Articles récents

Filtrer par :
Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2021-09-11

Aux Nouvelles no. 11 : août 2021

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 11 : août 2021

Afrique et Moyen-Orient

Au Ghana, des députés de l'opposition mettent le président dans une position délicate en promouvant une loi restreignant les droits des minorités sexuelles. Également, un tribunal a acquitté et libéré, jeudi le 5 août, 21 militantes LGBTI+ qui avaient été arrêtées fin mai dans le sud-est du pays pour « rassemblement illégal »

En Ouganda, la Cour constitutionnelle ougandaise a abrogé la loi antipornographie en vigueur depuis 2014. Mais elle a ordonné la suppression de 54 ONG travaillant dans le domaine politique, sociétal ou environnemental. 

En Israël, les autorités lèvent les restrictions sur le don du sang imposées aux hommes homosexuels.

Amérique du Nord

Aux États-Unis, un groupe de 14 élu.es au Sénat appelle l’administration de Joe Biden à agir pour protéger les demandeurs d’asile LGBT+.  L’activiste Tori Cooper viens d’être nommée au conseil présidentiel sur le VIH et deviens la première femme trans noire à ce poste. Pete Buttigieg, qui est le premier ministre ouvertement homosexuel de l'histoire des États-Unis, a annoncé sa paternité le mardi 17 aout.

Au Canada, pour souligner la Fierté malgré les mesures sanitaires, Fierté Montréal a tenu une marche plutôt qu’un défilé, retournant ainsi aux racines de l'événement. Au Manitoba, un juge accepte la demande de trois parents de rouvrir leur plainte qui veulent Le tribunal a accepté de rouvrir leur plainte afin que ce soit étudié le programme scolaire du gouvernement provincial, qu'ils considèrent discriminatoire envers les familles LGBTQl.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

Le Brésil a gagné 21 médailles aux Jeux olympiques de Tokyo, un record dans son histoire grâce à ses athlètes d’origine africaine et LGBTQI.

Asie, Pacifique et Océan Indien

À Taiwan : Un couple gay de différentes nationalités gagnent en justice pour pouvoir se marier.  Le pays a également décidé de ne pas envoyer ses athlètes aux Gay Games de Hong Kong en 2022 par crainte pour leur sécurité dû à la situation politique avec la Chine. 

En Inde : Une première femme trans a obtenue officiellement la reconnaissance de son identité de genre grâce au système de changement de papiers d’identité en ligne annoncé par le gouvernement en 2020 .

En Nouvelle-Zélande : Le gouvernement présente un projet de loi pour interdire les thérapies de conversion.

Au Japon : Le journal Le Monde profite des jeux olympiques pour dresser un portrait des discriminations vécues par les personnes LGBTQI au Japon.

En Afghanistan : L'arrivée des Talibans à Kaboul fait craindre pour la sécurité des personnes LGBTQI.

En Chine : l’université de Shangaï établie une enquête sur les étudiants LGBTQI sur le campus et cela suscite de vives inquiétudes.

 

Europe

En France : Les décrets d'application de la PMA pour toutes n'ont pas encore été validés, cela attendra la fin des vacances. Une enquête en France montre d’ailleurs que les femmes afro-descendantes font face à des difficultés d'accès à la PMA.

En Écosse : Le gouvernement publie un document intitulé « Soutenir les jeunes transgenres à l’école : orientation pour les écoles écossaises »

Au Pays-Bas : A l’occasion de la pride Week, quatre plaques commémoratives appelé Stolpersteine ont été posées dans une rue à Amsterdam pour les victimes gays du régime Nazi.

En Hongrie : Le gouvernement applique une loi LGBTphobe qui interdit la vente de produit parlant de l’homosexualité et qui s’appliquera aux abords des écoles et des églises.  

En Russie : Deux chaînes de télévision ont été critiqués par le comité international olympique pour leurs commentaires LGBTphobes lors des Jeux olympiques.

En Suisse : En préparation du référendum, un sondage en faveur du mariage pour tous montrerait que la population lui est largement favorable .

En Belgique : Double féminicide après que les victimes aient été retrouvées par le mari d’une d’entre elles pendant leurs ébats.  

International

Covid et VIH :  Une étude conclue que les personnes vivant avec le VIH sont plus à risque de développer des formes sévères de la COVID-19 et recommande que celles-ci soient ciblées par les campagnes de vaccination.

Disparités de salaires: Une enquête a démontré une différence de revenus en fonction de l’orientation sexuelle.

Culture

Des parents d’enfants LGBTQI témoignent de leur vécu et de ce que leurs enfants leur ont appris.

A l’occasion du Festival Fierté Montréal, Le Devoir retrace l’historique et les transformations du drapeau multicolore de la communauté LGBTQI.

En Hongrie : Le secrétaire général de la International Federation of Library Associations lance un appel a informer sans discriminer dans les bibliothèques.

Netflix propose le documentaire « Pray away » de la réalisatrice Kristine Stolakis, un reportage sur les thérapies de conversion sexuelle et de genre aux États-Unis.

Sport

Danemark :  Copenhague a accueilli le 12 août passé la World Pride, le plus grand évènement culturel de la communauté LGBTQI.

Jeux paralympiques : Un nombre record d’athlètes LGBTQI ont pris part aux jeux paralympiques.  

Jeux Olympiques de Tokyo : Les 182 athlètes ouvertement LGBTQI ont décroché 58 médailles olympiques. Également, deux Namibiennes ont pu se qualifier pour la finale du 200 mètres alors qu'elles avaient été disqualifiées au 400 mètres pour leur taux de testostérone jugé trop élevé et le CIO étudie le geste de la médaillée et miitante LGBTQI Raven Saunders. 

Au Tennis, le joueur Fabio Fognini qui avait crié une insulte homophobe aux Olympiques a joué son premier match à Toronto avec des serre-poignets et un bandeau arc-en-ciel pour s'excuser.

Intersexuation

Ce mois-ci, plusieurs textes font place aux personnes intersexes :

France Culture propose le portrait d’Abel Barbin, nous ayant donné un des premiers témoignages intersexes.

Libération revient sur la fiche de la DILCRAH concernant les personnes intersexes.

En Finlande : La découverte des restes d’un.e guerri.ère médiévale montre que n’ont seulement iel était non-binaire et intersexe, mais qu’iel était révéré.e dans sa communauté.

Bonne lecture

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / / Politique
Partagé le 2021-08-31

Bilan de la conférence d'Égides au Forum des droits humains de Copenhague 2021

La coprésidence et le secrétariat d'Égides étaient au Forum des droits humains durant la World Pride 2021 à Copenhague pour présenter le bilan de la conférence d'Égides.

https://www.youtube.com/watch?v=OJOLfKS3XLo

Pour en savoir plus sur le Forum des droits humains : https://copenhagen2021.com/

Nouvelles
Partagé le 2021-07-16

Rapport annuel 2020-2021 d'Égides

Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2021-08-05

AUX NOUVELLES NO. 10 : juillet 2021

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 10 : juillet 2021

Afrique et Moyen-Orient

Au Cameroun, Shakiro et Patricia, deux femmes trans emprisonnées depuis février, ont été relâchées et témoignent de la situation dans leur pays.

Au Ghana, le gouvernement veut déposer un projet de loi qui prévoirait jusqu’à 10 ans de prison pour les personnes LGBTQI ainsi que leurs alliés qui prennent position en faveur de leur droit ou leur apporte un soutien social et médical. Il s’agit probablement d’une des lois anti-LGBT les plus répressives proposées dans le monde.

Du côté d’Israël, la Cour suprême donne 6 mois au gouvernement pour permettre la GPA à tous les couples.

Au Madagascar, le ministère de l’Intérieur fait annuler une soirée LGBTQI qui se tenait pourtant dans un bar depuis plus de 3 ans, prétextant qu’il s’agit d’incitation à la débauche des mineurs.

Amérique du Nord

Aux États-Unis, l’association GLAAD a publié son 9e rapport sur les représentations des communautés LGBTQI et y note que les personnes trans et non-binaires y sont toujours peu présentes. Cependant, l’actrice trans Mj Rodriguez de la série Pose obtient une nomination historique aux Emmy Awards.

Au Canada, des groupes s’inquiète de mesures discriminatoires prises par une municipalité pour empêcher l’accès à un point de détente historiquement occupé par les communautés LGBTQI et le gouvernement fédéral annonce un nouveau volet d’accès au pays pour devenir réfugié pour les personnes défenseurs des droits humains persécutées dans leur pays.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

En Argentine, les personnes trans et non-binaires disposeront de l’option de s’identifier d’un x sur leurs documents d’identité.

Komitid nous propose deux reportages sur les luttes des personnes trans au Brésil et au Salvador.

Le Chili pourrait bientôt avoir le mariage pour les couples de même sexe, alors que le Sénat a approuvé un projet de loi qui doit maintenant passer en deuxième lecture à l’Assemblée nationale.

Asie, Pacifique et Océan Indien

Le plus grand réseau social de Chine, WeChat, aurait fait supprimer de nombreux comptes des associations LGBTQI du pays.

En Indonésie, un soldat a été expulsé de l’armée et condamné à 7 mois de prison pour avoir eu une relation sexuelle avec un autre homme.

À Hong Kong, un militant LGBT a été arrêté et inculpé de corruption pour avoir chanté dans un rassemblement électoral d’un candidat pro-démocratie.

Europe

La Commission européenne lance des procédures contre la Hongrie, où une loi veut interdire de faire la « promotion » de l’homosexualité auprès des mineurs, et contre la Pologne et ses zones « sans idéologie LGBT ». Le Premier ministre Orbán menace même de faire un référendum concernant sa loi malgré les rassemblements en faveur des droits des personnes LGBTQI.

En France, le Conseil d’État retire trois pays africains de la liste des « pays sûrs » de l’Office des réfugiés et une femme trans saisit la Cour européenne des droits de l’Homme face au fait que le pays a refusé de reconnaitre sa maternité. De plus en plus d’agressions homophobes font également les manchettes.

En Géorgie, la mort d’un journaliste couvrant une Marche des Fiertés soulève le rôle du gouvernement dans les violences envers les communautés LGBTQI.

Au Monténégro, le premier mariage d’un couple de même sexe a eu lieu en juillet.

Journée internationale des personnes non-binaires

Le 14 juillet, c’était déjà la 10e édition de la Journée internationale de la non-binarité qui a fait parler d’elle. Un sondage nous apprend d’ailleurs que 51 % des Français reconnaitraient la non-binarité de genre, ce qui laisse présager une évolution des perceptions.

Culture

Durant toute la durée du Festival de Cannes, le magazine Têtu a tenu un blogue sur les films queers qui y étaient présentés. C’est finalement « La Fracture » de Catherine Corsini qui a remporté la Queer Palm alors que le président du Jury appelle à ce que le prix soit intégré au palmarès officiel du Festival.

Jeux Olympiques

Si les Jeux olympiques de Tokyo ont permis à plus de 172 athlètes LGBTQI de concourir ouvertement, plusieurs reprochent cependant les discriminations et les outings qui y ont lieu. La participation de Laurel Hubbard, la première femme trans à concourir, suscite d’ailleurs plusieurs confrontations sur la place des femmes trans dans le sport. Au 28 juillet, on considérait cependant que si les athlètes LGBTQI concouraient comme une nation, ceux-ci seraient à la 14e place du palmarès tant ceux-ci ne cessent de briller. De nombreux articles rapportent d’ailleurs les performances de plusieurs athlètes chéris des médias, comme Tom Daley, ou Quinn, la première personne trans non-binaire à remporter une médaille.

F1 et Football européen

Sur la scène internationale, quatre pilotes de F1 se sont fait réprimander pour avoir montré leur soutien aux communautés LGBTQI de Hongrie face aux politiques du gouvernement.

De même, l’UEFA a annoncé qu’elle ne permettrait pas les publicités aux couleurs de l’arc-en-ciel lors de la prochaine coupe de l’Euro en Russie et en Azerbaïdjan, disant ainsi vouloir respecter les législations locales. Cela fait suite à une controverse où l’UEFA a refusé que Munich illumine son stade aux couleurs des communautés LGBTQI dans un match contre la Hongrie.

Bonne lecture

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles
Partagé le 2021-07-14

Conférence d'Égides - revoir les intervention du 2 juillet

Vivre en santé : le bien-être et l’accès à la santé

Les oppressions systémiques vécues par les personnes LGBTQI ont de nombreux impacts sur leur santé de même que sur leur accès aux soins. Avec la pandémie de COVID-19, s’ajoutent aujourd’hui de nouveaux défis concernant la prise en charge de la santé globale, tant physique que mentale, des personnes LGBTQI.

Plus d'information sur la conférence : www.egides.org/geneve2021

Vous pouvez revoir les séances de la journée ici :

https://vimeo.com/event/1104293

Conférence : « Les communautés LGBTQI francophones face à la COVID-19 »

Une discussion entre Victor Madrigal-Borloz, Expert indépendant des Nations Unies sur les questions d'orientation sexuelle et d'identité de genre , et Mariam Mannaï, chargé.e de programme à Égides, sur les impacts de la pandémie sur les communautés LGBTQI francophones.

Conférence thématique : « Grandir avec une expérience intersexe dans la francophonie »

L'existence d'une diversité de corps sexués chez toutes les populations du monde est un fait. L'expérience d'être né avec un corps différent de ce qui a été établi comme "homme" ou "femme" dans une société donnée peut tantôt revêtir des similitudes avec d'autres, tantôt s'en distinguer. L'ascendance de l'autorité médicale et de l'hospitalisation des naissances en occident a donné lieu à une expérience principalement dictée par la médecine, où pathologisation et modifications non consenties des corps domine. Les personnes intersexes d'occident et de francophonie qui ont grandi sous ce régime ont dû développer un activisme en réponse à cette autorité, inspiré de mouvements qui ont également affirmé le droit à l'autodétermination du corps. On ne peut cependant présumer que cette trajectoire soit la même partout en francophonie, notamment en Afrique subsaharienne. Apprendre à mieux connaître les réalités et les pratiques émergentes dans divers pays permet de mieux penser les solidarités et d'offrir des contrastes qui nous aident à comprendre avec plus de finesse les mécanismes à l'œuvre dans chacun des contextes. 

Table ronde I « La prise en charge du vieillissement des personnes LGBTQI »

Lors de cette table ronde, il sera question de faire un état des lieux de la question de la prise en charge du vieillissement des personnes LGBTQI+ dans la francphonie. Le panel d'intervenants nous donnerons à voir où nous sommes en sommes dans leur territoire respectif en mettant en perspective la question de la perte d'autonomie, la spécificité des personnes transgenres mais aussi les barrières au niveau de l'accès aux services de santé en appliquant une approche intersectionnelle. Les enjeux culturels et traditionnels seront aussi abordés pour compléter cette présentation. Les panelistes présenteront ensuite des solutions de terrain qui sont déjà mises en oeuvres, comme la création de logement commun, mais aussi de penser l'inclusion dans des lieux hétéronormatifs et la formation des professionnels de la gérontologie sur les réalités des personnes aînées LGBTQI+....

C'est une approche transverse et transnationale que les panélistes vous proposent pour enrichir les connaissances et améliorer demain la prise en charge des personnes concernées. 

https://vimeo.com/event/1104319/

Table-ronde II « Les personnes trans et non-binaires: enjeux d’existence et de résistance »

Les enjeux des personnes trans dans les pays francophones englobent des réalités différentes selon les territoires concernés. En effet, dans cette période où les enjeux d’existence sociale pour les personnes trans sont de plus en plus médiatisés, il est plus qu’important de soutenir les enjeux de résistance et plus particulièrement dans le domaine de la santé. L’accès aux soins demeure encore aujourd’hui une vraie gageure et plus particulièrement les besoins spécifiques en hormonothérapie qui pousse à l’automédication avec les risques en matière de santé que ça entraine.

Plus largement, la transphobie qui traversent les domaines de la santé et de l’éducation sera abordée lors de cette table ronde. L’objectif posé par le panel est le suivant :

Comment développer un plaidoyer pour remplir le vide dans les domaines de la santé et renforcer la mutualisation des savoirs des associations qui œuvrent déjà pour accompagner les collectifs et associations naissantes ? Cette production de savoir permettra une source d’enrichissement sous forme de plaidoyer pour amener les professionnels de la santé et des institutions, plus largement, à changer leur pratique et accompagner dignement les personnes concernées vers un mieux-être. 

Nouvelles
Partagé le 2021-07-14

Conférence d'Égides - revoir les interventions du 1er juillet

Vivre en sécurité : la sécurité et la protection des personnes LGBTQI dans l’espace francophone

La sécurité et la protection des personnes LGBTQI se déclinent dans différents milieux (tant au niveau national qu’au sein des familles ou au travail, par exemple), chacun nécessitant des réflexions et des actions spécifiques.

Plus d'information sur la conférence : www.egides.org/geneve2021

Vous pouvez revoir les séances de la journée ici :

https://vimeo.com/event/1104179

Conférence : « Dépénalisation des pratiques sexuelles : regards croisés Afrique, Amérique et Europe »

Lors de cette table ronde, avec les juristes – Alice Nkom, Caroline Mecary, Elisabeth Brousseau – de renommée internationale issues de différents contextes géographiques, il sera question de mieux comprendre : pourquoi les pratiques sexuelles sont‐elles des enjeux de droit ? Comment la dépénalisation des pratiques sexuelles s’inscrit‐elle dans une histoire (dé)coloniale qui délimite une fracture entre le Nord et le Sud du globe ? De quelle manière les instruments juridiques de droit international peuvent‐ils favoriser la dépénalisation des pratiques sexuelles au niveau national ? Comment la communauté internationale peut‐elle soutenir les sociétés civiles locales dans leurs
démarches de dépénalisation des pratiques sexuelles ? En quoi les droits sexuels sont‐ils des droits humains ?

Table-ronde « Les mécanismes de plaidoyer au service de la francophonie »

Dans cette table ronde, les panélistes partageront leur expérience et expertise concernant différents outils et mécanismes de plaidoyer qui peuvent être mobilisés pour revendiquer et défendre les droits des personnes LGBTQ+ et qui restent encore sous-utilisés par les activistes francophones. Il s’agit notamment du mandat de l’Expert indépendant sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre des Nations Unies, de l’Examen périodique universel devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, des Principes de Jogjakarta plus 10 et des Examens Nationaux Volontaires (ENV) des progrès des Objectifs de Développement Durable de l’Agenda 2030. À travers leurs présentations, les quatre panélistes exposeront les particularités de chacun de ces moyens de plaidoyer : comment saisir les mécanismes, comment se servir des instruments interprétatifs et comment choisir la bonne stratégie de plaidoyer pour l’objectif poursuivi. Le potentiel, les limites ainsi que les synergies possibles entre les moyens de plaidoyer présentés seront exposés à l’aide d’exemples et d’illustrations récentes. Les personnes du public seront activement encouragées à poser des questions, notamment d’ordre pratique, afin de leur permettre de mieux exploiter à l’avenir ces outils et mécanismes au bénéfice de leur travail de plaidoyer en langue française.

Table-ronde I « La protection des personnes LGBTQI dans la francophonie »

Cette table ronde abordera la protection des personnes LGBTQI et de leurs droits dans les différents espaces francophones, et même un peu au-delà, avec un regard vers l’Amérique latine notamment. A travers l’expérience et l’expertise des panélistes, la table ronde traitera de la situation actuelle des personnes LGBTQI dans divers pays francophones, en mettant un accent particulier sur la situation des jeunes LGBTQI. La discussion mettra en lumière une multitude d’initiatives concrètes visant à améliorer la protection des droits des personnes LGBTQI, que ce soit la mise en place de refuges, la médiation communautaire, des litiges stratégiques ou des actions de plaidoyer. La table ronde mettra en exergue l’importance d’associer l’action juridique ou judiciaire à un travail communautaire et sociétal.

https://vimeo.com/event/1104281

Table-ronde II « Réalités et enjeux de mobilité, de migration et d’asile des personnes LGBTQI dans la francophonie »

Les politiques migratoires acceptent différentes formes de sexualités, notamment l’homosexualité, comme motif de migration ou de demande d’asile. Néanmoins, la définition des catégories et la preuve de l’appartenance à une catégorie sexuelle et de genre restent problématiques dans les pays d’accueil. Comment prouver l’intime ? Différentes structures dans des contextes différents propres à des pays francophones sont confrontées à cette réalité complexe et œuvrent pour accompagner les migrant-e-s et les demandeurs-es d’asile. 
Ludovic Mohamed Zahed, représentant de CALEM Marseille, fera un rappel du contexte historique et géopolitique spécifique à la région MENA qui explique l’homophobie et la transphobie d’Etat. Il pointera, ensuite, les formes d’interprétation culturelles et religieuses qui soutiennent les représentations homonationalistes occidentales. Celle-ci ne tiennent pas compte des formes diverses d’expression de l’homosexualité ou encore de la transidentité qui se trouvent confrontées à la binarité et à un essentialisme réducteur. 


Anis Kaiser, représentant-e d’Asile Genève, développe l’état des lieux en Suisse concernant les demandes d’asile pour motifs de fuite en lien avec l’orientation sexuelle ou l’identité/expression de genre. Iel insistera sur les enjeux que l'association Asile tend à contourner à Genève pour pouvoir accompagner au mieux les personnes LGBTQI+ migrantes. Cet accompagnement passe notamment par la création d’un espace d'accueil, d’échange et de soutien au sein de l'association.
Enfin Meryem Ben Slimane, représentante d’AGIR Montréal, parlera de la réalité des personnes migrantes et demandeuses d’asile en lien avec l’homonationalisme à Montréal et plus largement au Canada. Elle développera aussi les stratégies déployées pour contourner les situations de vulnérabilité et accompagner les réfugié-e-s dans le parcours

Nouvelles / / Témoignage
Partagé le 2021-07-08

Conférence d'Égides - revoir les interventions du 30 juin

Vivre en réseau : les liens culturels et stratégiques dans la francophonie

Il s’agira de comprendre la façon dont la langue et la culture française ont un impact, ou non, sur les réalités des personnes LGBTQI, leur représentation d’elles-mêmes et dans leur lien avec l’international, notamment sur la manière dont la diversité sexuelle et de genre est considérée dans les cultures locales, influencées, ou non, par la colonisation.

Plus d'information sur la conférence : www.egides.org/geneve2021

Vous pouvez revoir les séances de la journée ici :

Programme de la journée

https://vimeo.com/event/1103735/


Conférence d'ouverture : Les réalités LGBTQI francophones et les enjeux décoloniaux

Discussion entre Lorena Parini et Barrack Rima.


Conférence thématique : Décoloniser les corps, libérer les voix, centrer les marges

Cette conférence se concentre sur les perspectives féministes intersectionnelles et décoloniales de la défense de l’égalité, de l’équité et de la justice dans nos communautés . Afin d’œuvrer à notre libération collective, il est essentiel de comprendre la nature "systémique" des multiples oppressions que nous affrontons. Il est tout aussi important de s'engager dans des processus de "désapprentissage" de nombreuses connaissances ou perceptions, qui nous ont été enseignées. Qu'est-ce qu'une approche « décoloniale » du militantisme pour les droits humains? Comment un plaidoyer « décolonial » peut-il être simultanément « féministe intersectionnel » ?  Quelle est la pertinence des perspectives féministes-intersectionnelles et décoloniales, notamment pour la défense internationale des droits LGBTQI, en particulier dans le monde francophone ? Enfin, cette conférence tentera de répondre à ces questions et à d'autres interrogations connexes. 

https://vimeo.com/event/1103748/


Table-ronde I – Raviver nos mémoires effacées, préserver nos cultures et nos identités

Deux villes, deux festivals. De Everybody’s Perfect à Genève au MQFF au plein cœur de Tunis, pour lutter contre l'invisibilisation du sujet queer. En effet, les deux initiatives, quoique de contextes différents, se coalisent pour mettre la lumière sur les vécus queers longtemps effacés. Le temps d'une festivité, le sujet queer se plante au milieu de l’espace public, et s’impose sur une scène culturelle et artistique, chose quiparaissait incompatible, voire impensable.

À ces deux initiatives, s’ajoute le collectif marocain Ellile qui puise son travail dans l’héritage afro-maghrébin pour faire valoir une sexualité plurielle qui n’a pas pu résister à la colonisation.

Nouvelles
Partagé le 2021-07-07

Revoir la préconférence des villes inclusives

préconférence ville inclusive

Rôles et responsabilités des villes dans la lutte contre les discriminations et pour la promotion et le respect des droits des personnes LGBTQI

En amont de la conférence Egides, le 29 juin dès 13h30 (heure de Genève), la Ville de Genève propose une pré-conférence pour explorer le rôle et les responsabilités des villes et des autres collectivités publiques locales dans la lutte contre les discriminations et pour la promotion et le respect des droits des personnes LGBTQI.

Les villes, parce qu’elles constituent l’échelon institutionnel le plus proche des populations, ont en effet un rôle crucial à jouer dans la lutte contre les discriminations et pour la protection des droits humains. Comme d’autres villes dans le monde, la Ville de Genève s’engage depuis de nombreuses années contre les discriminations en lien avec l’orientation sexuelle et affective ou l’identité et l’expression de genre et pour la promotion et le respect des droits des personnes LGBTQI. Elle a participé à la création, en 2013, du réseau international des Rainbow Cities, dans le but de partager et surtout d’enrichir ses bonnes pratiques.

Siège du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et de nombreuses organisations internationales œuvrant pour la promotion et la défense des droits des personnes LGBTQI, la Ville de Genève soutient le plaidoyer international et accueille et co-organise régulièrement des rencontres, comme cette première conférence internationale et assemblée générale d’Egides, dont elle est membre associée.

La Ville de Genève saisit cette opportunité pour proposer une rencontre permettant d’adresser plus spécifiquement l’intérêt, la responsabilité et les moyens pour les collectivités locales de mettre en place des politiques inclusives et de lutter activement contre les discriminations qui touchent les personnes LGBTQI. Ce colloque mêlera théorie et pratique en donnant la parole à des expert·e·x·s des politiques publiques et des questions LGBTQI, ainsi qu’à des représentant·e·x·s d’administrations locales et de réseaux de villes pour échanger sur leurs pratiques, leurs succès et leurs difficultés en la matière.

Avec cette rencontre, la Ville de Genève souhaite promouvoir l’engagement et le travail en réseau des villes francophones dans la lutte contre les discriminations et pour la promotion et le respect des droits des personnes LGBTQI, notamment à travers un appui à l’alliance Egides et ses membres.

https://vimeo.com/event/1103663

Accueil et présentation de la préconférence - Rôles et responsabilités des villes dans la lutte contre les discriminations et pour la promotion et le respect des droits des personnes LGBTQI


Par Alfonso Gomez (il), Conseiller administratif en charge de l’Egalité et de la Diversité à la Ville de Genève (Suisse) et Guillaume Mandicourt (il), Chargé de projets LGBTIQ+ à la Ville de Genève (Suisse).

Introduction générale de la préconférence - L’intérêt pour les villes de s’emparer des enjeux LGBTQI et leurs responsabilités en la matière

Spécialiste des politiques publiques inclusives, Arnaud Alessandrin (il) s’appuiera sur son expertise et son expérience de conseil auprès de nombreuses collectivités locales, notamment en France, pour explorer les rôles et les responsabilités des villes dans la lutte contre les discriminations et pour une meilleure inclusion des personnes LGBTIQ+.

Discussion - Les villes au cœur de la lutte contre les discriminations : points de vue académiques et militants

A la suite de l’introduction générale par Arnaud Alessandrin (il), cette session explorera plus précisément différents aspects du rôle des villes dans la lutte contre les discriminations à travers le point de vue d’expert-e-s du monde académique et des associations. Elle abordera notamment la question de la liberté et la sécurité des personnes LGBTIQ+ dans l’espace public, l’inclusivité des prestations municipales, les responsabilités des villes en tant qu’employeuses et la collaboration avec les associations dans l’élaboration de politiques publiques.

Animation : Arnaud Alessandrin (il)

Panel : Clémence Zamora Cruz (elle), Responsable politique d’Au-delà du Genre et membre du comité d’administration de la Fédération Sportive Gay et Lesbienne (FSGL), Antoine Le Blanc (il) Professeur de géographie à l'Université du Littoral Côte d'Opale à Dunkerque (France), Milan Bonté (il) Doctorant en géographie, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (France), Carine Landolt (elle), Co-fondatrice de LWORK et de PrideAtWork Suisse

Discussion - Du côté des collectivités publiques : quels enjeux dans la mise en place de politiques inclusives ?

A travers l’exemple de projets développés par les Villes de Lausanne, Montréal, Ouagadougou, Paris et la Région Bruxelles Capitale, cette session explorera comment les politiques locales peuvent contribuer concrètement à la lutte contre les discriminations et à une meilleure inclusion des populations LGBTIQ+.

Animation : Karine Duplan (elle), Docteure en géographie et maître-assistante à la Faculté des Sciences de la société de l'Université de Genève (Suisse)

Panel : Alain Lavoie (il), Ville de Montréal (Canada), Chef de section au Service de la diversité et de l'inclusion sociale ; Hélène Dureux (elle) Ville de Paris (France), Chargée de projets LGBTQI+ ; Yolande Gerber (elle), Ville de Lausanne (Suisse), Adjointe au Délégué à l'Observatoire de la sécurité ; Aline Distexhe (elle), Région de Bruxelles Capitale (Belgique), Analyste à l’Observatoire bruxellois pour la Prévention et la Sécurité ; Adama Zerbo (il), Mairie de Ouagadougou (Burkina Faso), Chef du Département des Relations Internationales.

Discussion - Enrichissement et échange de bonnes pratiques : le nécessaire travail en réseau

Cette discussion mobilisera différents réseaux nationaux et internationaux pour explorer l’intérêt pour les villes de s’emparer collectivement des enjeux LGBTIQ+, de s’enrichir de leurs expériences réciproques et d’échanger sur leurs bonnes pratiques, mais aussi leurs challenges et difficultés dans la mise en place de politiques publiques inclusives. Elle abordera également l’opportunité et les moyens pour les réseaux de villes d’appuyer le plaidoyer international, mais aussi d’encourager leurs membres à soutenir localement les communautés et les associations LGBTIQ+.

Animation : Guillaume Mandicourt (il), Ville de Genève (Suisse), Chargé de projets LGBTIQ+

Panel : Michaël Arnaud (il), Directeur général d'Égides - Alliance internationale francophone pour l'égalité et les diversités ; Manuel Rosas Vázquez (il), Coordinateur du Rainbow Cities Network ; Mohammad Mousa (il), Commission canadienne pour l’UNESCO, Chargé de programme, Sciences sociales, humaines et jeunesse.

Présentation de la conférence Egides et conclusion de la rencontre

Stéphanie Palancade (elle), Egides, Agente de Coordination événementielle

Sami Kanaan (il), Ville de Genève (Suisse), Conseiller administratif et membre du bureau de l'AIMF

Nouvelles
Partagé le 2021-06-09

Deux emplois dans le cadre du programme Emploi été Canada

Dans le cadre d'un programme d'emploi canadien pour étudiant.e.s, Égides est à la recherche d'un.e Agent.e de Soutien aux Membres et d'un.e Agent.e de programmes.

Durée des contrats : août à septembre 2021 (8 semaines)

Lieu(x) d’exécution : Montréal, au siège de l’organisation dans la mesure où les conditions sanitaires en vigueur le permettent au moment de la prise de poste.

Rémunération : 18,00 $ par heure, 37,5 heures par semaine

Date limite pour appliquer : 2 juillet

Veuillez noter que ce poste est proposé dans le cadre du programme EMPLOI D’ÉTÉ CANADA : le ou la titulaire du poste doit être âgé.e de 15 à 30 ans et doit obligatoirement détenir la citoyenneté canadienne ou la résidence permanente au Canada au moment du recrutement.

Pour appliquer au poste d'Agent.e de programmes

Pour appliquer au poste d'Agent.e de Soutien aux membres

Nouvelles
Partagé le 2021-05-21

Les inscriptions pour la conférence d'Égides sont ouvertes!

Dans le cadre des événements de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, Égides – l’Alliance internationale francophone pour l’égalité et les diversités profite de l’occasion pour lancer les inscriptions de sa conférence internationale « Vivre l’égalité et les diversités dans la francophonie : culture, santé, sécurité ».

Pour en savoir plus sur la conférence ou pour s'y inscrire :

Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2021-05-04

Aux Nouvelles no. 9 : avril 2021

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 9 : avril 2021

Afrique et Moyen-Orient

En Afrique du Sud, la communauté se mobilise après un vague de crimes haineux envers les personnes LGBTQI.

Au CamerounHuman Rights Watch dénonce la recrudescence des mesures policières contre les personnes LGBTQI.

Au Ghana, une ministre parle de ses expériences lesbiennes à la télévision.

Au Kurdistan irakien, les associations LGBTQ+ sont inquiètes après une série d’opérations policières qui viseraient à « empêcher l’homosexualité dans la ville ».

En Namibie, la justice refuse l’entrée dans le pays de jumelles nées par GPA.

Au Nigéria, le compte YouTube d'un télévangéliste est suspendu après des vidéos de « thérapies de conversion ».

Amérique du Nord

Aux États-Unis, Joe Biden annule l’interdiction, proclamée sous Trump, de hisser des drapeaux arc-en-ciel sur les ambassades américaines. Malgré les projets du président en faveur de l’égalité, un nombre record de lois anti-LGBTQI seront cependant discutées dans les divers états au courant de la prochaine année.

Au Québec, l’arrestation brutale d’une femme trans noire dans les transports publics soulève la colère. Au niveau fédéral, le Canada inclura l’identité de genre dans le questionnaire de recensement de 2021.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

En Argentine, un homme gai adopte une petite fille laissée seule à l’hôpital.

Asie, Pacifique et Océan Indien

Au Pakistan, un exorciste affirme avoir effectué des « thérapies de conversion » sur plus de 500 gais. L'article dénonce ses propos. 

Europe

En Franceplusieurs milliers de lesbiennes ont marché dans différentes villes afin de réclamer la PMA pour toutes. L’INSEE change son questionnaire de recensement pour inclure les familles homoparentales.

En Suisse, les opposants du mariage pour tous ont récolté suffisamment de signatures pour forcer un référendum sur la question.

En Tchétchénie, deux ONG déposent plainte pour crime contre l’humanité. On nous présente également un entretien avec l’équipe du documentaire « Bienvenue en Tchétchénie ».  

La Russie, quant à elle, inscrit l’interdiction du mariage de personnes de même genre dans sa constitution.

International

Sur Google, le référencement du mot lesbienne aurait enfin été corrigé et ne renverrait plus à des films pornos.

Pixar lance un appel pour trouver une jeune actrice trans pour faire la voix d’un personnage dans son prochain film.

Une étude souligne que les pays soutenant les droits LGBTQI ont une meilleure croissance économique.

Journée de visibilité trans

Pour la journée de visibilité transTV5 Monde s’est entretenu avec Lynn Bertholet, présidente de l'Association Epicène, et Marie Cau, première femme transgenre élue maire en France. De son côté, Libération donne la parole à Lexie, jeune activiste et écrivaine de L’histoire des genres.

Journée de visibilité lesbienne

Le 26 avril avait lieu la journée de visibilité lesbienne. Pour l’occasion, découvrez les témoignages de Caroline Keck, pasteure en couple, ainsi que de Solange, Edith et Noémie pour qui le cheminement féministe a coïncidé avec la découverte de leur orientation sexuelle. On donne également la parole aux enfants de mères lesbiennes.

Bonne lecture

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / / Politique
Partagé le 2021-04-27

Table ronde sur les solidarités Nord-Sud dans les mouvements LGBTQI francophones

Dans le cadre de la Journée internationale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie, nous vous invitons le 18 mai prochain à une table ronde sur la solidarité Nord-Sud dans les mouvements LGBTQI du monde francophone. L'événement est une coorganisation du Réseau Dignité Canada, d'Égides et de la Fondation Émergence.

Quand : 18 mai à 11h (Montréal) / 15h (Abidjan) / 16h (Rabat/Kinshasa) / 17h (Paris/Bruxelles/Bujumbura)

Inscription : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_UP_ggNOXSN-WGuC8Tx7ZIQ

Nouvelles
Partagé le 2021-04-12

Séance d'information du Fonds Charlot Jeudy

Afin d'aider les organisations à préparer leur demande au Fonds Charlot Jeudy, une séance d'information aura lieu le 26 avril 2021 à 10h HAE (7h PDT / 14h GMT / 16h CEST - vérifier votre fuseau horaire).

Cette séance permettra d'expliquer les critères du Fonds, de présenter les formulaires et la façon de les remplir ainsi que de recevoir les questions des organisations.

Pour s'inscrire : https://zoom.us/webinar/register/WN_aXOfIXp5RRudxd0tn-yJXg

Nouvelles / / Témoignage
Partagé le 2021-04-07

Table ronde Québec-Mexique sur les "thérapies de conversion"

Réalisée dans le cadre du Mois de la Francophonie, voici la table ronde "Thérapies de conversion, un enjeu mondial: dialogue entre homologues du Québec et du Mexique."

Découvrez les actions menées pour éliminer ces pratiques au Québec et au Mexique, et faites partie de cette réflexion.

Remerciements

Merci aux personnes et aux institutions ayant participé à cet événement : Yaaj México, Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec (MRIF), COPRED, Ministère de la Justice du Québec (MJQ), Diversité 02, Consulado General de México en Montreal, Florence Ashley, Dra. Tania Esmeralda Rocha Sánchez et la Délégation générale du Québec à Mexico.

Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2021-04-07

Aux Nouvelles no. 8 : mars 2021

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 8 : mars 2021

Afrique et Moyen-Orient

Pour la Journée de visibilité trans, plusieurs associations se mobilisent pour les droits à la santé des personnes trans en Afrique. Komitid nous propose également une réflexion sur le Panafricanisme et les droits LGBTQI.

Le magazine Fugues fait le point sur  la situation difficile des communautés LGBTQI au Cameroun.

Au Ghana, alors que l’ouverture d’un centre LGBTQI avait provoqué une vague d’homophobie, 67 personnalités signent une lettre ouverte en soutien à la communauté.

Si Israël va avoir son troisième ministre gai, plusieurs craignent également l’arrivée d'un parti d’extrême-droite anti-LGBTQI à la Knesset.

Si au Nigéria, le politicien dont le fils a fait un coming-out public le mois dernier a déclaré que c’est pour rapprocher les personnes LGBTQI de la religion, de nombreux militant.e.s se sont fait harceler sur le nouveau média social ClubHouse.

Avec la Coupe de soccer qui s’en vient en 2022, le Qatar s’attire de nombreuses critiquent sur sa gestion des droits humains et LGBTQI. Elles ont été formulées notamment par le candidat à la présidentielle français Jean-Luc Mélenchon, du joueur Toni Kroos et du club de foot allemand Mannschaft.

En Tunisie, suite aux mobilisations, la militante Rania Amdouni est libérée.

Amérique du Nord

Aux États-Unis, Joe Biden reconnait officiellement la journée de visibilité trans, mais plusieurs états sont en passe de se doter de loi anti-trans, comme l’Arkansas qui vient d’interdire les traitements d’affirmation de genre aux mineurs ou le Dakota et le Tennessee, qui veulent interdire les femmes trans de compétitionner dans le sport.

Au Canada, le gouvernement du Québec veut contester certaines conclusions d’un récent jugement en faveur des droits des personnes trans car il veut maintenir l’encadrement des mineurs. À Montréal, l’association des commerçants du quartier gai demande que celui-ci soit simplement appelé « Le Village » afin d’être plus inclusif des réalités 2SLGBTQ. De son côté, la province de la Colombie-Britannique supprime le langage genré de plusieurs de ses lois.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

Vous pouvez regarder la table ronde sur les thérapies de conversion organisée par Égides, en collaboration avec la Délégation générale du Québec à Mexico et l’organisation YAAJ.

Asie, Pacifique et Océan Indien

En Corée du Sud, la première militaire trans a avoir effectué sa transition lorsqu’elle était en service est retrouvée morte.  

En Chine, un tribunal déclare qu’il n’est pas illégal de publier un manuel qui présente l’homosexualité comme un « trouble psychique », même si l’Association chinoise de psychiatrie l’a déclassifié  en 2001.

Un tribunal de première instance du Japon vient de reconnaitre l’interdiction de mariage pour tous comme inconstitutionnelle.

Europe

L’Union européenne a voté une résolution symbolique visant à déclarer l’Europe une zone de liberté pour les personnes LGBTQI, en opposition aux zones libres d’idéologie LGBT de Pologne. Le secrétaire d’État français s’est d’ailleurs vu refuser l’accès à une de ces zones lors de sa visite dans le pays.

En Angleterre, les femmes trans jouant au rugby pourraient être soumises à des contrôles de sécurité si un règlement est adopté. Le comité consultatif de la London Pride démissionne en bloc afin de protester contre un environnement considéré hostile et raciste. Pour la première fois, le recensement inclura une question sur l’identité de genre afin de mesurer la population trans.

En Belgique, un meurtre homophobe attriste la communauté.

En Espagne, 70 personnes trans ont entamé une grève de la faim pour demander une réforme accordant aux personnes trans le droit à changer d’état civil sur simple déclaration.

En France, l’association Act Up est autorisée à poursuivre la Manif pour tous pour homophobie et une travailleuse du sexe sans papier ayant été violée réussit à être entendue par la justice. Marie Cau, la première femme trans élue comme mairesse pense se lancer dans la course à la présidentielle. On apprend également que l’armée française a utilisé des méthodes homophobes dans une opération de désinformation en ligne.

La Cour constitutionnelle de Hongrie invalide une partie de la loi transphobe de Viktor Orban sur la reconnaissance légale des certificats de naissance.

En Pologne, un projet de loi vise à interdire l’adoption aux couples de même sexe. Les activistes qui avaient peint une vierge aux couleurs de l’arc-en-ciel ont été acquittés.

En Suisse, Olga Baranova prend la direction de la campagne Mariage civil pour toutes et tous, alors que les opposants à l’égalité tentent de récolter 50 000 signatures d’ici le 12 avril.

International

L’organisation GLAAD a sorti son rapport sur la représentation des personnes LGBTQI dans les médias américains et plusieurs de ceux-ci n’obtiennent pas la note de passage.

La dernière sortie du Pape sur le mariage des couples de même sexe a provoqué des remous au sein de l’Église, alors que des évêques allemands et belges ont protesté contre cette sortie.

Face à la haine en ligne, des associations poursuivent Twitter.

Bonne lecture

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles
Partagé le 2021-03-25

Conférence « Vivre l’égalité et les diversités dans la francophonie : culture, santé, sécurité » du 30 juin au 2 juillet 2021

Conférence « Vivre l’égalité et les diversités dans la francophonie : culture, santé, sécurité » du 30 juin au 2 juillet 2021

La conférence internationale « Vivre l’égalité et les diversités dans la francophonie : culture, santé, sécurité » se veut un moment incontournable pour établir un état des lieux des enjeux majeurs auxquels font face les communautés des personnes lesbiennes, gais, bisexuel•le•s, trans, queers et intersexes (LGBTQI) dans l’espace francophone. Ce sera également l’occasion d’un dialogue entre les organisations de la société civile membres d’Égides et les milieux académiques et institutionnels afin d’identifier des pistes d’actions prioritaires pour aider les groupes et les activistes qui travaillent sur le terrain.

La conférence se déroule sur trois jours ayant chacun sa thématique : Vivre en réseau (30 juin), Vivre en sécurité (1er juillet) et Vivre en santé (2 juin).

 * Les inscriptions seront ouvertes en avril 2021 sur le site de l'événement : www.egides.org/geneve2021

Pourquoi une conférence francophone sur les enjeux LGBTQI ?

Plusieurs analyses et recherches ont permis de constater que, à l’échelle internationale, les réseaux de l’espace francophone des personnes LGBTQI souffrent depuis longtemps d’isolement, davantage que dans les espaces anglophones (pour ne citer que ceux-ci), en plus de disposer d’un accès limité aux ressources et de souffrir en silence, sans disposer d’une véritable voix qui puisse porter leurs revendications.

Ce constat est également ressorti de la première conférence internationale sur les enjeux LGBTQI dans la francophonie ayant eu lieu à Montréal en 2017 et de laquelle découle la création d’Égides – l’Alliance internationale francophone pour l’égalité et les diversités. Cet événement sera donc l’occasion d’observer et de discuter les points sur lesquels on aura pu constater des progrès ou des reculs, de comprendre et d’analyser les questions les plus urgentes pour les communautés LGBTQI et la manière dont elles se déclinent dans l’espace francophone et plus globalement à l’échelle mondiale.

Un pont entre l’activisme, l’académie et les politiques publiques

Forte de son engagement à donner la parole aux personnes LGBTQI francophones, la programmation de la conférence internationale a été confiée à un comité consultatif composé d’universitaires et d’activistes issu•e•s de différentes régions francophones du monde. Le comité est coprésidé par Lorena Parini (UNIGE/CMCSS, Genève) et Mirja Trilsch (UQAM, Québec).

Il est également composé de : 

  • Janik Bastien Charlebois (Québec)
  • Patrick Awondo (France-Cameroun)
  • Monia Lacheb (Tunisie)
  • Christophe Broqua (France)
  • Chamindra Weerawardhana (Sri Lanka)
  • Khooka Mcqueer (Tunisie)
  • Sanate Ateh (Cameroun).

* La programmation complète sera dévoilée en mai.

 Une conférence coorganisée à partir de l’Université et de la Ville de Genève

Dans son dialogue constant et fructueux avec la société civile, l’Université de Genève s’est jointe, par l’intermédiaire de son Centre Maurice Chalumeau en sciences des sexualités, à la Ville de Genève (Service Agenda 21 - Ville durable) et à Égides afin de coorganiser cet événement, qui aura donc lieu en ligne depuis les locaux de l’Alma Mater genevoise.

Le maintien physique de la captation de cette visioconférence à Genève, siège du Conseil des droits de l’homme et de nombreuses organisations internationales œuvrant pour le respect et la promotion des droits des personnes LGBTQI, a été pensé pour renforcer le lien avec ces organisations internationales et faciliter ainsi l’accès aux mécanismes de plaidoyer qui y sont situés.

L’événement est également rendu possible grâce au soutien financier de :

  • Centre Maurice Chalumeau en sciences des sexualités de l’Université de Genève
  • Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères de France
  • Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du gouvernement du Québec
  • Montréal International
  • République et canton de Genève
  • Ville de Genève
  • Wallonie-Bruxelles International

Des villes en soutien aux droits LGBTQI : pré-conférence le 29 juin

Une pré-conférence sur les rôles et responsabilités des Villes dans la lutte contre les discriminations et pour la promotion et le respect des droits des personnes LGBTIQ+ aura lieu le 29 juin, proposée et organisée par la Ville de Genève, membre associée de Egides.

Pour plus d’information sur la préconférence : guillaume.mandicourt@ville-ge.ch

Nouvelles / / Témoignage
Partagé le 2021-03-08

8 mars : Journée internationale des droits des femmes

« Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 »

Comme le rappelle l’ONU Femmes : « Les femmes sont en première ligne face à la crise de Covid-19, en tant que professionnelles de santé, pourvoyeuses de soins, innovatrices, organisatrices communautaires et, pour certaines, en tant que dirigeantes nationales figurant parmi les leaders les plus exemplaires et les plus efficaces dans la lutte contre la pandémie. La crise a mis en évidence l’importance primordiale des contributions des femmes et le fardeau disproportionné qu’elles portent.

Les femmes dirigeantes et les organisations de femmes ont fait montre de leurs compétences, de leurs connaissances et de leurs réseaux pour mener efficacement des plans de lutte et de relance face à la Covid-19. Aujourd’hui plus que jamais, chacun reconnaît que les femmes apportent des expériences, perspectives et compétences différentes, ainsi que des contributions irremplaçables en faveur de décisions, de politiques et de lois qui fonctionnent mieux et profitent à tous. »

En cette journée internationale des droits des femmes, Égides tient à souligner le travail des militantes et activistes, cis et trans, lesbiennes et bisexuelles, ainsi que des personnes non-binaires qui s’identifient sur le spectre de la féminité, qui, par leurs actions, cherchent à rendre ce monde plus égalitaire et juste pour toutes et tous.

En lien avec le thème de cette année, nous profiterons de cette journée pour vous partager des vignettes de bénévoles inspirantes, nominées par nos membres pour leur implication.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, l’Association des femmes égales en République du Congo s’implique dans la sensibilisation auprès de la population générale et dans les ménages, notamment pour faire passer les messages de prévention sur l’importance de porter le masque, de se laver les mains et de respecter les mesures barrières. Plusieurs bénévoles travaillent de 9h à 17h, de manière visible, espérant ainsi faire reculer la transmission du virus, mais également afin de montrer l’implication des femmes LBTQ dans la lutte.

L’Association femmes égales remercient l’implication courageuse des femmes cis et trans de l’organisation :

  • Guilaine Vanne
  • Brenda Massamba
  • Mouboyo Lurcia
  • Tsiakaka Melna

En cette journée du 8 mars, ENVOL Trans Bénin voudrait reconnaitre le travail exceptionnel de Berth Locossou et Josiane Attolou.

Berth Locossou et Josiane Attolou forment une forte équipe d’activistes féministes. Toutes deux leaders de Femme Genre et Développement, elles sont pleinement engagées avec l'organisation ENVOL Trans Bénin où elles mènent une lutte chevronnée pour la reconnaissance des droits des personnes Trans et Lesbiennes ainsi que pour l'accès aux soins de santé. Dans nos communautés, elles ont mis en exergue l'engagement des femmes dans la lutte contre la covid-19 dans 3 régions du Bénin. Par leur travail, elles font prendre conscience au public des abus dont sont victimes les personnes transgenres et lesbiennes surtout en ce temps de pandémie, ralliant à la cause plusieurs acteurs de justice et de la police par l'initiative « Ne m'abandonne pas à cause de mon genre et ma sexualité », une activité de plaidoyer à grand impact. Grâce à leurs différentes interventions, leur leadership féminin a permis de veiller à ce que les femmes et, les filles restent au premier plan du programme de développement. Les initiatives mises en œuvre ont ainsi permis un accès aux kits de subsistance, de protection et l'accès à des formations d’autonomisation pour bon nombre de femmes.

ENVOL Trans Bénin veut reconnaitre le travail d’une de ses leaders, Sessi Seigfried, activiste, militante et juriste.

Sessi Siegfried a démontré son leadership dans la coordination des interventions en direction des personnes Trans depuis 2016.  Férue des droits humains et de la lutte contre les inégalités, elle sait faire bouger les choses. Membre de plusieurs plateformes, elle fait entendre les préoccupations des personnes Trans au plus haut niveau. Intégrant le grand groupe des jeunes influenceuses mondiales et du international global hub , elle a su militer au côté d'autres jeunes filles du monde en dénonçant, lors du sommet mondial des jeunes filles, les violations des droits des personnes LGBT et surtout la situation des personnes Trans. Elle a coécrit avec d'autres jeunes filles du monde une lettre ouverte afin de faire prendre conscience de l'ampleur que prennent les violences en ligne et de rallier les médias sociaux à la cause en demandant d'amélioration des politiques d'utilisation en ce temps de pandémie.  Elle a participé également à la construction d'un chatbot “ MARU” sur la lutte contre les violences en ligne avec FEMINIST INTERNET. Son travail sur les politiques des médias sociaux permet l’amélioration des enjeux de liberté et de sécurité en ligne des filles et des personnes LGBTQI dans le monde.

Organisation Trans Haïtienne (OTRAH) veut reconnaitre le travail de Yaisah Val.

Yaisah est la cofondatrice d’ACIFVH (Action Communautaire pour l'intégration des Femmes Vulnérables), une organisation dirigée par des femmes trans visant l’intégration sociale et politique des personnes trans dans la société haïtienne. En 2017, Yaisah a fait son coming-out sur plusieurs télévisions nationales et stations de radio, devenant la première figure publique ouvertement trans et une voix pour les communautés trans du pays. En 2019, avec l’aide de son mari et co-activiste Richecarde Val, iels fondent Kay Trans Ayiti, le premier et seul refuge pour personnes trans dans le pays. Par son dévouement et son activisme, Yaisah Val cherche à démystifier les transidentités tant aux personnes cisgenres hétérosexuelles que lesbiennes, gaies ou bisexuelles. Elle tient notamment à mettre de l’avant les enjeux spécifiques vécus par les personnes trans, comme les difficultés d’accès aux soins de santé et aux traitements VIH/sida, la discrimination en éducation, la violence basée sur le genre et la réalité des personnes sans papier d’identité dans le pays.

Nouvelles
Partagé le 2021-03-04

Appel à projet du Fonds d'urgence d'Outright Action International

Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2021-03-04

Aux Nouvelles no. 7 : février 2021

Aux nouvelles - revue de presse de février 2021

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI internationale

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.S'abonner Aux nouvelles

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 7 : février 2021

Afrique et Moyen-Orient

En Angola, le nouveau Code pénal décriminalisant l’homosexualité et interdisant également la discrimination sur la base de l’orientation sexuelle est entré en vigueur. Celui-ci avait été voté en 2019, mais ratifié par le président qu’en novembre 2020.

Au Cameroun, neuf personnes ont été arrêtées au Cameroun en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre. Au moins deux seraient encore emprisonnées.

Au Ghana, la police a fait fermer une association pour les droits LGBTQI. Si le président a affirmé que le mariage homosexuel n’aurait jamais lieu sous son mandat, différentes figures publiques ont montré leur appui à la communauté LGBTQI, la dernière en date étant l’actrice Juliet Ibrahim. Le pays a également eu droit au coming-out en live du journaliste Ignatius Annor lors de son passage à la télévision.

L’association Nir Katz Center of the Aguda, une association d’Israël, a recensé 2696 attaques en 2020, soit une agression sur les personnes LGBTQI toutes les trois heures.

En Turquie, le président Erdogan continue de cibler les étudiants et la communauté LGBTQI, tandis qu’un tweet homophobe d’un de ses ministres est signalé par Twitter.

Amérique du Nord

Depuis son arrivée à la présidence des États-Unis, en janvier, Joe Biden multiplie les annonces en faveur des droits LGBTQI. Il a notamment demandé aux agences américaines présentes à l’étranger de dresser un plan d’action pour promouvoir les droits des personnes LGBTQI dans le monde et présenter le Equality Act visant à empêcher les discriminations au niveau fédéral. Il a également retiré le soutien du gouvernement à un procès contre les femmes trans dans le monde du sport au Connecticut, tandis que le ministre de la Justice s’est engagé à combattre l’épidémie de violence contre les personnes trans.

Au Québec, Canada, une subvention permettra aux communautés trans d’organiser leurs États généraux. De nombreuses lettres ouvertes ont également été publiées suite à la décision de la Cour du Québec. Un des partis de l'opposition demande également un projet de loi pour protéger les personnes intersexes.

Au Mexique, un couple de touristes gais s’est fait arrêter par la police pour s’être embrassé sur la plage, mais l’intervention des passants a permis qu'ils soient relâchés.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

Au Brésil, l’organisation ANTRA a recensé au moins 175 assassinats de personnes trans en 2020, des chiffres en augmentation sous la présidence de Jair Bolsonaro.

En Guadeloupe, la Une du journal France-Antilles provoque la colère. Devant la protestation des associations, le journal présente ses excuses.

La Commission interaméricaine des droits de l’homme demande à la Jamaïque d’abroger ses lois coloniales criminalisant les relations homosexuelles.

Asie, Pacifique et Océan Indien

En Malaisie, la plus haute cour du pays a cassé la décision de 2019 d’un tribunal islamique ayant condamné un homme sur la base d’un « rapport sexuel contre nature »à des coups de bâton. Cette décision pourrait faire jurisprudence.

La Corée du Sud aurait censuré le baiser gai dans le film « Bohemian Rhapsody », amenant les internautes à réagir en créant le #BohemianKissChallenge.

Alors que la Suisse s’apprête à voter un accord commercial avec l’Indonésie, le magasine 360.ch rappelle la situation des droits LGBTQI dans le pays.

Europe

En Allemagne, 185 acteurs et actrices publient le manifeste « Nous sommes déjà là » dans lequel iels s’affichent comme membres de la communauté LGBTQI afin d’encourager le monde de la culture à davantage valoriser la diversité sexuelle.

En Belgique, la Chambre a approuvé à l’unanimité une résolution visant à reconnaitre le droit à l’intégrité physique des personnes intersexes.

Dans une décision qualifiée de sans précédent, le Comité des droits de l’enfant de l’ONU a condamné la Finlande pour avoir refusé l’asile à un couple de femmes russes avec un fils de 5 ans, jugeant qu’il s’agissait d’un risque de préjudice irréparable pour l’enfant.

En France, les organisations sont en colère après le rejet par le Sénat d’une extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes seules et au couples de lesbiennes. Cette disposition pourrait, par contre, être rétablie par les députés. Le Collectif intersexes et allié.e.s réagissait également au projet de loi bioéthique. De leur côté, certains députés de la majorité veulent faire interdire l’écriture inclusive dans les documents administratifs. Nouvelle triste, le Français qui avait lancé le #metoogay en dénonçant son agression sexuelle a été retrouvé mort dans sa chambre. De manière plus réjouissante, Paris vote en faveur du Centre d’archives LGBTQI+.

Au Liechtenstein, le prince a laissé savoir lors d’une entrevue son opposition aux familles homoparentales, laissant même entendre qu’il pourrait utiliser son droit de véto si une loi devait être adoptée.

En Russie, les associations LGBTQI dénoncent l'enlèvement de deux Tchéchènes dont ils craignent pour la vie.

International

La compagnie produisant le jouet « Monsieur Patate » annonce que sa marque change de nom afin de ne plus être genrée. Si cela ne change rien aux jouets eux-mêmes, ce changement d’image a soulevé les commentaires homophobes sur le web.

L’intelligence artificielle est-elle neutre? Une recherche soulève les risques pour la communauté LGBTQI.

Selon une étude, la voix est un facteur de discrimination homophobe.

Alors que les débats se multiplient dans différents pays, NeonMag propose une réflexion sur la pureté militante et la culture du « callout ».

Numerama interroge les personnes trans à propos d’une extension web permettant d’effacer le deadname, c’est-à-dire l’ancien nom d’une personne.

Culture

Encore une fois, des personnes cis décident de jouer des rôles trans alors que des acteurs trans auraient très bien pu le faire. C’est ainsi que Catherine Frot s’attire les critiques, que la BBC considère qu’il n’est pas utile de faire appel à des personnes trans pour parler de leurs enjeux et que la nouvelle émission de Karine Le marchand est mal reçue par la communauté trans.

La sortie du roman de Gabrielle Boulianne-Tremblay laisse place à une chronique sur la littérature trans.

Le Huffingtonpost nous propose, quant à lui, une chronique sur la littérature lesbienne.

Témoignages

Sur France Culture, Ali témoigne en tant que premier homme trans à être reconnu comme parent en France, tandis qu’Enzo et Diego se confient au Marseille News sur les difficultés d’aller chez le gynécologue quand on est un homme trans.

Des personnes asexuelles témoignent de leur difficulté à se faire reconnaitre au sein de la communauté LGBTQI.

Bonne lecture!

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / / Témoignage
Partagé le 2021-02-05

Appel à contribution pour un rapport thématique Genre et égalité

L'Expert indépendant des Nations Unies sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre lance un appel à contribution pour un rapport thématique: Genre, orientation sexuelle et identité de genre.

Vous pouvez télécharger le questionnaire en français et envoyer vos réponses d'ici le 28 février 2021.

Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2021-02-03

Aux Nouvelles no. 6 : janvier 2021

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI internationale

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 6 : janvier 2021

Afrique et Moyen-Orient

En Israël, des directives du ministère de la Santé déclassifient finalement les transidentités des maladies mentales et la justice du pays accorde à une mère étrangère le droit d’élever sa fille non biologique. Cependant, un rabbin ultra-orthodoxe a fait les manchettes en affirmant que le vaccin contre la COVID-19 rend homosexuel.

Au Nigéria, le fils d’un politicien et un acteur célèbre font leur coming-out.

Alors que Komitid propose un édito sur les tactiques de pinkwashing du Qatar, qui a autorisé les drapeaux arc-en-ciel en prévision de la Coupe du monde de football de 2022, l’annonce d’une conférence académique sur les droits LGBTQI à Dubaï, aux Émirats arabes unis, laisse plusieurs observateurs sceptiques.

Le Monde propose un portrait des droits LGBTQI en Tunisie depuis la révolution de 2011, de même qu’un regard sur le militantisme dans le monde arabe et Médiapart s’entretient avec des féministes sur l’impact de la participation des femmes lors des soulèvements populaires sur les rapports de genre dans cette partie du monde.

Amérique du Nord

Le début de l’année a été tumultueux aux États-Unis. Plusieurs organisations LGBTQI ont dénoncé l’attaque du Capitol ou les dernières mesures anti-trans passées par Trump. Cependant, dans les premières semaines de son mandat, le nouveau président Biden a annulé plusieurs mesures de la précédente administration, permettant de nouveau la participation des personnes trans dans l’armée et nommant des personnes LGBTQI à des postes clés, notamment Rachel Levine et Pete Buttigieg. Le Monde dresse un portrait de ce nouveau Congrès américain plus progressiste, qui a par ailleurs décidé d’adapter un langage non genré pour ses documents.  

Au niveau local, les saunas gais pourront rouvrir à San Francisco, 35 ans après leur interdiction durant la crise du VIH/sida. De son côté, l’État de la Californie compte interdire les interventions médicales chez les enfants intersexes et l'Indiana veut interdire les thérapies de conversion. À New York, des activistes veulent faire abroger une loi anti-flânages surnommée « Walking while trans » et visant particulièrement les travailleuses du sexe.

Au Canada, la Cour supérieure du Québec a invalidé plusieurs articles du Code civil du Québec jugés discriminatoires envers les personnes trans ou non binaires. Il facilitera le changement des papiers d’identité pour les personnes non citoyennes et devrait notamment permettre de s’identifier de façon neutre sur certains documents d’état civil. On nous souligne également que le système carcéral s'adapte mal aux personnes trans. Dans l’ouest du pays, une manifestation en voiture respectant la distanciation sociale a aussi eu lieu pour démontrer du soutien envers une étudiante trans et non-binaire tabassée à son école.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

Les Amériques hispanophones et lusophones ont surtout fait parler d’elles ce mois-ci dans les médias internationaux LGBTQI en raison des partys du Nouvel An qui y ont eu lieu et ne respectant pas les consignes de distanciation sociale. Au Brésil, la police est intervenue lors d’une fête de 2000 hommes sans masque. Au Mexique, un bateau qui amenait des fêtards vers un lieu privé au large de Puerto Vallarta à presque fait naufrage. Un compte Instagram anonyme et controversé aurait même commencé à dénoncer les « party gays » américain sous le hashtag #gaysOverCovid.

Ce mois-ci, Komitid attire aussi l’attention sur les ravages des injections corporelles dans la communauté trans du Mexique.

De manière plus heureuse, la joueuse de football du Brésil Marta Vieira da Silva et sa compagne ont annoncé qu’elles vont se marier.

Asie, Pacifique et Océan Indien

En Corée du Sud, un chatbot a dû être désactivé après que son algorithme, basé sur des milliers de conversations d’une application de clavardage populaire, ait tenu des propos déplacés sur les personnes LGBTQI, le mouvement #metoo et les personnes handicapées.

Le magazine Fugues présente le travail d’un activiste de l’Île Maurice et de son collectif Une île Maurice pour tous, visant à améliorer le sort des personnes LGBTQI.

En Inde, deux femmes trans ont remporté les élections locales dans leurs villages respectifs.

L’Indonésie aurait expulsé un couple de lesbiennes américaines après que celles-ci eurent publié sur les réseaux sociaux que Bali était un paradis pour gais. Le pays fait également parler de lui puisque deux hommes gais ont reçu 77 coups de bâton pour avoir eu une relation sexuelle, selon les règles de la province d’Aceh, et qu’un ex-policier renvoyé à cause de son homosexualité a perdu son procès pour être réintégré.

Des groupes mettent en garde contre les tentatives actuelles du gouvernement de la Malaisie de renforcer ses lois anti-LGBTQI.

À Singapour, un petit rassemblement de personnes voulant protester contre le traitement des étudiants LGBTQI s’est vu interrompu par la police, qui a arrêté trois personnes.

Europe

Les débats entourant la liberté d’expression et les discours haineux prennent différentes tangentes selon les pays. Deux nouvelles pllateformes dites « anti-censure » ont vu le jour en Pologne et en Hongrie, la Pologne pensant même instaurer une loi rendant illégale la censure des contenus haineux et la Hongrie demandant qu’un avertissement soit mis dans un livre LGBTQI pour enfant. L’Union européenne pourrait d’ailleurs retirer certains financements cruciaux à ces deux pays.

Au contraire, en Suisse, un premier politicien a été condamné sous la nouvelle norme pénale contre les discours haineux racistes et homophobes tandis que la France a suspendu un tweet d’un ministre turc et que la Belgique a expulsé un iman aux propos homophobes.

La pandémie de COVID-19 fait craindre pour la survie des bars gais dans différentes villes. À Paris, le Tango a annoncé sa fermeture, d’autres institutions pensent également le faire et à Amsterdam, un bar cherche à attirer l’attention des pouvoirs publics en hissant une enseigne d’Ikea. Mais il ne s'agit pas d'une fatalité, Londres a obligé d'un promoteur immobilier qui devait démolir le bâtiment d'un bar gai à le financer. 

En France, le projet de loi bioéthique sur la PMA a provoqué des affrontements dans différentes parties du pays entre les partisans de la Manif pour tous et les collectifs LGBTQI. Les activistes s’inquiètent d’ailleurs de certaines dispositions faisant reculer les droits de filiation des enfants nés par GPA à l’étranger. Le gouvernement se serait également félicité de l’allongement du congé de paternité, une mesure qui exclurait cependant les pères gais. De son côté, le parti politique LREM a déposé un amendement pour protéger les enfants intersexes, une disposition n’allant pas assez loin selon les associations locales. Le centre d’archives LGBT+ de Paris reçoit de nouveaux appuis politiques, mais attend toujours un soutien de l’État. Deux associations LGBTQI sont également sous la loupe suite à des témoignages sur leurs pratiques. On nous présente également une chouette initiative : une colocation pour lesbiennes exilées à Paris.

Pour la première fois, la Grèce nomme un ministre ouvertement gai.

En Italie, des activistes LGBTQI alertent sur les risques de discrimination des campagnes de vaccination envers les personnes trans et non binaires, certains centres séparant les gens selon leur genre.

En Norvège, l’application de rencontre gaie Grindr risque une amende de près de 10 millions d’euros pour partage illégal de ses données.

En République tchèque, la Cour constitutionnelle tchèque a rejeté une proposition visant à modifier une loi afin de reconnaître les enfants adoptés par des couples de même sexe enregistrés à l’étranger.

En Turquie, le président Erdogan s’en prend à quatre étudiants arrêtés pour avoir accroché un tableau représentant un lieu sacré de l’islam avec un drapeau arc-en-ciel. Les autorités ont également interpellé de manière musclée 159 personnes ayant protesté devant l’université contre le recteur en place et l’arrestation de ces étudiants.  

International

Alors que Facebook affirme que 95 % des contenus haineux sont détectés avant leur publication, plusieurs journaux se demandent pointent sur la suspension de comptes d’activistes féministes et LGBTQI ou la censure des mots « gouines », « pédés » ou du hashtag #lesbians.

Le 27 janvier était la journée mondiale de commémoration des victimes de l’Holocauste. Des associations réclament plus de visibilité pour les victimes LGBTQI persécutées par le régime nazi.

Le journal Le Monde a présenté ses excuses pour un dessin transphobe et insultant.

Culture

De nombreux articles ont parlé du décès de l’artiste et musicienne trans Sophie, morte tragiquement à 34 ans.

Si la représentation des personnes LGBTQI a diminué dans les séries américaines, France Culture nous dresse un portrait des émissions lesbiennes en France et Têtu se demande si la littérature queer est devenue mainstream.

À voir également, le documentaire « Trans in Trumpland » qui raconte la vie des personnes trans sous la présidence de Trump.

Témoignages

Sur Twitter, la parole se libère. Que ce soit avec #VictimeDeLaManifPourTous, où les enfants LGBTQI ayant été forcés de participer aux démonstrations homophobes de La Manif pour tous racontent l’impact que cela a eu sur leur vie, ou encore avec #MeTooGay pour les hommes victimes de violences sexuelles et #MembreDes22pourcents pour des témoignages de jeunes non-binaires.

En lien avec la COVID-19, les médias nous proposent également des témoignages de couples dont le projet homoparental est retardé à cause de la pandémie et des réflexions sur la façon dont le port du masque transforme la perception du genre.

À lire également l’entrevue de Têtu avec Adrien Giro, militant queer, sourd et body-positive.

Bonne lecture!

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2021-01-06

AUX NOUVELLES NO 5 : DÉCEMBRE 2020

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 5 : décembre 2020

Afrique et Moyen-Orient

Malgré ses lois criminalisant les personnes LGBTQI, le Qatar a annoncé qu’il autoriserait les drapeaux arc-en-ciel lors de la Coupe du monde 2022 afin de se conformer aux règles de la FIFA.

Le magazine Têtu propose une entrevue avec le romancier en exil Ghazi Rabihavi à propos de son livre finaliste aux prix Médicis étranger et racontant la passion de deux garçons en Iran.

Dans les médias locaux, des politiciens du Sénégal, du Togo et du Ghana tentent de faire de la politique sur le dos des personnes LGBTQI tandis que l’on apprenait qu’en Ouganda, un célèbre activiste est arrêté.

Au Kenya, le podcast AfroQueer devient le premier du genre à parler des communautés LGBTQI dans le pays, alors qu’un autre reportage rapporte que les LGBTQI kenyans subissent plus d’abus à cause de la COVID-19 et qu’un article de Komitid donne la parole aux victimes de violence sexuelles en République démocratique du Congo.

Amérique du Nord

Alors qu’un rapport souligne les efforts nécessaires de la part du Canada pour enrayer l’homophobie dans le sport, un hockeyeur de 17 ans faisait les manchettes pour avoir fait son coming-out.

La Cour suprême des États-Unis vient de faire avancer les droits des jeunes trans en refusant d’entendre l’appel de parents d’élèves cisgenres voulant faire interdire les toilettes d’une école aux personnes trans. Les organismes LGBTQI du pays ont également accueilli favorablement la nomination par le président Joe Biden de Pete Buttigieg, ouvertement gai, au poste de ministre des Transports.

Une enquête d’Open Democracy vient cependant accuser Amazon d’aider les associations LGBTphobes à faire de la collecte de fonds, et ce, malgré les politiques de l’entreprise.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

L’Argentine va dépénaliser l’avortement, alors qu’une femme qui avortait jusque-là pouvait être passible d’une à quatre années de prison. Le projet de loi présentement à l’étude inclut toutes les « personnes gestantes », ce qui permettrait aux hommes trans d’y avoir également accès.

Un film gai du Chili est censuré par le service de vidéo Amazon Prime Video UK.

En Colombie, un reportage nous parle des rôles spécifiques à leur culture que prennent des personnes gaies tikunas.

Dans la revue Ballast, un reportage donne la parole aux femmes trans du Pérou pour y parler de leurs stratégies militantes en ces temps de COVID-19. En Guadeloupe, des militantes abordent les violences vécues par les femmes lesbiennes et trans.

Asie, Pacifique et Océan Indien

Pour la journée des droits humains, le Bhoutan annonçait supprimer les dispositions de son code pénal criminalisant les personnes LGBT.

En Chine, la ville de Chengdu fait parler d’elle comme étant la capitale gaie de Chine.

Europe

En Allemagne, la comédienne trans Philippa Jarke devient la nouvelle voix du métro de Berlin.

En France, une enquête sur un refuge pour jeunes LGBTQI met de l’avant les manquements de la direction. Pendant ce temps, les activistes continuent de faire des pressions politiques pour qu’un centre d’archive LGBT voie le jour à Paris, une date est annoncée pour l’étude du projet de loi sur la PMA et l’Éducation nationale reçoit des conseils pour rendre l’école plus queer. Têtu nous propose également une incursion au concours Miss Trans France.  

La Hongrie adopte des mesures interdisant l’adoption aux couples de même sexe et inscrivant le genre dans sa constitution, limitant les droits des personnes trans à faire reconnaitre légalement leur identité.

Des députés anti-LGBTQI de Lituanie et de Hongrie se font surprendre avec des hommes, ce dernier cas ayant même des répercussions diplomatiques et inspirant des murales.

La Cour constitutionnelle de Roumanie a jugé que l’interdiction des études de genre dans les écoles et les universités était inconstitutionnelle. De son côté, la Lituanie pourrait légaliser les unions civiles l’an prochain.

La Suisse adopte finalement le mariage pour les couples de même sexe et la PMA pour les couples de femmes. Les partis conservateurs pourraient cependant chercher à demander un référendum sur le sujet. Le Conseil National a également adopté une résolution visant à faciliter les changements de mention de sexe et de prénom sur les papiers d’identité pour les personnes de plus de 16 ans.

En Turquie vient de commencer le procès d’étudiant.e.s ayant été arrêté.e.s en 2019 pour avoir organisé une fierté sur leur campus. Le gouvernement chercherait également à interdire la vente de symbole arc-en-ciel aux mineurs.

Le gouvernement des Pays-Bas s’est excusé et propose un dédommagement aux personnes trans qui ont dû être stérilisées pour obtenir un marqueur de genre correct sur leurs documents d’identité.

De manière moins réjouissante, la Cour royale de justice du Royaume-Uni a statué que les jeunes trans devraient obtenir une ordonnance d’un tribunal pour avoir accès aux bloqueurs d’hormones, une décision décriée par les instances de santé trans à l’international.

International

ILGA World vient de sortir sa mise à jour annuelle recensant les lois entourant l’orientation sexuelle dans le monde. Au moment de la sortie, 69 pays criminalisaient toujours les relations de même sexe.

Par l’entremise de la fondation britannique Ozanne, 300 dignitaires religieux de 35 pays ont signé une déclaration qui appelle les gouvernements à interdire les thérapies de conversion.

Forbes partage une étude du Crédit Suisse qui montre que les entreprises inclusives des personnes LGBTQI performent mieux.

Encore une fois, les failles de sécurité des applications de rencontre comme Grindr font les manchettes.

En cette année de restrictions et de confinements, plusieurs réflexions sont faites sur les façons de célébrer la nouvelle année, alors que certains partys gais sont critiqués.

Au niveau fait divers : on rapporte qu’un graffiti homophobe a été retrouvé dans les vestiges de Pompéi. Celui-ci daterait de plus de 19 siècles.

Science

Une étude suggère que les gays (mais pas les lesbiennes) seraient davantage sujets à l’ostéoporose. Une autre souligne comment les stéréotypes de genres ont un impact négatif sur la santé mentale des enfants.

Des chercheurs demandent dans la prestigieuse revue The Lancet une plus grande inclusion des personnes LGBTQI et une réflexion sur la place et les stéréotypes hétéronormés dans la science.

Culture

Christmas House, Happiest Season, The Christmas Setup, Dashing in December… Cette année, plusieurs films de Noël avec des personnes LGBTQI ont fait les manchettes.

Le coming-out d’Elliot Page suscite plusieurs réactions sur le traitement médiatique des transidentités.

Têtu, qui fête ses 25 ans, dresse une liste des personnalités et célébrités ayant fait des coming-outs en 2020.

Suite aux réactions homophobes provoquées par leur mariage, la mannequin Aweng Ade-Chuol et sa femme s’embrassent sur la couverture du Elle britannique.

Une statue rendra hommage à deux femmes pirates lesbiennes du 18e siècle à Burgh Island, en Angleterre.

Jeux vidéo

Le sujet des personnages LGBTQI se fait de plus en plus présent dans l’industrie du jeu vidéo, alors qu’avait lieu le lancement des jeux Cyperpunk et Destiny 2 et qu’un festival dédié aux gaymers, ces joueurs LGBTQI a eu lieu en ligne en décembre.

Témoignages

Durant le temps des fêtes, différentes histoires de coming-out d’enfants sont venues émouvoir le web. C’est le cas de ce jeune qui a écrit une lettre au père Noël et de cet autre qui a annoncé sa transidentité à sa mère en lui glissant un dessin sous la porte. Un couple de parents trans raconte également leur bonheur d’avoir pu donner naissance à des jumelles.

L’icône militant.e américaine Alok Vaid-Menon donne une première entrevue en français où iel y parle de non-binarité et de poésie.

Bonne lecture!

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / / Actualité
Partagé le 2020-12-03

AUX NOUVELLES NO 4 : NOVEMBRE 2020

Une revue de presse francophone de l'actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Envoyé chaque mois, ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux nouvelles : octobre 2020

Afrique et Moyen-Orient

Au Gabon, malgré la nouvelle loi dépénalisant l’homosexualité, deux femmes ont été arrêtées pour avoir simulé un mariage.

En Tunisie, des journaux italiens confondent un militant LGBTQI avec un Tunisien entendu dans l’enquête sur l’attentat de la basilique Notre-Dame

Par son ouvrage photographique, le photographe Frederic Noy rend hommage aux communautés d’Ouganda, du Burundi et du Rwanda.

Amérique du Nord

Aux États-Unis, le nouveau président promet d’agir en faveur de l’égalité des droits LGBTQI, devenant le premier président à mentionner les personnes trans dans son discours de victoire. Les dernières élections ont aussi vu un nombre record de personnes LGBTQI se faire élire à des postes de sénateurs et sénatrices, dont la première femme trans à accéder à ce poste. Dans la même lignée d’espoir, l’Église a nommé son premier cardinal noir du pays et celui-ci est pro-LGBTQI et l'État de New York légalise les marqueurs de genre non binaires sur les permis de conduire

Cependant, les verdicts de tribunaux de divers états apportent des nouvelles moins réjouissantes : des juges nommés sous l’administration Trump annulent l’interdiction des thérapies de conversion en Floride et la Cour suprême pourrait retirer des droits aux couples homoparentaux. De même, certains groupes avertissent sur l’historique compliqué avec les droits LGBTQI de Kamala Harris, nouvelle vice-présidente.

De manière anecdotique, on nous raconte également comment Mélania Trump aurait voulu éclairer la Maison-Blanche aux couleurs de l’arc-en-ciel pour souligner le mois de la Fierté, mais que cela lui a été refusé par les conseillers du président Trump.

Au Canada, un rapport révèle met en lumière le harcèlement et la discrimination vécus par des femmes et des membres de la communauté LGBTQI au sein de la police et un controversé animateur gai se présente à la chefferie du Parti conservateur du Québec.

Au Mexique, Puebla devient le 14e état sur 31 à voter une loi reconnaissant le mariage homosexuel. La victoire dans cet état considéré comme conservateur est un bon signe pour la pleine reconnaissance des unions entre personnes de même sexe dans le pays, alors que la Cour Suprême a déjà statué sur le sujet.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

Le Brésil est malheureusement le pays où l’on a recensé le plus de meurtres de personnes trans, 152 sur les 350 rapportés l’an dernier. Si leur président continue de tenir des propos homophobes, cela n’empêche pas de plus en plus de personnes trans de se présenter aux élections municipales, où 30 d’entre elles ont réussi à se faire élire.

L’Argentine confirme que le quota de personnes trans dans la fonction publique s’appliquera également à l’armée.

Au Honduras, le procès historique concernant Vicky Hernández, une femme trans militante abattue par

Asie, Pacifique et Océan Indie

Au Bangladesh, une école coranique ouvre pour les personnes trans et les hijas.

En Chine, des couples essaient de se faire reconnaitre dans le recensement.

En Inde, les personnes trans peuvent désormais demander un changement de leur mention de genre légalement via un portail web. Dans la région de l’Assam, les personnes trans obtiennent également le droit de s’inscrire à l’examen de la fonction publique. De même, la Haute Cour de Delhi a demandé au gouvernement de reconnaître le mariage pour tous et toutes.

En Indonésie, même si une loi voulant forcer les parents ou proches à dénoncer des membres de leur famille s’iels découvraient leur orientation sexuelle a été rejetée, un couple homosexuel est dénoncé par ses voisins et risque la flagellation. Les autorités sont également critiquées pour avoir placé une influenceuse trans dans une prison pour hommes.  

Au Japon, un quart des Japonais rapportent avoir été victimes d’outing forcé. Ce chiffre monte à 54 % pour les hommes trans.

En Nouvelle-Zélande, un homme porteur du COVID-19 menace de contaminer des bars gais.

En Thaïlande, la communauté LGBTQI célèbre sa Fierté et soutient les manifestants antigouvernementaux.

En Tasmanie, l’État réfléchit à indemniser les victimes de ses anciennes lois LGBTQIphobes.

Europe

L’Europe a dévoilé son premier plan de lutte contre la haine des personnes LGBTQI, proposant, notamment, une reconnaissance mutuelle entre États membres des droits homoparentaux.

Il s’agit d’une bonne nouvelle, puisque selon l’Observatoire des inégalités, le nombre de crimes anti-LGBTQI est en augmentation en France, tout comme de nombreux actes sont rapportés dans d’autres pays, comme en Pologne ou en Allemagne, et qu’une étude suisse pointe que les personnes bisexuelles subissent davantage de violence.

De son côté, le gouvernement de Hongrie veut modifier sa constitution pour y inscrire l’immuabilité du sexe biologique à la naissance, une autre attaque aux droits des personnes trans dans ce pays.

Aux Pays-Bas, des dossiers de demandeurs d’asile seront rouverts après que le gouvernement ait annoncé avoir trouvé un réseau criminel de faux demandeurs d’asiles LGBTQI. De son côté, la Cour européenne des droits de l'Homme a condamné la Suisse pour avoir mal évalué les risques de renvoyer un réfugié gambien homosexuel dans ce pays.

En Italie, un nouveau Parti gai officiel est mis sur pied, avec comme devise « Solidaire, environnementaliste et libéral ».

En Estonie, une pétition pour ouvrir le mariage à tous les couples a recueilli un nombre suffisant de signatures pour que la proposition soit débattue au parlement.

En Finlande, l’armée doit revoir son matériel de formation après avoir été critiquée parce qu’un passage décrivait l’homosexualité comme un obstacle au service militaire.

En Russie, des membres du groupe Pussy Riot ont reçu des amendes pour avoir installé des drapeaux arc-en-ciel sur des bâtiments gouvernementaux lors d’une action anti-homophobie. Cependant, les députés ont rejeté deux projets de loi homophobes et transphobes.

Pour la première fois en France, un jugement de cour reconnait la garde partagée à une mère sociale dans un cas de coparentalité.

International

Connaissez-vous Victor Madrigal-Borloz, l’Expert indépendant des Nations Unies sur la protection contre les violences et la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre ? Voici une entrevue avec lui.

Suite à des extraits inédits du Pape diffusés le mois dernier sur les unions civiles gaies, le Vatican clarifie ses propos.

L’Arctique et l’Antarctique soulignent la fierté des pôles pour la première fois.

Sport

La championne olympique Caster Semenya saisit la Cour européenne des droits de l'homme suite à l’imposition de règles forçant les athlètes intersexes à réduire leurs niveaux de testostérone.

Aux États-Unis, le groupe NOlympics voudrait faire annuler les Jeux olympiques et clame que ceux-ci sont dangereux pour les personnes LGBTQI (en anglais).

Culture

L'encensement de Harry Styles et de Jay Du Temple, deux hommes cis et hétérosexuels, en couverture des revues Vogue (États-Unis) et Elle Québec (Québec) a été reçu avec beaucoup d'amertume par les communautés LGBTQI locales, critiquant cette appropriation culturelle queer alors que les personnes trans et non-binaires sont toujours marginalisées et victimes de violences quotidiennes. 

En pleine pandémie, qu’arrive-t-il aux librairies LGBTQI ? Têtu fait un topo sur le sujet.

DC Comics dévoile un nouveau personnage non-binaire, soit une nouvelle mouture du superhéros Flash.

L’artiste Elliot Page, que l’on a pu voir dans The Umbrella Academy et Juno, annonce publiquement qu'il est transition et indique son nouveau nom et ses pronoms.  

Bonne lecture!

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / Suisse
Partagé le 2020-11-05

Rapport de l'Expert indépendant sur les impacts de la COVID-19 sur les populations LGBTQI

L’Expert indépendant chargé de la question de la protection contre la violence et la discrimination liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre, Victor Madrigal-Borloz, a présenté son rapport à l'Assemblée générale des Nations Unies sur les impacts disproportionnés de la pandémie de COVID-19 sur les populations LGBTQI.

Le rapport est disponible en français : https://undocs.org/fr/A/75/258