et le bien-être des activistes LGBTQI francophone en Afrique centrale et de l’Est.  

À propos du projet :

Pour moi, pour les Autres est un projet sur deux ans. Les objectifs spécifiques du projet sont de :

  • (1) documenter et visibiliser les besoins en santé mentale et bien-être des activistes LGBTQI francophones;
  • (2) renforcer les capacités et améliorer les pratiques et services de santé mentale et de bien-être pour les activistes en première ligne des mouvements;
  • et (3) créer une pratique d’entraide et de bienveillance entre activistes LGBTQI au niveau régional et international, ainsi que développer un plaidoyer envers les bailleurs et organismes internationaux pour l’intégration de la santé mentale comme axe transversal aux programmes de développement.  

Contexte

Afin de construire ce projet, une consultation étendue a été menée avec des activistes francophones, incluant une enquête en ligne avec 23 réponses – dont 73% venant d’Afrique et des Caraïbes –, et 4 groupes de discussion avec les sociétés civiles locales, en ligne et en personne, réunissant 61 activistes des Caraïbes, d’Afrique du Nord, d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale et de l’Est. Ce processus collaboratif a permis d’identifier l’hypothèse sous-jacente de l’initiative, à savoir que les activistes LGBTQI, font face à des enjeux de santé mentale et de bien-être spécifiques à leur engagement militant. En effet, ces personnes se retrouvent souvent parmi les moins bien outillées pour prendre soin d’elles-mêmes et de leurs pairs, et parmi celles ayant un accès le plus limité à des services adaptés à leur situation particulière.

La négligence de ces besoins, combinée aux importants défis de sécurité, crée un niveau élevé de stress. Citons entre autres la fatigue psychologique du militantisme, la résonance des traumatismes vécus au contact des communautés, les enjeux de survie des organisations de la société civile, et les incertitudes individuelles quant à leur futur personnel, au niveau social comme financier. Les consultations ont ainsi permis de mettre en lumière des conséquences graves au niveau individuel – notamment troubles du sommeil, anxiété, dépression, et dépendances –, mais aussi au niveau collectif.

Ces conséquences collectives constituent une menace constante sur la continuité et la durabilité des mouvements LGBTQI. En effet, le manque crucial de soutien, les mécanismes individuels d’adaptation néfastes, l’absence de valorisation de leur engagement découragent les activistes à poursuivre leur militantisme et dissuadent d’autres personnes à s’engager. Il s’agit d’un problème crucial dans un contexte de réduction de l’espace civique en général dans de nombreux pays, et en particulier les pays francophones qui souffrent d’un manque significatif de ressources techniques et financières pour mener leur lutte. Le projet souhaite donc être un précurseur dans l’investissement significatif de telles ressources dans les francophonies mondiales.

Dans ce but, le projet reposera sur une combinaison de diverses approches permettant d’assurer que les besoins et les voix des activistes LGBTQI soient au cœur des actions de l’initiative. Ces dernières incluront notamment des processus de recherche participative, de renforcement des capacités individuelles et organisationnelles pour le soin, et le soutien au réseautage et à l’apprentissage mutuel au niveau local, régional et international.

Il était initialement prévu que ce projet puisse être mis en œuvre sur deux zones géographiques distinctes, l’Afrique centrale et de l’Est et les Caraïbes, par la CCAP au Cameroun et FACSDIS en Haïti. Toutefois, le contexte sociopolitique rendant difficile l’exécution du projet en Haïti, le projet a dû être réaménagé afin d’intégrer un deuxième partenaire en Afrique centrale et de l’Est, MOLI, afin d’étendre le projet au Burundi et en République Démocratique du Congo. 

Les partenaires du projet

Femmes en Action Contre la Stigmatisation et la Discrimination sexuelle - FACSDIS (Haïti) compte sur une expérience importante de travail communautaire à Port-au-Prince, mais aussi dans d’autres régions du pays. L’organisation s’est concentrée sur les questions liées au renforcement des capacités, la prise en charge et la réduction des violences envers les femmes LBTQ, les travailleuses du sexe et les détenues.

La Chambre camerounaise des acteurs en psychologie - CCAP (Cameroun) travaille la santé mentale de l’ensemble des communautés LGBTQI, et développe des programmes spécifiques visant les groupes le plus marginalisés dans son contexte, notamment les personnes trans et les jeunes. La CCAP compte sur une expérience régionale et internationale de participation à des groupes de réflexion et plateformes diverses.

Égides est une alliance internationale de plus de 160 membres – organisations de la société civile - dans 31 pays et territoires de la francophonie mondiale, dont 9 organisations des Caraïbes et 32 d’Afrique centrale et de l’Est.

MOLI (Burundi) travaille sur le renforcement des organisations communautaires locales dans la région de l’Afrique centrale afin de créer des sociétés plus inclusives en Afrique. MOLI compte sur une expérience régionale et internationale de plaidoyer, de recherche, de création de connaissances et de renforcement des capacités.

Les partenaires financiers

Le projet est soutenu par le Fonds Agir ensemble pour l'inclusion, financé par le gouvernement du Canada par l'intermédiaire d'Affaires mondiales Canada, et géré par Equitas en partenariat avec Réseau Dignité Canada.

Pour vous le présenter, nous avons fait un podcast avec les partenaires du projet, soit Égides, FACDIS et la CCAP.

Nouvelles
Partagé le 2022-02-23

Rapports de la pré-conférence et de la conférence internationale d'Égides

Vivre l'égalité et les diversités dans la francophonie - rapport de la conférence internationale d'Égides

Des recommandations pour mettre fin à l’invisibilité des communautés LGBTQI francophones   

Montréal et Genève, le 28 février 2022 - La démonstration que les organisations LGBTQI dans les pays francophones ont un accès particulièrement restreint au financement et aux institutions internationales que les organisations anglophones ou hispanophone avait mené à la mise en place d’Égides – l’Alliance internationale francophone pour l’égalité et les diversités. Aujourd’hui, avec le lancement du rapport de la première conférence internationale d’Égides, des pistes de solutions concrètes sont énoncées afin d’agir pour renforcer les sociétés civiles francophones dans une optique d’égalité des droits. Parmi ces recommandations, on note le besoin d’assurer la survie et la durabilité des organismes locaux via un financement à la mission, la nécessité d’un programme de renforcement des capacités et l’importance de soutenir des processus de recherche communautaire afin de combler le manque de données qui contribue à l’invisibilité au niveau international des besoins de ces communautés.  

Comme le souligne Camille Ben, coprésidence d’Égides : « Il est important de combler le manque de données sur les enjeux de droits LGBTQI dans la francophonie, qui affectent significativement les capacités de visibiliser les réalités et les besoins, mais aussi l’accès à l’information des activistes et des communautés pour l’avancement de leurs droits. »

Le rapport combine les constats issus de la conférence internationale d’Égides ainsi que ceux de la pré-conférence sur les villes inclusives organisée par la Ville de Genève, toutes deux tenues du 29 juin au 2 juillet 2021. Avec plus de 40 intervenant·e·x·s et 350 participant·e·x·s, la conférence fut un moment incontournable afin de dresser un état des lieux des enjeux majeurs auxquels font face aujourd’hui les communautés LGBTQI dans l’espace francophone.

En amont de cette conférence, la Ville de Genève a organisé une pré-conférence permettant d’examiner plus spécifiquement l’intérêt, la responsabilité et les moyens pour les villes et les autres collectivités locales de promouvoir le respect des droits des personnes LGBTIQ+. Ce faisant, la Ville de Genève a souhaité promouvoir l’échange d’expériences et le travail en réseau des villes francophones, tout en leur offrant l’occasion de se donner mutuellement du courage, de se soutenir, dans cette mission indispensable, mais souvent mal comprise. Le rapport de cette pré-conférence, présenté conjointement avec le rapport de conférence d’Égides, met également en évidence l’importance d’associer les communautés LGBTIQ+ à l’élaboration et à la mise en place des politiques publiques les concernant. Comme le souligne Alfonso Gomez, Conseiller administratif de la Ville de Genève, en charge de l’Égalité et de la Diversité, « travailler avec les associations et les collectifs qui ont développé une expertise, développer des projets participatifs, co-construire avec les communautés, constituent les meilleurs moyens de rester au plus près des réalités du terrain et de répondre aux besoins spécifiques des différents groupes qui constituent les populations LGBTIQ+. »

Il y a ainsi été montré que l’espace public, de même que les prestations et services publics, ne sont pas accessibles à tout·e·x·s de manière égale. Les collaborations et partenariats sont nécessaires pour construire ces politiques publiques inclusives des diversités sexuelles et de genre. Le travail avec des organisations locales, nationales et internationales aide à leur élaboration et à leur mise en place pour qu’elles soient efficaces et cohérentes. Néanmoins, les associations sont souvent dans des situations de précarité et travaillent surtout de manière bénévole, il est donc important de leur offrir les moyens de participer activement à la mise en place de ces politiques publiques.

Par ce rapport, Égides et la Ville de Genève souhaitent sensibiliser les bailleurs de fonds et les institutions publiques à l’importance d’impliquer les communautés concernées et de prendre en compte leurs besoins spécifiques. Pour Laurent Breault, également coprésident d’Égides, « Les apprentissages de cette conférence présentés dans ce rapport seront consolidés et capitalisés, et permettront cette année de nourrir notre réflexion et celle de nos membres vers la conception de stratégies adaptées pour la mobilisation, le plaidoyer et l’action. Ils nous permettront également de transmettre les histoires des personnes LGBTQI francophones dans les mécanismes de plaidoyer internationaux, ces expériences qui révèlent une pensée critique de nos rapports interculturels, nos compréhensions communes de l’un∙e et de l’autre et des solutions pour corriger les inégalités. » 

La publication de ce rapport a été rendue possible grâce au soutien du Gouvernement du Québec par l’entremise de Montréal International, du Bureau de promotion de l’égalité et de prévention des violences (BPEV) de la République et Canton de Genève, du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères de France ainsi que de la Ville de Genève.

Voici les 10 recommandations du rapport :

Plaidoyer

  • Favoriser la mobilisation locale et des approches participatives pour établir des cibles de plaidoyer réalistes et adaptées aux revendications locales.
  • Améliorer les connaissances des personnes LGBTQI+ et des organisations qui les représentent sur le fonctionnement et le recours aux mécanismes internationaux de protection et de plaidoyer, notamment en créant un ensemble de formations accessibles.

Programmes

  • Favoriser le développement de programmes artistiques et de visibilité des artistes LGBTQI+.
  • Promouvoir le leadership et la visibilité des personnes marginalisées au sein des communautés LGBTQI+ par la mise en place de formations de leadership qui leur sont spécifiquement destinées.

Renforcement des capacités

  • Prioriser les petits organismes et leurs initiatives dans les programmes de renforcement de capacité, incluant les méthodes de soutien technique et financier.
  • Assurer la survie et la durabilité des organismes communautaires LGBTQI+ en favorisant le financement à la mission plutôt que le financement par projets.

Mobilisation et réseau

  • Assurer l’intégration d’une approche féministe intersectionnelle et décoloniale autant dans les structures organisationnelles des organismes communautaires que dans les programmes de défense de droits.
  • Favoriser le développement d’espaces inclusifs de réseautage et de développement de solidarités entre les organisations communautaires de différents contextes.

Recherche

  • Assurer que les programmes et le plaidoyer se fondent sur des données fiables en soutenant des processus participatifs d’évaluation, de recherche-action et de recherche communautaire, notamment sur les enjeux en lien avec les personnes LGBTQI+ migrantes et/ou racisées, avec les personnes trans et avec les personnes intersexes, qui sont des enjeux sous-étudiés.
  • Assurer l’accessibilité et l’utilisation de la recherche existante et future aux activistes LGBTQI+ en créant des systèmes de gestion et de mobilisation des connaissances.
Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2024-01-12

AUX NOUVELLES NO. 37 : DÉCEMBRE 2023

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 37 : décembre 2023

Afrique

Au Bénin, le gouvernement aurait clarifié sa position sur l’homosexualité.

Au Burundi, le président appelle à la télévision à lapider les personnes LGBT.

En Ouganda, la Cour constitutionnelle va examiner la loi anti-LGBT, tandis que des groupes religieux et conservateurs veulent mobiliser la population en soutien à celle-ci face à ce qu’ils voient comme des pressions étrangères. Les États-Unis ont d’ailleurs annoncé restreindre les visas aux représentants du pays qui s’occupent de l’application de la loi.

En République démocratique du Congo, les évêques s’opposent à la bénédiction des couples de même sexe suite à la déclaration du Vatican. Des experts du pays avertissent que la stigmatisation pourrait aggraver l’épidémie de variole.

Amériques

Au Canada, un nombre important d’organisations veulent être entendues dans la poursuite contre la loi sur l’identité de genre de la province du Nouveau-Brunswick. La Cour de l’Ontario permet à une artiste drag-queen de poursuivre pour diffamation un homme qui l’avait accusé de « groomer ».

Au Québec, le gouvernement dévoile son plan de lutte contre l’homophobie et la transphobie, avec une enveloppe de 24 millions. La ministre mentionne cependant qu’il ne sera pas possible avant 2025 d’avoir un marqueur X pour les personnes non-binaires sur leur carte d’assurance-maladie. Le gouvernement présente aussi son « comité de sage » sur l’identité de genre, faisant fortement réagir la communauté LGBTQI par le manque de personnes trans consultées.

Asie

En Inde, la Cour supAu Népal, on reconnait le premier mariage entre personnes de même sexe. En Thaïlande, le gouvernement dépose un projet de loi pour autoriser le mariage entre conjoints de même sexe.

Europe

Le journal Ouest France propose pour la fin d’année un bilan de 5 avancées des droits LGBTQI en Europe.

En Belgique, une école chrétienne perd sa reconnaissance comme École de devoir auprès des jeunes de 6 à 12 ans pour y avoir enseigné des idées anti-LGBT.

En Écosse, la Cour Suprême valide le veto de Londres sur sa loi sur le changement de genre.

La Pologne est condamnée pour avoir empêché un couple de même sexe de se marier.

En Roumanie, les politiciens refusent de se conforment au jugement de la Cour européenne des droits de l’homme et de reconnaitre les mariages pour les couples de même sexe.

En Russie, un journaliste aurait été agressé à Moscou tandis qu’une chaine de télévision aurait reçu une amende pour « propagande » LGBT. Plusieurs descentes policières dans des bars ont été répertoriées.

International

Le Vatican autorise les baptêmes pour les personLe Vatican se dit favorable à la bénédiction des couples de même sexe en dehors des rituels liturgiques.

Sports

RFI pr

Les Jeux olympiques de Paris auront leur maison des Fiertés.

Le numéro deux de la Ligue de football professionnel est visé par une plainte pour injure homophobe.

Bonne lecture

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2023-12-07

AUX NOUVELLES NO. 36 : novembre 2023

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 36 : novembre 2023

Afrique et Moyen-Orient

En Afrique du Sud, les chiffres de l’épidémie de VIH/sida diminuent pour la première fois.

Au Ghana, le parlement a commencé les audiences sur sa loi anti-LGBTQI. Les États-Unis leur lancent un avertissement sur l’impact économique pour le pays tandis qu’un Cardinal du Ghana fait une sortie pour dire que l’homosexualité ne devrait pas être criminalisée.

Un soldat israélien a déployé un drapeau arc-enc-ciel à Gaza, soulevant des critiques de pink washing.

Au Maroc, une autre école française est sous la loupe pour avoir présenté un film avec une relation entre deux femmes.

En Ouganda, le pays proteste contre son exclusion d’un accord commercial par les États-Unis en raison de sa loi anti-LGBTQI.

Au Sénégal, 13 personnes ont été inculpées dans le cas du corps exhumé d’une personne présumée homosexuelle.

Amériques

Au Canada, plusieurs s’inquiètent des lois anti-trans au Nouveau-Brunswick et en Saskatchewan, causant mêm

Au Canada, une école catholique restreint l’accès à certains livres pour enfants traitant de thèmes LGBTQI. La télévision d’État dénonce également un psychologue canadien qui aiderait les mouvements anti-LGBTQI américains à défendre leurs lois discriminatoires devant les tribunaux. Les groupes communautaires demandent, à l’occasion du 1er décembre, de réformer la loi qui pénalise le VIH au pays. Une nouvelle initiative de recherche veut promouvoir la diversité dans le cinéma et la télévision.

Au Québec, un pionnier du drag et de la défense des personnes LGBTQI s’éteint. Une personne non-binaire entame une grève de la faim pour faire accélérer la reconnaissance de son identité sur sa carte d’assurance maladie – la province a déjà approuvé une identification non-binaire, mais les systèmes informatiques ne permettent pas pour l’instant de traiter ce changement.

Au Mexique, un.e activiste non-binaire est tué par son partenaire. L’archevêque permet l’utilisation d’un drapeau arc-en-ciel sur son cercueil lors de la cérémonie funéraire dans l’église.

Asie

En Inde, la Cour supAu Népal, on reconnait le premier mariage entre personnes de même sexe.

Europe

L’Autriche compte indemniser les personnes condamnées en raison de leur orientation sexuelle. Bien que le pays a décriminalisé l’homosexualité en 1971, certaines dispositions valides jusqu’au début 2000 ont été jugées discriminatoires.

En France, une loi votée par le Sénat veut donner réparation aux personnes condamnées pour homosexualité avant 1982. La ministre des sports est auditionnée pour les défaillances des fédérations sportives.

En Hongrie, un directeur de musée est licencié, car il n’a pas empêché des mineurs d’avoir accès à du contenu traitant d’homosexualité lors d’une exposition des meilleures photos journalistiques la World Press Photo.

En Italie, des mères ayant perdu leurs droits parentaux déposent une plainte aux  tribunaux.

En Roumanie, le Premier ministre considère que le pays n’est pas prêt pour le mariage des couples de même sexe.

En Russie, la Cour suprême déclare le mouvement LGBT comme un groupe extrémiste. Plusieurs bars et endroits LGBT ont été la cible de descentes policières.

En Suisse, le magazine queer 360 arrête ses publications papier.

International

Le Vatican autorise les baptêmes pour les personnes trans.

Nos membres dans les médias

RFI propose le portrait d’Afrique Arc-en-ciel Paris-ÎDF.

Le Conseil québécois LGBT fête ses 30 ans.

Bonne lecture

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2023-11-06

AUX NOUVELLES NO. 35 : SEPTEMBRE ET OCTOBRE 2023

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 35 : septembre et octobre 2023

Afrique et Moyen-Orient

En Algérie, la fédération internationale de boules (la pétanque) a suspendu la fédération algérienne, qui voulait empêcher l’usage du maillot olympique lors de la cérémonie de remise des médailles sous prétexte que les couleurs du maillot étaient arc-en-ciel.

Au Bénin, des partis conservateurs essaient de déclencher une polémique autour du programme d’éducation à la sexualité qui aborde l’orientation sexuelle, mais le programme restera.. L’ex-président du pays a fait une sortie homophobe.

Au Burkina Faso, les Forces vives, des assemblées régionales composées de leaders religieux, de corps de métiers, de politiciens et d’organisations de la société civile, ont remis un rapport en faveur de la pénalisation de l’homosexualité.

Au Cameroun, la chaîne Canal+ Elles est suspendue par le Conseil national de la communication pour certains programmes qui abordait l'homosexualité. Des organisations anti-LGBT ont déposé une pétition au président du pays.

Au Kenya, des centaines de personnes manifestent contre les droits des personnes LGBTQI.

Au Liban, une marche pour la liberté revendiquant la liberté d’expression a été brutalement attaquée par des assaillants qui ont justifié leur attaque par des propos homophobes. Les forces de sécurité auraient refusé d’intervenir.

Au Maroc, le ministre de l’Éducation nationale a fait une sortie contre les programmes d’institutions éducatives étrangères et leur utilisation de manuels scolaires complémentaires dans lesquels l’orientation sexuelle serait abordée. Quatre personnes auraient également été arrêtées pour homosexualité à Marrakesh. Une victime de viol mineure aurait été accusée d’homosexualité, suscitant un tôlé dans la population.

À Maurice, on célèbre la dépénalisation de l’homosexualité.

Au Nigeria, 76 hommes ont été arrêtés pour avoir organisé un présumé mariage homosexuel.

En Ouganda, une première personne est inculpée par la nouvelle loi pénalisant l’homosexualité.

En République démocratique du Congo, la communauté s’inquiète d’une politisation anti-LGBTQI avant les élections.

Au Sénégal, une dépouille d’un homme présumé gaie est profanée et brûlée, provoquant indignation et enquête.

En Tunisie, un reportage aborde l’enjeu de l’exil des communautés LGBTQI.

Amérique du Nord

Au Canada, plusieurs s’inquiètent des lois anti-trans au Nouveau-Brunswick et en Saskatchewan, causant même la démission du Commissaire aux droits humains. Une effrayante coalition anti-LGBT pannationale organise des manifestations dans plusieurs villes du pays en disant vouloir « protéger les enfants » et les écoles. Plusieurs de ces manifestations ont mené à des confrontations avec les activistes LGBTQI et leurs alliés, qui s’organisent pour contrer ces discours de haine.

Au Québec, un ministre s’oppose à la construction de toilettes mixtes dans une école et veut créer un « comité de sages », malgré une circulaire bien documentée montrant que ces toilettes mixtes préviennent l’intimidation.

Asie

En Inde, la Cour suprême a renvoyé la responsabilité de statuer sur le mariage entre personnes de même sexe aux parlementaires en refusant de statuer sur celui-ci.

Au Japon, la Cour suprême a jugé inconstitutionnelle l’obligation légale de stérilisation des personnes trans pour effectuer un changement de genre sur les registres de l’état civil.

À Taïwan, près de 175 000 personnes ont participé à la marche des fiertés.

Europe

L'Autriche veut indemniser les personnes LGBTQI condamnées sous d'anciennes lois discriminatoires. 

En Belgique, la communauté se mobilise pour éviter la déportation d’un Camerounais gai. Cependant, une coalition anti-LGBTQI est en train de se mettre en place contre l’éducation sexuelle inclusive.

En Bulgarie, la Cour européenne des droits de l’Homme a condamné le pays pour avoir refusé de reconnaître l’union à l’étranger d’un couple de lesbiennes.

En France, le gouvernement annonce un fonds de 2 millions d’euros pour défendre les droits des personnes LGBTQI. Les mouvements de droite veulent, encore une fois, faire interdire l’écriture inclusive par l’État. Les groupes LGBTQI réclament des mesures envers des sites de rencontre sur lesquels des guets-apens envers des gays ont eu lieu. Un homme d’extrême droite a été condamné à quatre mois de prison pour avoir scandé des slogans homophobes contre un atelier de lecture de contes animé par une drag-queen. De même, Éric Zemmour, ancien candidat présidentiel, est également condamné pour injure homophobe. Civitas, un mouvement d’extrême droite anti-LGBTQI est forcé de se dissoudre.

En Hongrie, le magazine « Elle » met en couverture un couple de pères gais.

En Suisse, le Conseil des États donne le feu vert au don de sang pour les homosexuels. Le texte doit encore être adopté par le parlement. Un polémiste d’extrême droite est condamné de nouveau à la prison pour ses propos lesbophobes.

Sports

La Ligne nationale de hockey a voulu bannir les rubans arc-en-ciel, mais est revenue sur sa position.

La Ligue de football professionnel de France veut prendre des mesures contre l‘homophobie, dont des rencontres d’échanges avec les supporters.

Au moins deux femmes trans seront candidates au prochain concours Miss Univers.

International

Le Pape suggère une forme d’union des couples de même sexe. Plusieurs croyants cherchent des façons de réconcilier leur foi et leur orientation sexuelle.

De passage au Québec, l’ambassadeur Jean-Marc Berthon rencontre le magazine Fugues.

Culture

Des actrices dénoncent l’homophobie et la lesbophobie dans l’industrie du cinéma.

À l’occasion de la sortie du livre Intersexes : du pouvoir médical à l’autodétermination, Têtu s’entretient avec l’autrice et l’activiste qui l’ont écrit.

Découvrez-en plus sur La purge, un documentaire sur l’histoire de la chasse aux homosexuel.le.s au Canada.

Bonne lecture

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles
Partagé le 2023-10-05

Invitation au lancement du Rapport sur les ressources mondiales - Une perspective francophone

Égides, en partenariat avec le Global Philanthropy Project, a le plaisir de vous inviter à un webinaire consacré aux communautés LGBTQI francophones et aux défis liés aux financements. Ensemble, nous dévoilerons publiquement notre rapport conjoint : « Rapport sur les ressources mondiales - Une perspective francophone ».  

Date : Mercredi 15 novembre 2023, 9h00 EST / 15h00 CEST (90 minutes) 

Alors que seulement un pourcent (1%) des financements LGBTI mondiaux sont axés sur les pays et territoires francophones, Égides et le GPP ont analysé la répartition des financements vers les communautés francophones et dressé une liste de 8 recommandations à l'attention des actrices et acteurs de la philanthropie. Rejoignez-nous et découvrez les défis spécifiques rencontrés par ces communautés.  Langue: français/anglais (interprétation et sous-titrage en français en temps réel). 

Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2023-09-11

AUX NOUVELLES NO. 34 : AOUT 2023

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 34 : août 2023

Afrique et Moyen-Orient

Malgré son succès planétaire, le film Barbie est censuré dans plusieurs pays, notamment l’Algérie et le Liban. L’Algérie a d’ailleurs sévi contre une chaîne de télévision ayant montré une scène d’un mariage homosexuel. Le Burkina Faso, le Conseil supérieur de la communication a également pris la décision en août visant à interdire la diffusion de programmes faisant la promotion de l’homosexualité.

Au Ghana, l’ambassadrice américaine prévit que l’adoption d’une loi anti-LGBTQI pourrait avoir un impact sur les investissements étrangers.

Au Liban, alors qu’on voit une recrudescence de la violence envers nos communautés, notamment suite à une attaque d’un groupe conservateur lors d’un spectacle de drag-queen, des députés déposent au contraire un projet visant à dépénaliser l’homosexualité.

En Ouganda, un premier homme a été inculpé d’ « homosexualité aggravée » depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle loi. La Banque mondiale a également suspendu tout nouveau financement au pays.

Amérique du Nord

Au Canada, plusieurs provinces, comme l’Ontario et la Saskatchewan veulent passer des règlements qui obligeraient les écoles à divulguer aux parents quels enfants sont trans. Le pays a également émis un avertissement aux voyageurs LGBTQI qui se rendent aux États-Unis.

Au Québec, l’embauche d’une enseignante non-binaire a créé un débat public.

Aux États-Unis, une commerçante est tuée pour avoir accroché un drapeau arc-en-ciel dans la vitrine de son établissement.

Amérique centrale, du Sud et des Caraïbes

Au Venezuela, 33 hommes gais ont été arrêtés sans mandat dans une fête privée, probablement sous le chef

Le Brésil compte désormais punir les insultes homophobes.

Au Venezuela, les poursuites sont abandonnées contre 30 des 33 personnes arrêtées dans un sauna.

Europe

L’Allemagne adopte la facilitation des changements des marqueurs de genre sur les papiers d’identité.

En France, le quotidien Libération rappelle comment la loi bioéthique exclut toujours les hommes trans de l’accès à la PMA.

Sports

La fédération internationale des échecs a décidé d’exclure les femmes trans des tournois internationaux pour femmes – une décision transphobe.

Guides et podcasts

Découvrez le podcast « Pour moi, la famille », le podcast de la Coalition des familles LGBT+

Bonne lecture

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2023-08-04

AUX NOUVELLES NO. 33 : JUILLET 2023

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 33 : juillet 2023

Afrique et Moyen-Orient

Au Cameroun, suite à la situation avec l’ambassadeur LGBT de France le mois passé, on voit une résurgence de haine en ligne envers les communautés LGBTQI locales et plusieurs tentent de fuir le pays.

En Côte d’Ivoire, un magazine gai prochainement disponible en kiosque fait jaser les journalistes.

Au Ghana, la Cour suprême rejette une requête pour empêcher le président de signer un projet de loi anti-LGBTQI.

Au Liban, le Hezbollah s’en prend à la communauté LGBTQI après qu’un faux scandale dans un camp de jour où l’on prétendait qu’un manuel d’éducation à la sexualité faisait la promotion de l’homosexualité.

En Namibie, le pays adopte une loi contre le mariage de couples de même sexe.

En Ouganda, le président iranien en visite souligne son soutien aux politiques anti-LGBTQI du pays.

Amérique du Nord

Au Canada, une professeure est attaquée en pleine classe, car elle enseignait un cours sur le féminisme. L'assurance des fonctionnaires publics fédéraux couvrira maintenant les soins d'affirmation de genre. 

Aux États-Unis, la Cour suprême penche en faveur d’une créatrice de site web qui a refusé de servir un couple homosexuel. Un danseur noir de voguing est tué après avoir reçu des insultes homophobes.

Amérique centrale, du Sud et des Caraïbes

Au Venezuela, 33 hommes gais ont été arrêtés sans mandat dans une fête privée, probablement sous le chef d’attentat à la pudeur. Cette arrestation a provoqué des protestations de leurs familles, car il n’y a pas eu de délit.  

Asie, Pacifique et Océan Indien

En Chine, un article souligne comment la situation a changé pour les organisations LGBTQI dans les dernières a

En Corée du Sud, une marche des Fiertés doit modifier son site à cause d’une contre-manifestation.

En Géorgie, un festival des Fiertés est forcé d’annuler son événement à cause de l’irruption d’un groupe d’extrême droite.

À Hong Kong, une station de radio-télévision supprime son émission sur les droits des personnes LGBTQI, diffusée depuis 2006.

En Indonésie, des menaces forcent l’annulation d’un événement LGBTQI.

Europe

La Belgique vote pour interdire les pratiques de « thérapies de conversion »

En France, le gouvernement adopte un nouveau plan contre les discriminations anti-LGBT

En Hongrie, un nouveau projet de loi veut exclure les femmes trans d’un programme de départ anticipé à la retraite.  

En Italie, le gouvernement s’en prend à la GPA, visant autant les personnes qui y ont recourt sur son territoire qu’à l’extérieur. De même, des mères sociales lesbiennes perdent leur statut de mère sur l’acte de naissance de leur enfant.

Le Luxembourg vote pour étendre les congés parentaux aux couples de même sexe.

Aux Pays-Bas, une femme trans gagne le concours Miss Pays-Bas et ira compétitionner à Miss Univers.

La Russie a adopté une loi interdisant les transitions aux personnes trans et les empêchant d’adopter.

Sports

Des ten

La Cour européenne donne raison à Caster Semenya en appel.

La joueuse de football Megan Rapinoe annonce sa retraite.

Fugues parle de l’ouverture du monde de la lutte aux personnes LGBTQI.

Guides et podcasts

Des tensions entourant la mention de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre ont retardé l’adoption du budget de l’Organisation internationale du travail.

Têtu présente un guide pratique sur la PMA pour les lesbiennes.

Découvrez les podcasts « Bienvenu.e Bébé » et « Réécrire l’histoire : la création d’une poésie wittigienne ».

Bonne lecture

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2023-07-04

AUX NOUVELLES NO. 32 : JUIN 2023

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 32 : juin 2023

Afrique et Moyen-Orient

Au Cameroun, le régulateur des médias menace de suspendre certaines chaînes de télévision si elles diffusent du contenu touchant l’homosexualité. Le pays a également refusé la visite de l’ambassadeur pour les droits des personnes LGBT de la France.

En Côte d’Ivoire, l’ONG Gromo lance Meleagbo, une revue LGBTQI francophone. Leur publication s’est d’ailleurs attiré les foudres du Consistoire des protestants évangéliques de Côte d’Ivoire.

Au Ghana, malgré les poursuites judiciaires, l’Assemblée pourrait aller de l’avant pour étudier une loi anti-LGBT, alors que le président annonce qu’il ne soutiendra jamais la légalisation de l’homosexualité.

Le Kenya accueillait les réfugié.e.s LGBTQI, mais cela pourrait changer alors qu’une nouvelle loi pourrait voir le jour, suivant celle adoptée en Ouganda. Netflix aurait par ailleurs censuré certains contenus de sa plateforme dans ce pays.

Une vidéo explique les reculs vécus par les communautés LGBTQI au Liban.

Au Maroc, un parti d’opposition tente de faire interdire la projection du film Le caftan bleu. Le ministre de la Justice considère que la réforme du Code pénal n’est pas pour lui l’occasion de décriminaliser l’homosexualité.

L’autorité de régulation des médias en RDC, tout comme au Cameroun, menace les chaînes de télévision qui présentent du contenu LGBT.

Amérique du Nord

Au Canada, la province du Nouveau-Brunswick a changé sa politique sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre pour limiter la possibilité des jeunes à utiliser le pronom et le prénom qu’iels désirent sans le consentement de leurs parents, provoquant des critiques de la part du premier ministre du Canada.

Aux États-Unis, l’auteur d’une tuerie dans un bar gay, qui avait fait 5 morts et 18 blessés, a été condamné à la prison à vie. Du côté des tribunaux, la Cour supérieure vient d’autoriser la discrimination basée sur l’orientation sexuelle, tandis qu’un juge fédéral a annulé la loi de l’Arkansas qui voulait interdire les transitions de genre aux personnes mineures. Pour le mois de la Fierté, plusieurs marques ont subi de la pression de la part de l’extrême-droite en raison de leur soutien aux causes LGBTQI.

Asie, Pacifique et Océan Indien

En Chine, un article souligne comment la situation a changé pour les organisations LGBTQI dans les dernières années, avec la disparition de la Fierté et la fermeture cette année du centre LGBT de Beijing.  

Au Japon, un texte de loi qui devait protéger les personnes LGBTQI est détourné par les conservateurs.

En Malaisie, la police fait des perquisitions de montres arc-en-ciel.

À Polynésie française, Bora-Bora accueille sa première marche des fiertés.  

Europe

En Belgique, les procédures de changement de prénom et de mention de sexe seront allégées pour enlever les restrictions.

L’Estonie autorise le mariage entre personnes de même sexe.

En France, plus de 50 associations demandent à l’État de mieux protéger les centres LGBTQI, alors que plusieurs incidents homophobes ont eu lieu dans les derniers mois. Un sondage révèle que plus de 9% des Français.e.s s’identifient comme LGBT.

Monaco célèbre la 2e édition de sa marche des Fiertés.

En Ukraine, le centre LGBT rapporte avoir été victime de vandalisme.

La Russie interdit les changements de sexe.

En Suisse, le Conseil fédéral défend la lecture par des drag-queens dans les bibliothèques. Mais le Tribunal fédéral refuse d’enlever l’inscription du genre sur les documents d’identité.

En Turquie, plus de 150 personnes ont été arrêtées durant la marche des Fiertés.

Les médias rapportent les succès des Fiertés à Paris et Genève.

International

Des tensions entourant la mention de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre ont retardé l’adoption du budget de l’Organisation internationale du travail.

Komitd fait un portrait des reculs aux droits des personnes trans dans le monde.

Bonne lecture

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2023-06-01

AUX NOUVELLES NO. 31 : MAI 2023

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 31 : mai 2023

Afrique et Moyen-Orient

Au Ghana, des activistes plaident leur

Un Camerounais battu par ses parents trouve refuge au Bénin.

En Côte d’Ivoire aura lieu le festival Awawalé. De même, des drapeaux arc-en-ciel hissés sur l’ambassade américaine et celle de l’Union européenne font jaser. Une situation similaire se produit au Liban, les forces de sécurité ayant dû protéger la chancellerie allemande suite à une manifestation.

Au Ghana, un des leaders du projet de loi anti-LGBT se prétend victime de fausses accusations de blanchiment d’argent à cause de sa campagne.

Au Madagascar, les organisations locales dénoncent l’augmentation des violences LGBTQIphobes.

Au Maroc, les associations ont profité de la journée du 17 mai pour demander des changements au Code criminel et dénoncer les abus dont sont victimes les communautés LGBTQI. La police aurait également fait une descente dans une fête contenant 80 personnes.

En Mauritanie, des influenceurs proclament que l’un des partis aurait fait élire des personnes homosexuelles pour obtenir l’impunité parlementaire.

En Ouganda, une loi anti-LGBTQI fait craindre le pire à la communauté locale.

Au Rwanda, une créatrice de mode trans est accusée d’utiliser un faux passeport.

En Tunisie, l’Institut français de Tunisie a tenu une rencontre dans le cadre de la journée du 17 mai pour faire un état des lieux de la situation des personnes LGBTQI dans le pays.

Amérique du Nord

Au Canada, le premier ministre a abordé les questions LGBTQI avec son homologue de l’Italie, qui a rejeté ses critiques sur le sujet.

Au Québec, les organisations et le gouvernement continuent de montrer leur soutien aux drag queens. Un bogue informatique empêcherait le gouvernement de donner accès aux papiers d’identité pour les personnes non-binaires. Une étude montre que les personnes LGBTQI ont plus de difficultés à trouver un logement.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

Le Brésil annonce qu’il veut faciliter les demandes d’asile des personnes LGBTQI en provenance des pays qui les criminalisent.

En Guyane française, on se prépare pour la marche des Fiertés.

En Haïti, les associations profitent d’une tribune pour souligner quelques progrès malgré l’importance de continuer les luttes contre les LGBTQIphobies.

On retrouve également des témoignages de Guadeloupe et de la Martinique pour le 17 mai.

Asie, Pacifique et Océan Indien

À la Réunion, c’est plus de 2000 personnes qui ont défilé pour la Fierté.

À la suite d’une agression sur une femme trans à Tahiti, une association appelle le gouvernement français à ne pas oublier les collectivités d’outre-mer dans ses politiques.

Europe

En Belgique, on souligne la marche des Fiertés en grand.

En France, on souligne les 10 ans du mariage pour les couples de même sexe, occasion d’interviewer les premiers mariés ou de revenir sur le parcours de cette loi. Par contre, un rapport souligne la hausse importante des crimes et délits contre nos communautés. Une foule s’est réunie pour soutenir le centre LGBTI de Touraine, victime d’une 6e attaque cette année. Les accusés ayant perturbé la marche des Fiertés de Bordeaux l’an passé ont été condamnés.

En Suisse, on rapporte de plus en plus de crime haineux (plus de 134 attaques enregistrées en 2022). Le pays voit également arriver « l’importation de la guerre culturelle à l’américaine », alors que les heures du conte avec des drag queens du pays se voient menacées par des opposants.

International

DoingBuzz nous parle des pays qui ont reconnu le passeport non-binaire.

RTBF vous dresse un petit portrait utile des drapeaux de nos communautés.

Le Huffingtonpost se questionne sur la place des lesbiennes dans les téléréalités.

Sport

Plusieurs joueurs de football refusent de participer à des événements spéciaux en France en soutien à l’acceptation des personnes LGBTQI, ce qui soulève souvent des articles dans leurs pays d’origine. La France pense à sanctionner ces joueurs.

La France pense à créer un groupe d’experts pour réfléchir à l’inclusion des personnes trans dans le sport de haut niveau. On sait déjà que plusieurs critères sont discriminatoires, comme nous le rappelle un article sur le cliché de l’avantage physique.

Bonne lecture

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / / Projets
Partagé le 2023-05-31

Projet MiWA! - Nous sommes là!

Projet sur les droits et bien-etre des femmes et des filles LBTQI en afrique de l’ouest et les espaces internationaux

 MIWA ! veut dire Nous sommes là ! en Fon, une des lagues les plus utilisées au Bénin. Pour nous, MIWA représente notre présence et aussi notre force, notre envie de développer une société plus ouverte qui va inclure toutes les personnes sans distinction, y compris nous, les femmes et les filles LBTQI. Parce que nous sommes là pour qu’on nous écoute, pour qu’on reconnaisse notre existence; nous sommes là pour vivre en liberté et en sécurité, nous sommes là pour jouir de nos droits 

Sur une durée de 2 ans, le projet MIWA! travaillera au soutien des droits et du bien-être des femmes et des filles LBTQI en Afrique de l’Ouest, et en particulier au Bénin et en Côte d’Ivoire, au travers de 3 objectifs principaux :

  • La réalisation des droits humains des femmes et des filles LBTQI par l’amélioration de leur accès à des services de santé adaptés à leurs besoins.
  • Le soutien à la coordination des mouvements LBTQI nationaux et régionaux par le renforcement des capacités d’action collective de la société civile.
  • L’intégration des voix des femmes et des filles LBTQI dans les espaces internationaux afin d’assurer la visibilité des activistes et des enjeux qu’elles portent    dans les espaces de décision.

Résolument féministe et intersectionnel, le projet repose sur une approche fondée sur les droits de la personne, intégrée et participative, favorisant l’appropriation des actions et des résultats par les communautés, en adéquation avec leur propre vision de changement. L’initiative travaillera d’abord au renforcement organisationnel de la société civile locale en soutenant 2 organisations locales au Bénin et en Côte d’Ivoire (Afro Bénin et WAF), et la structuration d’une jeune plateforme régionale LBTQI nommée PI7.

CONTEXTE

Dans un contexte de patriarcat rigide régissant encore largement l’ensemble des relations de pouvoir entre les femmes et les hommes, les questions des relations entre personnes du même sexe et la diversité sexuelle et de genre demeurent des tabous sociaux dans la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest francophone. Ainsi, les femmes et les filles lesbiennes, bisexuelles, trans, queer et intersexes (LBTQI) en Afrique de l’Ouest sont souvent victimes de discrimination, de violences et de stigmatisation sociales, qui les placent dans une situation de vulnérabilité accrue et les empêchent de jouir de leurs droits fondamentaux principaux. Ces difficultés, par ailleurs exacerbés par le manque de coordination du mouvement des femmes et des filles LBTQI dans la région - en particulier en raison du manque de financement et de structuration des organisations qui les représentent - ont conduit à un manque préjudiciable de visibilité de leurs activistes et une négligence de leurs intérêts et droits, y compris au sein du mouvement plus large des droits humains des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, trans, queer et intersexes (LGBTQI).

Le mouvement LBTQI dans la région a cependant gagné en dynamisme et repose désormais sur 10 ans d’expérience significative, basé sur le militantisme, le courage et la résilience des activistes qui se sont associées pour réduire la vulnérabilité et porter la défense de leurs droits. Ainsi, et grâce aussi à l’intérêt croissant des bailleurs de fonds, plusieurs organisations locales et plateformes régionales LBTQI se sont constituées et travaillent pour deux objectifs en commun à savoir l’amélioration du bien-être des femmes et des filles LBTQI de la région et l’inclusion de leurs besoins dans les agendas du plaidoyer local, régional et international.

PRÉSENTATION DES PARTENAIRES

NIVEAU INTERNATIONAL

ÉGIDES

L’alliance internationale francophone pour l’égalité et les diversités. Une alliance internationale de 200 membres – organisations de la société civile. Avec une approche ascendante se basant sur des consultations actives des membres et un soutien technique et financier de projets mis en œuvre sur le terrain par les activistes de première ligne, les diversités qui caractérisent le réseau d’Égides sont à la racine des approches intersectionnelles qui lui permettent de compter sur la participation active des différentes groupes marginalisés vers l’autonomisation.

NIVEAU RÉGIONAL

PLATEFORME INITIATIVE DES 7 – PI7 (Afrique de l’ouest et du centre)

LA PI7 est une association à but non lucratif, laïque, apolitique et féministe qui est composée des personnes LBQ, Leaders d’Afrique francophone de l’Ouest et du Centre.  Les représentantes du Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Cote d’ivoire, Mali, Sénégal et Togo lesquelles ont unanimement opté pour l’appellation de Plateforme Initiative des 7 (en abrégé PI7), en honneur des 7 pays fondateurs de la plateforme. Les Leaders LBQ des sept pays cités se sont donc engagées à travailler à mettre en œuvre des initiatives à caractère régional afin de conjuguer les savoirs et les expériences, établis entre leaders associatifs et non associatifs de l’Afrique de l’Ouest et Centrale en vue de l’élaboration d’un mouvement inclusif de militant.e.s queers et féministes francophones.

NIVEAU NATIONAL

AFRO-BENIN (Bénin)

L’Alliance des Femmes pour une Relève Orientée, est une organisation béninoise féministe à but non lucratif, créée en juillet 2013. Elle a à cœur la défense de la dignité et la reconnaissance de l’égalité en droit de toutes les femmes, quelles que soient leurs orientations sexuelles, identité de genre ou caractéristiques hommes de tous les milieux (société civile, médias, médical, juridique, religieux) qui croient en l’importance de soutenir et défendre les droits de la communauté LBTQ+ du Bénin.

WAF (Cote d’Ivoire)

Woman African Freedom (WAF) est une   association identitaire à but non lucratif créé le 1er mai 2019 à Abidjan. C'est une association ivoirienne qui milite en faveur des femmes et des filles LBQ (Lesbienne, Bisexuelle et Queer). Elle a pour vision d'atteindre une société égalitaire en genre quelque soit l'orientation sexuelle et/ou l'identité de genre. Sa mission est de contribuer à l'insertion socio professionnelle de la femme et de la fille LBQ et de promouvoir ses Droits Humains, ses Droits à la santé sexuelle et reproductive.  

Partenaire financier

Le projet MiWA est soutenu par Affaires Mondiales Canada (AMC)

Nouvelles / / Social
Partagé le 2023-05-22

Égides souligne son 4e anniversaire et son 200e membre!

Égides célèbre ce mois-ci son 4e anniversaire. Depuis sa création, notre réseau n’a eu de cesse de se développer pour faire entendre les voix des organisations LGBTQI francophones sur la scène internationale. Nous sommes fières de pouvoir dire que notre réseau compte désormais 200 organisations LGBTQI membres dans 31 pays et territoires.  

Pour souligner la venue de ce 200e membre, nous avons organisé avec Personn’Ailes, l’association LGBT+ du groupe Air France, une soirée lors du 17 mai.

Personn’Ailes a choisi Montréal pour effectuer son vol arc-en-ciel annuel. Un avion, avec un équipage entièrement constitué de membres de l’association du personnel LGBT+ d’Air France, a reçu un message de la part de Madame Isabelle Rome, ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes de France. Celui-ci a été lu par le Consul de France à Québec devant un parterre de membres d’Égides et de représentants de la Ville de Montréal et du gouvernement du Québec. Cet événement fut un beau symbole des collaborations possibles d'un côté à l'autre de l'océan entre la société civile, le monde des entreprises et les milieux politiques. Nous pouvons travailler main dans la main pour l'égalité et l'avancement des droits humains.

Nouvelles
Partagé le 2023-05-03

Report de la conférence en novembre, maintien de l’AGM en août

En raison de circonstances indépendantes de notre volonté, Égides doit déplacer les dates de sa conférence internationale. Plutôt que d’avoir lieu en août, l’événement se tiendra du 6 au 9 novembre 2023, en format virtuel.

Nous nous excusons des désagréments que cela pourrait causer sur vos plans de voyage et nous espérons que vous pourrez être des nôtres à ces dates.

Cependant, en raison de certaines obligations, nous maintenons l’assemblée générale des membres (AGM) aux dates du 12 et 13 août. Celle-ci aura lieu en format virtuel, comme l’an passé.

Toute l’équipe d’Égides travaille fort en collaboration avec notre comité consultatif d’expert.e.s de l’international et notre comité de pilotage local d’activistes pour vous accueillir.

Si vous n’êtes pas déjà inscrit.e.s pour participer en ligne, vous pouvez le faire en remplissant ce formulaire.

Au plaisir de vous retrouver lors de ces deux moments importants.