À propos

Égides : un nom au service de la défense et de la promotion des communautés LGBTQI de la francophonie

Dans la mythologie grecque, l'égide est le bouclier que portaient Zeus et Athéna, symbole de la puissance souveraine, qui défend et protège. Avec le « s », Égides se veut une organisation qui reflète la grande diversité et l'inclusion des communautés LGBTQI aux quatre coins du monde.

Vision

Promouvoir l'égalité et l'inclusion des personnes vulnérabilisées ou exclues en raison de leur orientation sexuelle, de leur identité ou de leur expression de genre, ou de leurs caractéristiques sexuelles, et oeuvrer au bien-être et à la défense des droits et intérêts de ces personnes. Rassembler et appuyer, à l'échelle internationale, les groupes, communautés, organisations et collectifs regroupant ces personnes en tout lieu où le français est une langue pertinente pour l'appui et l'action.

Mission

Une Alliance francophone solidaire sur la scène internationale qui favorise l'égalité et l'inclusion des personnes vulnérabilisées et discriminées sur la base de leur orientation sexuelle, de leur identité ou de leur expression de genre, ou de leurs caractéristiques sexuelles. Pourquoi ÉGIDES existe ? Pour favoriser la concertation et la mobilisation, pour soutenir l’action et le renforcement des capacités, pour créer des espaces de dialogue sécuritaires et inclusifs, pour assurer un accès à des ressources en français.

Historique

En avril 2017, au regard de l'état préoccupant des droits LGBTQI dans de nombreux pays francophones, le gouvernement du Québec a dévoilé sa nouvelle politique internationale en faveur de l’avancement des droits des personnes LGBT. Dans la foulée, le 18 août 2017, Fierté Montréal organisait la toute première conférence internationale LGBTQI dans la francophonie intitulée : "Conférence internationale Égalité et légalité sur la diversité sexuelle et la pluralité des genres dans la francophonie".

La conférence de
Montréal 2017

  • Ouverture par le Premier ministre du Québec.
  • Plus de 225 activistes et universitaires de plus de 20 pays sur 5 continents y participaient.
  • 75 auteur.e.s, 21 ateliers et plénières, plus de 90 présentations de contenus.
  • Plus de 60 boursiers et boursières.
  • Le Québec s'engage lors de la conférence à poursuivre son effort d'appuyer les réseaux LGBTQI dans la francophonie.
  • Le comité scientifique de la conférence Égalité et légalité recommande au gouvernement du Québec d'appuyer la création d'un réseau.

L'ANNONCE MINISTÉRIELLE
DU 11 JUIN 2018

Le gouvernement du Québec annonce l’octroi de 4 millions de dollars CA sur 5 ans pour soutenir la création et le fonctionnement de ce nouveau réseau. Il confie le mandat à Montréal International de voir à la création de ce réseau. « Sur la scène internationale, le Québec est actif et agit en solidarité auprès des femmes et des populations défavorisées. La création de ce réseau vient renforcer cette action et contribuera à sortir de l’isolement des personnes vulnérables et discriminées sur la base de leur orientation sexuelle ou de leur identité ou expression de genre. » Christine St-Pierre Ministre des Relations internationales et de la Francophonie (Québec).

LE LANCEMENT LE 16 MAI 2019

  • Nomination d'un conseil d'administration de 17 personnes issues de 12 pays de la francophonie.
  • Dévoilement du nom Égides et de l'identité visuelle.
  • Diffusion sur Facebook Live. Plus de 12 000 visionnements.
  • Diffusion en simultané dans 7 ambassades canadiennes et délégations du Québec et plusieurs partenaires.
  • Consultation de plus de 250 organisations LGBTQI, gouvernements, OING et organisations multilatérales et quelque 1 200 personnes au cours de la dernière année.

LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE "VIVRE L'ÉGALITÉ ET LES DIVERSITÉS DANS LA FRANCOPHONIE - CULTURE, SANTÉ, SÉCURITÉ" DU 30 JUIN AU 2 JUILLET 2021

  • Préconférence le 29 juin par la Ville de Genève sur les rôles et responsabilités des villes dans la lutte contres les discriminations LGBTQIphobes.
  • Coorganisation avec le Centre Maurice Chalumeau en sciences des sexualités de l'Université de Genève et la Ville de Genève.
  • Plus de 40 intervenant.e.s des différentes régions de la francophonie.
  • Plus de 350 participant.e.s sur les 3 jours de l'événement.

LA PREMIÈRE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES MEMBRES VIRTUELLE LES 3 ET 10 JUILLET 2021

  • Plus de 150 personnes de 70 organisations y ont pris part.
  • Élection du conseil d'administration par les membres.

Conseil d'administration

Composé de 14 membres issus de 12 pays de la francophonie internationale, le Conseil d’administration reflète la riche diversité des communautés LGBTQI, et possède également une fine connaissance des réalités respectives des différentes régions.

Jusqu’en juillet 2021, ce Conseil d’administration a pour objectif de poursuivre la structuration de l’organisation et de mettre en place une programmation arrimée aux besoins des communautés de l’espace francophone.

Adil

Siège Afrique du Nord
Maroc
Adil, Militant Marocain LGBTQI, 42 ans, fondateur de l'Alliance de Jeunes Marocains en 1999, une association pour la diversité et la solidarité...
En l'an 2006 il a intégré la lutte contre le sida et principalement la riposte auprès des HSH.
Membre fondateur du Collectif LIQAAT Maroc, structure Membre D'ÉGIDE, qui œuvre ensemble à la revitalisation du patrimoine culturel LGBTQI Maghrébin.

Camille Ben

Co-présidence
Algérie
Camille BEN (iel) est né.e et a grandi en Algérie.

Après son baccalauréat obtenu en Algérie, Camille a poursuivi des études de statistiques dans une grande école en France et à l’université technique du Danemark. Iel a aussi obtenu sa certification en Risk Management de la globale association of Risk Professionals.

En parallèle de sa vie estudiantine, Camille a fondé l’association Alouen Algérie en 2011 qui travaille sur les questions queers en contextualisant les problématiques à la société algérienne à travers plusieurs projets consultables sur internet mais aussi en venant en aide à celleux qui en ont le plus besoin.

Camille a été fondateurice et rédacteurice en chef.fe du premier magazine queer algérien -El Shad’- dont le premier numéro portait sur la transidentité en Algérie en 2014.

Iel est aussi diplomé.e de théâtre de la manufacture de l’acteur de Paris et est lauréat.e du prix de la meilleure troupe du festival européen d’Albi.

Ces deux dernières années, Camille a fait parti de la cohorte 2020 du programme Social Change Program de l'Arab Fondation for Freedom and Equality et de la cohorte 2021 du Leader LAB de l’institut suédois sur les questions d’égalité du genre.

Camille est actuellement à la co-présidence d’Égides et travaillera passionnément, dans la joie et la bonne humeur, à la plus grande inclusivité et à l'accessibilité des communautés francophones au sein des instances dirigeantes mondiales.

Melody Boateng

Siège personne trans
Bénin
D'un père ghanéen béninois et d'une mère béninoise, Melody BOATENG, est l'aînée d'une famille de 6 enfants où très tôt elle a su se démarquer par son intelligence et son aptitude à défendre les opprimés, et son amour pour les langues étrangères.
Dès l'obtention de son diplôme de Baccalauréat, elle enchaîna des formations de défenses de droits humains à la faculté des droits de l'université Abomey Calavi au Bénin, puis elle renforça ses capacités en langues étrangères au Ghana Institute of Languages où elle a eu son diplôme en Master de traduction bilingue.
Féministe trans, fondatrice de Synergie trans Bénin, initiatrice de plusieurs mouvements féministes LBTIQ au Bénin et dans la sous-région depuis 2009, Melody a eu l'opportunité de partager à plusieurs conférences internationales telles, la conférence du CFCS, au Kenya e 2017, ou elle a appris une grande connaissance en matière de renforcement de capacités dans la mobilisation des ressources, et dans la gestion du plaidoyer national et international.
Elle a eu également l'opportunité d'avoir suivi des formations internationales en gestion organisationnelle à Durban en Afrique du Sud grâce au réseau Interfaith Idnowa.
Elle est également membre du West African Trans Forum et est membre consultatif du Réseau Dignité Canada.
Aujourd'hui, elle a décidé de mettre à profit toutes ces compétences acquises de son expérience afin de faire bouger le mouvement en Afrique francophone et ailleurs, afin de faire valoir les droits des personnes LGBTIQ

Laurent Breault

Co-présidence
Québec, Canada
Laurent est directeur général de la Fondation Émergence depuis avril 2017 et entre autres, responsable de la mise sur pied de la Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie (le 17 mai) qui est maintenant soulignée dans de nombreux pays, dont plusieurs au sein de la Francophonie. Laurent a siégé au comité d'orientation que Montréal International a mis sur pied pour guider la création d'Égides.

Elisabeth Brousseau

Siège femme, lesbienne et/ou personne non-binaire
Québec, Canada
Diplômée en sociologie et droit, Élisabeth est avocate associée chez McCarthy Tétrault, un important cabinet juridique montréalais. Elle est active dans le domaine du litige (commercial et médical). Elle est aussi engagée au sein d’Avocats sans Frontières, ayant participé à une mission au Guatemala en 2015. Une autre mission en Haïti qu’elle devait effectuer en février dernier a dû être reportée en raison du contexte difficile à ce moment-là dans le pays. Elle est aussi membre gouverneure de la Fondation Émergence et cofondatrice du premier comité LGBT du Barreau du Québec. En janvier 2019, Me Brousseau a reçu le prix Priorité à l’Inclusion de McCarthy Tétrault en reconnaissance de son engagement hors du commun à promouvoir la diversité, l’inclusion, l’avancement des femmes et l’égalité. Elle a été nommée par ses collègues dans les fonctions de secrétaire du conseil d’administration d’Égides.

Tom Devroye

Siège Europe et Asie centrale
Belgique
Tom est une personne au genre fluide âgé·e de 28 ans, originaire de la région liégeoise en Belgique qui est en charge de la coordination de la Fédération « Arc-en-Ciel Wallonie » (la coupole wallonne des associations LGBTQI+ en Belgique) depuis janvier 2018.

Après un bachelier à l'Université de Liège) et un master en sciences politiques à l'Université Libre de Bruxelles (avec un Erasmus en Colombie et un stage au Liban), Tom a décidé de poursuivre son cursus universitaire à l'UvA (University of Amsterdam) en réalisant un second master en sociologie avec une spécialisation en études de genre et de sexualité. Ce bagage académique couplé à son travail bénévole pour le projet GrIS (Groupe d'Intervention Scolaire) lui ont donné le goût du travail militant et de la lutte contre les discriminations à l’égard des personnes LGBTQI+. Étant personnellement concerné·e et passionné·e par ces thématiques et dorénavant impliqué·e professionnellement dans le secteur, Tom espère pouvoir, à son échelle, apporter son expérience et ses réflexions au sein de l’organe d’administration d’Égides.

Tom est une personne optimiste, dévouée et passionnée qui croit profondément en la convergence des luttes et en un activisme constructif et pragmatique. Tout en restant intransigeant·e face à tout type de violence ou de discrimination, Tom croit profondément qu’il est nécessaire et important de se rassembler, de trouver des points de convergence et de travailler intensément au sein des communautés LGBTQI+ mais également avec la société dans son ensemble.

Thomas Faustin

Siège Amérique du Nord
Québec, Canada
Plusieurs expériences dans sa vie l’ont poussé à vouloir s’impliquer au sein d’Égides et d’avoir l’opportunité de participer à la réflexion sur les possibles solutions par rapport aux défis présents dans la communauté LGBTQI2A+ francophone. Ses études dans le domaine des relations internationales et du droit international dans la plus grande ville francophone d’Amérique du Nord, Montréal, ainsi que de grandir dans une communauté LGBTQ2IA+ lui a permis de voir l’importance qu’une communauté ouverte et saine peut avoir sur un individu, mais aussi l’influence que les dynamiques internationales peuvent avoir sur cette dernière. Ses implications dans différents organismes communautaires ayant aidé la communauté LGBTQ2IA+ lui ont donné des expériences lui ayant permis de développer des compétences reliées au support vis-à-vis la communauté LGBTQI2A+. De plus, ses implications dans différents conseils d’administration comme celui du Collège Jean-de-Brébeuf, les programmes d’échanges du YMCA et du Journal sur l’actualité internationale Monde 68 lui ont permis de comprendre les dynamiques au sein d’un conseil d’administration et de développer des aptitudes professionnelles pour aider au développement d’un organisme. Finalement, avoir l’opportunité de pouvoir s’impliquer avec Égides lui permet d’avoir le privilège de faire entendre, à sa façon, la voix de la jeunesse Queer francophone ainsi que les difficultés et les défis vécus par cette dernière en lien avec la communauté francophone internationale. Pouvoir démontrer l’importance de la question Queer dans les relations internationales et, plus précisément, dans la communauté francophone internationale est, en quelques mots, la meilleure façon de décrire sa motivation principale de son implication au sein de l’incroyable organisation que représente Égides.

Patrick FOTSO

Siège Afrique centrale, Afrique de l’Est, Afrique australe
Cameroun
Patrick Fotso est d'origine Camerounaise, âgé de 36 ans et titulaire d'une licence en management des entreprises hôtelières.

Il est activiste depuis plus de 15 ans et actuellement le directeur exécutif de l'organisation Alcondoms Cameroun qui est une organisation identitaire de lutte contre le VIH et la promotion des droits humains tout sexe, tous genres confondus.

Il est également membre du conseil d'administration du NSWP et président du comité de gestion de la coalition des organisations francophones de l'Afrique centrale et Ouest (CAFOC).

Arnaud Gauthier-Fawas

Siège Europe et Asie centrale
France, Liban
Arnaud Gauthier-Fawas est militant gay, non-binaire, spécialiste des relations internationales et de la francophonie.
Après avoir été enseignant•e et élu•e cosecrétaire d’« ALGO » l'association des personnels LGBTI du Ministère des Affaires Étrangères français iel décide de mettre sa carrière entre parenthèses pour fonder sa propre organisation à but non-lucratif. Intitulé « Ambassades pour l’égalité » c’est à ce jour le premier réseau diplomatique LGBTI2 d'envergure en Europe. Iel réunit plus de 60 missions diplomatiques pour soutenir ensemble les droits des personnes LGBTI2 par les relations inter-gouvernementales et la tenue d’un festival à Paris en Juin. Défenseur•e d’une approche proche du terrain et après s’être rendu•e dans plus de 70 pays iel a développé des projets avec les sociétés civiles dans une 50e de villes sur tous les continents.
Issu d’une famille de mineurs et d’ouvriers, iel est détenteur d'un diplôme de droit international public. Iel assure également une veille des engagements de la France pour la défense des droits OSIGCS dans les ambassades comme dans les instances internationales et a été membre du comité scientifique de la toute première conférence sur l’orientation sexuelle et la pluralité des genres en Francophonie organisée à Montréal, en 2017. Iel est par ailleurs l’un•e des fondateurices d’ Égides dont iel préside la commission Éthique et Gouvernance.
À presque 30 ans qu’iel est diagnostiqué•e Asperger et œuvre désormais pour une meilleure inclusion des personnes neuroatypiques dans le militantisme LGBTI. Dans la veine du mouvement #MeTooGay iel livre son témoignage, sans colère ni vengeance, participant à la réverbération de la parole des victimes. Iel fonde un groupe de parole par et pour les victimes gaies/HSH de violences et crimes sexuels. Comme l’une personne à parler ouvertement de sa non-binarité à la télévision française Arnaud Gauthier-Fawas milite également dans plusieurs organisations de promotion des droits humains. Fervent soutien des langues en milieu minoritaire, iel est également actif dans la défense de l’accès à l’éducation et aux droits sexuels et reproductifs pour toustes. Iel est également élu•e à la fédération « Inter-LGBT » dont iel dirige bénévolement le bureau Relations internationales & Francophonie après en avoir été l’un•e des porte-paroles.

Karel Teriihauroa Luciani

Siège Asie, Océanie et Pacifique, océan Indien
Polynésie française
Karel Teriihauroa (Terii) Luciani est un Polynésien Métis autochtone mā’ohi, originaire de l'île de Tahiti. Aujourd'hui âgée de 54 ans, Terii est un nouveau Leader du Groupe de travail international des peuples autochtones sur le VIH/sida (IIWGHA). Il est également un militant des droits LGBTQI depuis plus de 20 ans, à partir de 1997 comme bénévole, puis président en 2010 avec l'association Homosphere en Nouvelle-Calédonie. Aujourd'hui, en Polynésie française, Terii est président de l'association LGBTQI Cousins Cousines de Tahiti, et aussi président de l'organisation locale de lutte contre le SIDA Agir contre le SIDA. Il est également vice-président de l'association régionale Alliance LGBT Franco Océanienne et un représentant de l'Association internationale LGBTQI (ILGA). Terii continue de s'engager activement dans de nombreuses activités pour la cause des droits humains des personnes LGBTQI+ et pour la prévention du VIH à travers les différents groupes LGBTQI et VIH-SIDA dans lesquels il occupe des postes.

Kami Franck OBA

Siège Afrique de l'Ouest
Bénin
Kami Franck OBA est un militant gay. Il a étudié l’Histoire et l’Archéologie à l’université. Il a commencé sa spécialisation en licence où il a ouvertement abordé les questions de sexualité en générale portant sur l’homosexualité dans son mémoire de Licence. Il est allé plus loin en Master où il a abordé l’homosexualité masculine : la diversité sexuelle. Pour des raisons d’homophobie, de son statut sérologique et d’autres raisons personnelles, il dû mettre ses études entre griffes pour créer Affirmative Action Bénin (AFAB), organisation des jeunes LGBTQ vivant avec le VIH, qui est à ce jour le premier et le seul en Afrique de l’ouest et au Bénin avec cette thématique. Kami est également l’un des 10 ambassadeurs de Fierté Afrique Francophone.
Né d’une mère béninoise d’origines nigérianes et d’un père sénégalais, Kami porte le nom de famille de sa mère pour plusieurs raisons. Kami est l’actuel porte-parole des adolescents et jeunes LGBT vivant avec le VIH dans plusieurs instances nationales et sous régionales. Il a participé à plusieurs ateliers et conférences sur la sécurité et le bien-être des activistes. Lauréat en 2018 du concours Visiteurs internationaux aux USA : volet réalités et contexte historique des LGBT d’Afrique de l'ouest. Il a représenté l’Afrique de l’ouest francophone et a abordé plusieurs thèmes liés aux droits des LGBTQ+. Il a été le Président par intérim de Réseau SIDA-BÉNIN et est actuellement le Secrétaire Général du Réseau qui regroupe 10 organisations gays, trans et queers au Bénin. Kami a créé plusieurs canaux de communications et d’échanges qui permettent aux LGBTQ+ de partager leurs expériences. Il fait partir des premiers militants gays africains vivants en Afrique à avoir parlé ouvertement de son statut positif au VIH sur les réseaux sociaux, lors des ateliers et conférences et d’autres rencontres afin de montrer aux adolescents et jeunes victimes du VIH qu’on a la vie devant si on se fait prendre en charge très tôt. Aujourd’hui, il a une charge virale supprimée et ne pourra plus transmettre le VIH.

Star Rugori

Siège Afrique centrale, Afrique de l’Est, Afrique australe
Burundi
Diplômé en économie politique, Star est directeur exécutif de MOLI (Mouvement pour les libertés individuelles), une organisation LGBTQI active sur l’ensemble de l’Afrique centrale francophone qui agit sur les droits de la personne et le renforcement des capacités. Militant passionné des droits de la personne vivant au Burundi, il est auteur de plusieurs textes et rapports sur la situation des personnes LGBTQI dans son pays, il est récipiendaire de plusieurs bourses et certificats pour des programmes de formation en matière de droits humains, dont celui de lauréat en 2017 du programme Human Rights Advocates de la Columbia University. Il possède une expérience de près de dix ans en construction de mouvements, collecte de fonds et facilitation de formations en Afrique centrale et de l'Est et a été instigateur de nombreuses initiatives à l’échelle régionale.

Frida Wahrania

Siège personne bisexuelle
Algérie
Frida est biologiste de formation et doctorante en sciences de l’environnement et du développement durable en Méditerranée. Elle est militante féministe pour les droits humains, active sur les questions liées aux droits des femmes et des personnes LGBTQ+. Elle est membre de l’association Alouen qui milite pour la dépénalisation de l’homosexualité en Algérie. Elle est membre de bureau de Pan Africa ILGA pour un deuxième mandat, représentant la région nord-africaine. En mai 2017, Frida Wahrania a corédigé le 1er rapport alternatif sur les questions d’orientation sexuelle, d’identité et expression de genre en Algérie, à l’occasion de l’Examen périodique universel (EPU) mené par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Elle a aussi siégé comme membre du comité scientifique d’Égalité et légalité – conférence internationale sur la diversité sexuelle et la pluralité des genres dans la francophonie, organisée dans le cadre des activités de Fierté Canada Montréal 2017. En décembre 2018, Frida Wahrania est invitée à se joindre aux comité scientifique et jurys pour le programme Certificat des Droits Humains où il y a eu la soutenance de 4 mémoires sur les droits LGBTQ+ en Algérie. Frida travaille en tant qu’assistante régionale pour la recherche et le plaidoyer OSIEG pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord à l’OING régionale AFE (Fondation arabe pour les libertés et l’égalité). Elle s’est investie avec Égides depuis ses débuts, ayant siégé comme membre du comité d’orientation de Montréal International qui a mené à sa création.

Équipe du secrétariat

Michaël Arnaud

Directeur général (il)

Michaël Arnaud vient du monde humanitaire et du développement international. Il a été le directeur associé pour le Genre et les Violences Basées sur le Genre pour Action contre la Faim Canada, pour qui il a supervisé la direction stratégique et technique au niveau international de l’intégration des questions de genre et de prévention des violences basées sur le genre dans les programmes d’assistance. Défenseur convaincu d’une approche centrée sur les personnes et de la diversité, il a plaidé au sein des organisations pour lesquelles il a travaillé pour une plus grande conscience des relations de pouvoir, des oppressions et de la nécessité de soutenir les voix des personnes marginalisées. Juriste en droit international humanitaire de formation, il travaille depuis 9 ans sur les questions de genre, d’égalité, de diversité et de violences basées sur le genre dans différents contextes, notamment au Burkina Faso, en Haïti, au Vietnam et en Territoire Palestinien Occupé. Il soutient aussi activement la cause des droits humains des personnes LGBTQI+ par différents engagements bénévoles dans les communautés.

Michel Caasi

Adjoint à la direction (il)

Originaire d’Afrique de l’Ouest et installé depuis peu à Montréal, il est titulaire d’un master en marketing et a aussi travaillé plusieurs années dans différentes fonctions administratives et commerciales au sein d’importantes sociétés dans le domaine des ressources naturelles.

Personne investie sur le plan social, il compte à son actif plus de dix ans d’engagement bénévole au sein de divers organismes communautaires venant en aide aux femmes et aux enfants en Afrique de l’Ouest.

Depuis son arrivée à Montréal, il s’est investi comme bénévole au sein d’organismes de la communauté, soit la Fondation Émergence et le Project 10.

Michel occupe le poste d’adjoint à la direction.

Erykah G. Werner

Responsable des services aux membres (elle)

Erykah Werner (elle) s’implique depuis plus de 10 ans auprès d’organismes communautaires féministes et LGBTQI+ au Canada (Toronto, Montréal) ainsi qu’en France. Traductrice et interprète, elle a aussi travaillé plusieurs années dans différentes fonctions administratives principalement dans les domaines de la finance et de la recherche en marketing. En 2015, elle quitte Toronto pour Bordeaux où elle continue son engagement dans le Centre LGBTQI+ Bordeaux-Aquitaine d’abord à titre de bénévole pour accompagner les migrants LGBTQI+, ensuite comme administratrice. En 2019, elle devient la coordinatrice de Fierté Bordeaux Pride. Elle soutient aussi activement la lutte pour l’égalité des genres par différents engagements bénévoles dans les communautés.

Bruno Laprade

Présentation de Bruno Laprade

Responsable des communications (il/iel)

Bruno Laprade s’implique depuis plus de 15 ans dans divers collectifs queers et LGBTQ. Il a notamment fondé l’Astérisk, un milieu de vie pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre, coédité la revue francophone Politiqueer et mis sur pied des visites guidées historiques et critiques du Village gai de Montréal. Fasciné par les enjeux politiques de la sexualité, il a commencé un doctorat sur les représentations de la diversité sexuelle dans les journaux québécois. Ses connaissances des milieux communautaires et militants l’ont amené à faire les communications à la COCQ-SIDA puis au Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal (RIOCM). C’est par l’entremise de ce dernier emploi qu’il a fait partie du comité de coordination de la campagne provinciale Engagez-vous pour le communautaire, réclamant notamment un financement adéquat pour les 4000 organismes d’action communautaire autonome du Québec et des réinvestissements majeurs dans les services publics et les programmes sociaux.

Juana Alonso Alviz

Photo de Juana, responsable des programmes

Responsable des programmes (elle)

Féministe spécialisée en Genre et Diversité, Juana compte plus de 10 ans d'expérience dans les domaines de la coopération, de la défense des droits humains et du développement communautaire. Basée à Dakar (Sénégal) depuis 8 ans, elle y a développé des projets liés à la lutte contre les violences faites aux femmes et à la défense des droits humains des personnes LGBTI. Adepte des approches positivistes, des méthodologies participatives et du quotidien humanisé, Juana croit au changement social à travers l’engagement, le travail et la constance ; mais aussi la joie, le plaisir et l’imagination.

Stephanie Palancade

Agente de coordination événementielle (elle)

Depuis toujours dans l'incompréhension face au racisme et à toutes les formes de discriminations, Stéphanie a un parcours en sciences sociales et humaines qui l'a fortement confortée dans l'idée que ce monde est multiple et que les sociétés humaines ont toujours été beaucoup plus diverses et diversifiées que ce que la norme établie en Occident veut nous faire croire.

Féministe Queer et défenseuse des droits humains, elle est engagée dans le monde associatif LGBTQI+ depuis 2018, avec pour déclic l'assassinat au Brésil de Marielle Franco le 14 mars de cette même année. Stéphanie a alors pris sa place pour lutter de manière plus concrète contre les discriminations et particulièrement celles dont sont victimes les personnes de la famille dans laquelle elle se reconnaît.

Son engagement et militantisme sont portés par une valeur forte de ses origines occitanes, la Convivencia l’art de vivre ensemble dans le respect de l’altérité, en soi et hors de soi et enfin en termes d’équité et le Paratge qui désigne à la fois le sens de l’honneur, l’amour courtois, le respect de soi et de l’autre, quel que soit son sexe, sa race, sa religion ou son origine sociale, ainsi que la négation de la loi du plus fort.

Soumaya Ghezal

Responsable financière et administrative (elle)

Soumaya Ghézal est, depuis octobre 2020, la Responsable financière et administrative au sein d’Égides. Elle apporte à cette fonction sa connaissance et son expérience approfondie dans le domaine financier comptable et de management.

Née en Tunisie , elle a fait ses études dans des universités tunisiennes et canadiennes.

Candidate CPA ,elle détient une maitrise en management de l’École Supérieure des Sciences Économiques et Commerciales de Tunis ainsi qu’un diplôme d'études supérieures spécialisées en comptabilité professionnelle- CPA de HEC Montréal.

Engagée dans le bénévolat depuis sa tendre jeunesse en Tunisie ainsi qu’à Montréal, elle a contribué à la tenue de plusieurs activités et évènements aux profits d’écoles primaires de la Commission scolaire de Montréal et de la Commission scolaire des patriotes , mais aussi auprès de la l’organisme Action Bénévole de Boucherville en tant que préparatrice de déclarations d’impôt au profit des personnes démunies et vulnérables financièrement.

Elle est une féministe sensible et engagée aux enjeux sociaux et humanitaires, notamment ceux liés aux droits humains et à l’égalité, en particulier les droits des femmes et de la communauté LGBTQI.

Dieyla

Chargée de programmes (elle)

Dieyla est titulaire d’une maîtrise en Droit Public option relations internationales et d’un MBA en management des organisations. Passionnée par la promotion des droits humains, Dieyla a travaillé pendant près de 10 ans à Médecins du Monde dans les programmes de développement international; d’abord en tant qu’administratrice, puis en tant que coordonnatrice de projets. Elle a aussi une expérience en coordination régionale avec le Bureau International des Droits de l’Enfant en Afrique de l’Ouest.

Elle s’est engagée dans le développement des projets portant sur la promotion des droits sexuels et reproductifs des jeunes adolescent.e.s, sur la prévention et la lutte contre les violences basées sur le genre et l’autonomisation des jeunes et des femmes, et sur la défense et la promotion des droits de la personne pour les collectifs discriminés avec un accent sur leur droit à une vie épanouie et libre de toutes violences.

Elle tient à cœur de s’investir dans la construction d’une société juste, égalitaire et inclusive ou toutes les personnes peuvent vivre libres sans craindre une quelconque violence ou discrimination.

Elle aime découvrir de nouvelles contrées, des cultures différentes et danser.

Nos partenaires