Bienvenue sur le site de L'Alliance internationale francophone pour l'égalité et les diversités

Articles récents

Filtrer par :
Nouvelles
Partagé le 2021-07-16

Rapport annuel 2020-2021 d'Égides

Nouvelles
Partagé le 2021-07-14

Conférence d'Égides - revoir les intervention du 2 juillet

Vivre en santé : le bien-être et l’accès à la santé

Les oppressions systémiques vécues par les personnes LGBTQI ont de nombreux impacts sur leur santé de même que sur leur accès aux soins. Avec la pandémie de COVID-19, s’ajoutent aujourd’hui de nouveaux défis concernant la prise en charge de la santé globale, tant physique que mentale, des personnes LGBTQI.

Plus d'information sur la conférence : www.egides.org/geneve2021

Vous pouvez revoir les séances de la journée ici :

Conférence : « Les communautés LGBTQI francophones face à la COVID-19 »

Une discussion entre Victor Madrigal-Borloz, Expert indépendant des Nations Unies sur les questions d'orientation sexuelle et d'identité de genre , et Mariam Mannaï, chargé.e de programme à Égides, sur les impacts de la pandémie sur les communautés LGBTQI francophones.

Conférence thématique : « Grandir avec une expérience intersexe dans la francophonie »

L'existence d'une diversité de corps sexués chez toutes les populations du monde est un fait. L'expérience d'être né avec un corps différent de ce qui a été établi comme "homme" ou "femme" dans une société donnée peut tantôt revêtir des similitudes avec d'autres, tantôt s'en distinguer. L'ascendance de l'autorité médicale et de l'hospitalisation des naissances en occident a donné lieu à une expérience principalement dictée par la médecine, où pathologisation et modifications non consenties des corps domine. Les personnes intersexes d'occident et de francophonie qui ont grandi sous ce régime ont dû développer un activisme en réponse à cette autorité, inspiré de mouvements qui ont également affirmé le droit à l'autodétermination du corps. On ne peut cependant présumer que cette trajectoire soit la même partout en francophonie, notamment en Afrique subsaharienne. Apprendre à mieux connaître les réalités et les pratiques émergentes dans divers pays permet de mieux penser les solidarités et d'offrir des contrastes qui nous aident à comprendre avec plus de finesse les mécanismes à l'œuvre dans chacun des contextes. 

Table ronde I « La prise en charge du vieillissement des personnes LGBTQI »

Lors de cette table ronde, il sera question de faire un état des lieux de la question de la prise en charge du vieillissement des personnes LGBTQI+ dans la francphonie. Le panel d'intervenants nous donnerons à voir où nous sommes en sommes dans leur territoire respectif en mettant en perspective la question de la perte d'autonomie, la spécificité des personnes transgenres mais aussi les barrières au niveau de l'accès aux services de santé en appliquant une approche intersectionnelle. Les enjeux culturels et traditionnels seront aussi abordés pour compléter cette présentation. Les panelistes présenteront ensuite des solutions de terrain qui sont déjà mises en oeuvres, comme la création de logement commun, mais aussi de penser l'inclusion dans des lieux hétéronormatifs et la formation des professionnels de la gérontologie sur les réalités des personnes aînées LGBTQI+....

C'est une approche transverse et transnationale que les panélistes vous proposent pour enrichir les connaissances et améliorer demain la prise en charge des personnes concernées. 

Table-ronde II « Les personnes trans et non-binaires: enjeux d’existence et de résistance »

Les enjeux des personnes trans dans les pays francophones englobent des réalités différentes selon les territoires concernés. En effet, dans cette période où les enjeux d’existence sociale pour les personnes trans sont de plus en plus médiatisés, il est plus qu’important de soutenir les enjeux de résistance et plus particulièrement dans le domaine de la santé. L’accès aux soins demeure encore aujourd’hui une vraie gageure et plus particulièrement les besoins spécifiques en hormonothérapie qui pousse à l’automédication avec les risques en matière de santé que ça entraine.

Plus largement, la transphobie qui traversent les domaines de la santé et de l’éducation sera abordée lors de cette table ronde. L’objectif posé par le panel est le suivant :

Comment développer un plaidoyer pour remplir le vide dans les domaines de la santé et renforcer la mutualisation des savoirs des associations qui œuvrent déjà pour accompagner les collectifs et associations naissantes ? Cette production de savoir permettra une source d’enrichissement sous forme de plaidoyer pour amener les professionnels de la santé et des institutions, plus largement, à changer leur pratique et accompagner dignement les personnes concernées vers un mieux-être. 

Nouvelles
Partagé le 2021-07-14

Conférence d'Égides - revoir les interventions du 1er juillet

Vivre en sécurité : la sécurité et la protection des personnes LGBTQI dans l’espace francophone

La sécurité et la protection des personnes LGBTQI se déclinent dans différents milieux (tant au niveau national qu’au sein des familles ou au travail, par exemple), chacun nécessitant des réflexions et des actions spécifiques.

Plus d'information sur la conférence : www.egides.org/geneve2021

Vous pouvez revoir les séances de la journée ici :

Conférence : « Dépénalisation des pratiques sexuelles : regards croisés Afrique, Amérique et Europe »

Lors de cette table ronde, avec les juristes – Alice Nkom, Caroline Mecary, Elisabeth Brousseau – de renommée internationale issues de différents contextes géographiques, il sera question de mieux comprendre : pourquoi les pratiques sexuelles sont‐elles des enjeux de droit ? Comment la dépénalisation des pratiques sexuelles s’inscrit‐elle dans une histoire (dé)coloniale qui délimite une fracture entre le Nord et le Sud du globe ? De quelle manière les instruments juridiques de droit international peuvent‐ils favoriser la dépénalisation des pratiques sexuelles au niveau national ? Comment la communauté internationale peut‐elle soutenir les sociétés civiles locales dans leurs
démarches de dépénalisation des pratiques sexuelles ? En quoi les droits sexuels sont‐ils des droits humains ?

Table-ronde « Les mécanismes de plaidoyer au service de la francophonie »

Dans cette table ronde, les panélistes partageront leur expérience et expertise concernant différents outils et mécanismes de plaidoyer qui peuvent être mobilisés pour revendiquer et défendre les droits des personnes LGBTQ+ et qui restent encore sous-utilisés par les activistes francophones. Il s’agit notamment du mandat de l’Expert indépendant sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre des Nations Unies, de l’Examen périodique universel devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, des Principes de Jogjakarta plus 10 et des Examens Nationaux Volontaires (ENV) des progrès des Objectifs de Développement Durable de l’Agenda 2030. À travers leurs présentations, les quatre panélistes exposeront les particularités de chacun de ces moyens de plaidoyer : comment saisir les mécanismes, comment se servir des instruments interprétatifs et comment choisir la bonne stratégie de plaidoyer pour l’objectif poursuivi. Le potentiel, les limites ainsi que les synergies possibles entre les moyens de plaidoyer présentés seront exposés à l’aide d’exemples et d’illustrations récentes. Les personnes du public seront activement encouragées à poser des questions, notamment d’ordre pratique, afin de leur permettre de mieux exploiter à l’avenir ces outils et mécanismes au bénéfice de leur travail de plaidoyer en langue française.

Table-ronde I « La protection des personnes LGBTQI dans la francophonie »

Cette table ronde abordera la protection des personnes LGBTQI et de leurs droits dans les différents espaces francophones, et même un peu au-delà, avec un regard vers l’Amérique latine notamment. A travers l’expérience et l’expertise des panélistes, la table ronde traitera de la situation actuelle des personnes LGBTQI dans divers pays francophones, en mettant un accent particulier sur la situation des jeunes LGBTQI. La discussion mettra en lumière une multitude d’initiatives concrètes visant à améliorer la protection des droits des personnes LGBTQI, que ce soit la mise en place de refuges, la médiation communautaire, des litiges stratégiques ou des actions de plaidoyer. La table ronde mettra en exergue l’importance d’associer l’action juridique ou judiciaire à un travail communautaire et sociétal.

Table-ronde II « Réalités et enjeux de mobilité, de migration et d’asile des personnes LGBTQI dans la francophonie »

Les politiques migratoires acceptent différentes formes de sexualités, notamment l’homosexualité, comme motif de migration ou de demande d’asile. Néanmoins, la définition des catégories et la preuve de l’appartenance à une catégorie sexuelle et de genre restent problématiques dans les pays d’accueil. Comment prouver l’intime ? Différentes structures dans des contextes différents propres à des pays francophones sont confrontées à cette réalité complexe et œuvrent pour accompagner les migrant-e-s et les demandeurs-es d’asile. 
Ludovic Mohamed Zahed, représentant de CALEM Marseille, fera un rappel du contexte historique et géopolitique spécifique à la région MENA qui explique l’homophobie et la transphobie d’Etat. Il pointera, ensuite, les formes d’interprétation culturelles et religieuses qui soutiennent les représentations homonationalistes occidentales. Celle-ci ne tiennent pas compte des formes diverses d’expression de l’homosexualité ou encore de la transidentité qui se trouvent confrontées à la binarité et à un essentialisme réducteur. 


Anis Kaiser, représentant-e d’Asile Genève, développe l’état des lieux en Suisse concernant les demandes d’asile pour motifs de fuite en lien avec l’orientation sexuelle ou l’identité/expression de genre. Iel insistera sur les enjeux que l'association Asile tend à contourner à Genève pour pouvoir accompagner au mieux les personnes LGBTQI+ migrantes. Cet accompagnement passe notamment par la création d’un espace d'accueil, d’échange et de soutien au sein de l'association.
Enfin Meryem Ben Slimane, représentante d’AGIR Montréal, parlera de la réalité des personnes migrantes et demandeuses d’asile en lien avec l’homonationalisme à Montréal et plus largement au Canada. Elle développera aussi les stratégies déployées pour contourner les situations de vulnérabilité et accompagner les réfugié-e-s dans le parcours

Nouvelles / Témoignage
Partagé le 2021-07-08

Conférence d'Égides - revoir les interventions du 30 juin

Vivre en réseau : les liens culturels et stratégiques dans la francophonie

Il s’agira de comprendre la façon dont la langue et la culture française ont un impact, ou non, sur les réalités des personnes LGBTQI, leur représentation d’elles-mêmes et dans leur lien avec l’international, notamment sur la manière dont la diversité sexuelle et de genre est considérée dans les cultures locales, influencées, ou non, par la colonisation.

Plus d'information sur la conférence : www.egides.org/geneve2021

Vous pouvez revoir les séances de la journée ici :

Programme de la journée


Conférence d'ouverture : Les réalités LGBTQI francophones et les enjeux décoloniaux

Discussion entre Lorena Parini et Barrack Rima.


Conférence thématique : Décoloniser les corps, libérer les voix, centrer les marges

Cette conférence se concentre sur les perspectives féministes intersectionnelles et décoloniales de la défense de l’égalité, de l’équité et de la justice dans nos communautés . Afin d’œuvrer à notre libération collective, il est essentiel de comprendre la nature "systémique" des multiples oppressions que nous affrontons. Il est tout aussi important de s'engager dans des processus de "désapprentissage" de nombreuses connaissances ou perceptions, qui nous ont été enseignées. Qu'est-ce qu'une approche « décoloniale » du militantisme pour les droits humains? Comment un plaidoyer « décolonial » peut-il être simultanément « féministe intersectionnel » ?  Quelle est la pertinence des perspectives féministes-intersectionnelles et décoloniales, notamment pour la défense internationale des droits LGBTQI, en particulier dans le monde francophone ? Enfin, cette conférence tentera de répondre à ces questions et à d'autres interrogations connexes. 


Table-ronde I – Raviver nos mémoires effacées, préserver nos cultures et nos identités

Deux villes, deux festivals. De Everybody’s Perfect à Genève au MQFF au plein cœur de Tunis, pour lutter contre l'invisibilisation du sujet queer. En effet, les deux initiatives, quoique de contextes différents, se coalisent pour mettre la lumière sur les vécus queers longtemps effacés. Le temps d'une festivité, le sujet queer se plante au milieu de l’espace public, et s’impose sur une scène culturelle et artistique, chose quiparaissait incompatible, voire impensable.

À ces deux initiatives, s’ajoute le collectif marocain Ellile qui puise son travail dans l’héritage afro-maghrébin pour faire valoir une sexualité plurielle qui n’a pas pu résister à la colonisation.

Nouvelles
Partagé le 2021-07-07

Revoir la préconférence des villes inclusives

préconférence ville inclusive

Rôles et responsabilités des villes dans la lutte contre les discriminations et pour la promotion et le respect des droits des personnes LGBTQI

En amont de la conférence Egides, le 29 juin dès 13h30 (heure de Genève), la Ville de Genève propose une pré-conférence pour explorer le rôle et les responsabilités des villes et des autres collectivités publiques locales dans la lutte contre les discriminations et pour la promotion et le respect des droits des personnes LGBTQI.

Les villes, parce qu’elles constituent l’échelon institutionnel le plus proche des populations, ont en effet un rôle crucial à jouer dans la lutte contre les discriminations et pour la protection des droits humains. Comme d’autres villes dans le monde, la Ville de Genève s’engage depuis de nombreuses années contre les discriminations en lien avec l’orientation sexuelle et affective ou l’identité et l’expression de genre et pour la promotion et le respect des droits des personnes LGBTQI. Elle a participé à la création, en 2013, du réseau international des Rainbow Cities, dans le but de partager et surtout d’enrichir ses bonnes pratiques.

Siège du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et de nombreuses organisations internationales œuvrant pour la promotion et la défense des droits des personnes LGBTQI, la Ville de Genève soutient le plaidoyer international et accueille et co-organise régulièrement des rencontres, comme cette première conférence internationale et assemblée générale d’Egides, dont elle est membre associée.

La Ville de Genève saisit cette opportunité pour proposer une rencontre permettant d’adresser plus spécifiquement l’intérêt, la responsabilité et les moyens pour les collectivités locales de mettre en place des politiques inclusives et de lutter activement contre les discriminations qui touchent les personnes LGBTQI. Ce colloque mêlera théorie et pratique en donnant la parole à des expert·e·x·s des politiques publiques et des questions LGBTQI, ainsi qu’à des représentant·e·x·s d’administrations locales et de réseaux de villes pour échanger sur leurs pratiques, leurs succès et leurs difficultés en la matière.

Avec cette rencontre, la Ville de Genève souhaite promouvoir l’engagement et le travail en réseau des villes francophones dans la lutte contre les discriminations et pour la promotion et le respect des droits des personnes LGBTQI, notamment à travers un appui à l’alliance Egides et ses membres.

Accueil et présentation de la préconférence - Rôles et responsabilités des villes dans la lutte contre les discriminations et pour la promotion et le respect des droits des personnes LGBTQI


Par Alfonso Gomez (il), Conseiller administratif en charge de l’Egalité et de la Diversité à la Ville de Genève (Suisse) et Guillaume Mandicourt (il), Chargé de projets LGBTIQ+ à la Ville de Genève (Suisse).

Introduction générale de la préconférence - L’intérêt pour les villes de s’emparer des enjeux LGBTQI et leurs responsabilités en la matière

Spécialiste des politiques publiques inclusives, Arnaud Alessandrin (il) s’appuiera sur son expertise et son expérience de conseil auprès de nombreuses collectivités locales, notamment en France, pour explorer les rôles et les responsabilités des villes dans la lutte contre les discriminations et pour une meilleure inclusion des personnes LGBTIQ+.

Discussion - Les villes au cœur de la lutte contre les discriminations : points de vue académiques et militants

A la suite de l’introduction générale par Arnaud Alessandrin (il), cette session explorera plus précisément différents aspects du rôle des villes dans la lutte contre les discriminations à travers le point de vue d’expert-e-s du monde académique et des associations. Elle abordera notamment la question de la liberté et la sécurité des personnes LGBTIQ+ dans l’espace public, l’inclusivité des prestations municipales, les responsabilités des villes en tant qu’employeuses et la collaboration avec les associations dans l’élaboration de politiques publiques.

Animation : Arnaud Alessandrin (il)

Panel : Clémence Zamora Cruz (elle), Responsable politique d’Au-delà du Genre et membre du comité d’administration de la Fédération Sportive Gay et Lesbienne (FSGL), Antoine Le Blanc (il) Professeur de géographie à l'Université du Littoral Côte d'Opale à Dunkerque (France), Milan Bonté (il) Doctorant en géographie, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (France), Carine Landolt (elle), Co-fondatrice de LWORK et de PrideAtWork Suisse

Discussion - Du côté des collectivités publiques : quels enjeux dans la mise en place de politiques inclusives ?

A travers l’exemple de projets développés par les Villes de Lausanne, Montréal, Ouagadougou, Paris et la Région Bruxelles Capitale, cette session explorera comment les politiques locales peuvent contribuer concrètement à la lutte contre les discriminations et à une meilleure inclusion des populations LGBTIQ+.

Animation : Karine Duplan (elle), Docteure en géographie et maître-assistante à la Faculté des Sciences de la société de l'Université de Genève (Suisse)

Panel : Alain Lavoie (il), Ville de Montréal (Canada), Chef de section au Service de la diversité et de l'inclusion sociale ; Hélène Dureux (elle) Ville de Paris (France), Chargée de projets LGBTQI+ ; Yolande Gerber (elle), Ville de Lausanne (Suisse), Adjointe au Délégué à l'Observatoire de la sécurité ; Aline Distexhe (elle), Région de Bruxelles Capitale (Belgique), Analyste à l’Observatoire bruxellois pour la Prévention et la Sécurité ; Adama Zerbo (il), Mairie de Ouagadougou (Burkina Faso), Chef du Département des Relations Internationales.

Discussion - Enrichissement et échange de bonnes pratiques : le nécessaire travail en réseau

Cette discussion mobilisera différents réseaux nationaux et internationaux pour explorer l’intérêt pour les villes de s’emparer collectivement des enjeux LGBTIQ+, de s’enrichir de leurs expériences réciproques et d’échanger sur leurs bonnes pratiques, mais aussi leurs challenges et difficultés dans la mise en place de politiques publiques inclusives. Elle abordera également l’opportunité et les moyens pour les réseaux de villes d’appuyer le plaidoyer international, mais aussi d’encourager leurs membres à soutenir localement les communautés et les associations LGBTIQ+.

Animation : Guillaume Mandicourt (il), Ville de Genève (Suisse), Chargé de projets LGBTIQ+

Panel : Michaël Arnaud (il), Directeur général d'Égides - Alliance internationale francophone pour l'égalité et les diversités ; Manuel Rosas Vázquez (il), Coordinateur du Rainbow Cities Network ; Mohammad Mousa (il), Commission canadienne pour l’UNESCO, Chargé de programme, Sciences sociales, humaines et jeunesse.

Présentation de la conférence Egides et conclusion de la rencontre

Stéphanie Palancade (elle), Egides, Agente de Coordination événementielle

Sami Kanaan (il), Ville de Genève (Suisse), Conseiller administratif et membre du bureau de l'AIMF

Nouvelles
Partagé le 2021-06-09

Deux emplois dans le cadre du programme Emploi été Canada

Dans le cadre d'un programme d'emploi canadien pour étudiant.e.s, Égides est à la recherche d'un.e Agent.e de Soutien aux Membres et d'un.e Agent.e de programmes.

Durée des contrats : août à septembre 2021 (8 semaines)

Lieu(x) d’exécution : Montréal, au siège de l’organisation dans la mesure où les conditions sanitaires en vigueur le permettent au moment de la prise de poste.

Rémunération : 18,00 $ par heure, 37,5 heures par semaine

Date limite pour appliquer : 2 juillet

Veuillez noter que ce poste est proposé dans le cadre du programme EMPLOI D’ÉTÉ CANADA : le ou la titulaire du poste doit être âgé.e de 15 à 30 ans et doit obligatoirement détenir la citoyenneté canadienne ou la résidence permanente au Canada au moment du recrutement.

Pour appliquer au poste d'Agent.e de programmes

Pour appliquer au poste d'Agent.e de Soutien aux membres

Nouvelles
Partagé le 2021-05-21

Les inscriptions pour la conférence d'Égides sont ouvertes!

Dans le cadre des événements de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, Égides – l’Alliance internationale francophone pour l’égalité et les diversités profite de l’occasion pour lancer les inscriptions de sa conférence internationale « Vivre l’égalité et les diversités dans la francophonie : culture, santé, sécurité ».

Pour en savoir plus sur la conférence ou pour s'y inscrire :

Nouvelles / Actualité
Partagé le 2021-05-04

Aux Nouvelles no. 9 : avril 2021

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 9 : avril 2021

Afrique et Moyen-Orient

En Afrique du Sud, la communauté se mobilise après un vague de crimes haineux envers les personnes LGBTQI.

Au CamerounHuman Rights Watch dénonce la recrudescence des mesures policières contre les personnes LGBTQI.

Au Ghana, une ministre parle de ses expériences lesbiennes à la télévision.

Au Kurdistan irakien, les associations LGBTQ+ sont inquiètes après une série d’opérations policières qui viseraient à « empêcher l’homosexualité dans la ville ».

En Namibie, la justice refuse l’entrée dans le pays de jumelles nées par GPA.

Au Nigéria, le compte YouTube d'un télévangéliste est suspendu après des vidéos de « thérapies de conversion ».

Amérique du Nord

Aux États-Unis, Joe Biden annule l’interdiction, proclamée sous Trump, de hisser des drapeaux arc-en-ciel sur les ambassades américaines. Malgré les projets du président en faveur de l’égalité, un nombre record de lois anti-LGBTQI seront cependant discutées dans les divers états au courant de la prochaine année.

Au Québec, l’arrestation brutale d’une femme trans noire dans les transports publics soulève la colère. Au niveau fédéral, le Canada inclura l’identité de genre dans le questionnaire de recensement de 2021.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

En Argentine, un homme gai adopte une petite fille laissée seule à l’hôpital.

Asie, Pacifique et Océan Indien

Au Pakistan, un exorciste affirme avoir effectué des « thérapies de conversion » sur plus de 500 gais. L'article dénonce ses propos. 

Europe

En Franceplusieurs milliers de lesbiennes ont marché dans différentes villes afin de réclamer la PMA pour toutes. L’INSEE change son questionnaire de recensement pour inclure les familles homoparentales.

En Suisse, les opposants du mariage pour tous ont récolté suffisamment de signatures pour forcer un référendum sur la question.

En Tchétchénie, deux ONG déposent plainte pour crime contre l’humanité. On nous présente également un entretien avec l’équipe du documentaire « Bienvenue en Tchétchénie ».  

La Russie, quant à elle, inscrit l’interdiction du mariage de personnes de même genre dans sa constitution.

International

Sur Google, le référencement du mot lesbienne aurait enfin été corrigé et ne renverrait plus à des films pornos.

Pixar lance un appel pour trouver une jeune actrice trans pour faire la voix d’un personnage dans son prochain film.

Une étude souligne que les pays soutenant les droits LGBTQI ont une meilleure croissance économique.

Journée de visibilité trans

Pour la journée de visibilité transTV5 Monde s’est entretenu avec Lynn Bertholet, présidente de l'Association Epicène, et Marie Cau, première femme transgenre élue maire en France. De son côté, Libération donne la parole à Lexie, jeune activiste et écrivaine de L’histoire des genres.

Journée de visibilité lesbienne

Le 26 avril avait lieu la journée de visibilité lesbienne. Pour l’occasion, découvrez les témoignages de Caroline Keck, pasteure en couple, ainsi que de Solange, Edith et Noémie pour qui le cheminement féministe a coïncidé avec la découverte de leur orientation sexuelle. On donne également la parole aux enfants de mères lesbiennes.

Bonne lecture

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / Politique
Partagé le 2021-04-27

Table ronde sur les solidarités Nord-Sud dans les mouvements LGBTQI francophones

Dans le cadre de la Journée internationale contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie, nous vous invitons le 18 mai prochain à une table ronde sur la solidarité Nord-Sud dans les mouvements LGBTQI du monde francophone. L'événement est une coorganisation du Réseau Dignité Canada, d'Égides et de la Fondation Émergence.

Quand : 18 mai à 11h (Montréal) / 15h (Abidjan) / 16h (Rabat/Kinshasa) / 17h (Paris/Bruxelles/Bujumbura)

Inscription : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_UP_ggNOXSN-WGuC8Tx7ZIQ

Nouvelles
Partagé le 2021-04-12

Séance d'information du Fonds Charlot Jeudy

Afin d'aider les organisations à préparer leur demande au Fonds Charlot Jeudy, une séance d'information aura lieu le 26 avril 2021 à 10h HAE (7h PDT / 14h GMT / 16h CEST - vérifier votre fuseau horaire).

Cette séance permettra d'expliquer les critères du Fonds, de présenter les formulaires et la façon de les remplir ainsi que de recevoir les questions des organisations.

Pour s'inscrire : https://zoom.us/webinar/register/WN_aXOfIXp5RRudxd0tn-yJXg

Nouvelles / Témoignage
Partagé le 2021-04-07

Table ronde Québec-Mexique sur les "thérapies de conversion"

Réalisée dans le cadre du Mois de la Francophonie, voici la table ronde "Thérapies de conversion, un enjeu mondial: dialogue entre homologues du Québec et du Mexique."

Découvrez les actions menées pour éliminer ces pratiques au Québec et au Mexique, et faites partie de cette réflexion.

Remerciements

Merci aux personnes et aux institutions ayant participé à cet événement : Yaaj México, Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec (MRIF), COPRED, Ministère de la Justice du Québec (MJQ), Diversité 02, Consulado General de México en Montreal, Florence Ashley, Dra. Tania Esmeralda Rocha Sánchez et la Délégation générale du Québec à Mexico.

Nouvelles / Actualité
Partagé le 2021-04-07

Aux Nouvelles no. 8 : mars 2021

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 8 : mars 2021

Afrique et Moyen-Orient

Pour la Journée de visibilité trans, plusieurs associations se mobilisent pour les droits à la santé des personnes trans en Afrique. Komitid nous propose également une réflexion sur le Panafricanisme et les droits LGBTQI.

Le magazine Fugues fait le point sur  la situation difficile des communautés LGBTQI au Cameroun.

Au Ghana, alors que l’ouverture d’un centre LGBTQI avait provoqué une vague d’homophobie, 67 personnalités signent une lettre ouverte en soutien à la communauté.

Si Israël va avoir son troisième ministre gai, plusieurs craignent également l’arrivée d'un parti d’extrême-droite anti-LGBTQI à la Knesset.

Si au Nigéria, le politicien dont le fils a fait un coming-out public le mois dernier a déclaré que c’est pour rapprocher les personnes LGBTQI de la religion, de nombreux militant.e.s se sont fait harceler sur le nouveau média social ClubHouse.

Avec la Coupe de soccer qui s’en vient en 2022, le Qatar s’attire de nombreuses critiquent sur sa gestion des droits humains et LGBTQI. Elles ont été formulées notamment par le candidat à la présidentielle français Jean-Luc Mélenchon, du joueur Toni Kroos et du club de foot allemand Mannschaft.

En Tunisie, suite aux mobilisations, la militante Rania Amdouni est libérée.

Amérique du Nord

Aux États-Unis, Joe Biden reconnait officiellement la journée de visibilité trans, mais plusieurs états sont en passe de se doter de loi anti-trans, comme l’Arkansas qui vient d’interdire les traitements d’affirmation de genre aux mineurs ou le Dakota et le Tennessee, qui veulent interdire les femmes trans de compétitionner dans le sport.

Au Canada, le gouvernement du Québec veut contester certaines conclusions d’un récent jugement en faveur des droits des personnes trans car il veut maintenir l’encadrement des mineurs. À Montréal, l’association des commerçants du quartier gai demande que celui-ci soit simplement appelé « Le Village » afin d’être plus inclusif des réalités 2SLGBTQ. De son côté, la province de la Colombie-Britannique supprime le langage genré de plusieurs de ses lois.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

Vous pouvez regarder la table ronde sur les thérapies de conversion organisée par Égides, en collaboration avec la Délégation générale du Québec à Mexico et l’organisation YAAJ.

Asie, Pacifique et Océan Indien

En Corée du Sud, la première militaire trans a avoir effectué sa transition lorsqu’elle était en service est retrouvée morte.  

En Chine, un tribunal déclare qu’il n’est pas illégal de publier un manuel qui présente l’homosexualité comme un « trouble psychique », même si l’Association chinoise de psychiatrie l’a déclassifié  en 2001.

Un tribunal de première instance du Japon vient de reconnaitre l’interdiction de mariage pour tous comme inconstitutionnelle.

Europe

L’Union européenne a voté une résolution symbolique visant à déclarer l’Europe une zone de liberté pour les personnes LGBTQI, en opposition aux zones libres d’idéologie LGBT de Pologne. Le secrétaire d’État français s’est d’ailleurs vu refuser l’accès à une de ces zones lors de sa visite dans le pays.

En Angleterre, les femmes trans jouant au rugby pourraient être soumises à des contrôles de sécurité si un règlement est adopté. Le comité consultatif de la London Pride démissionne en bloc afin de protester contre un environnement considéré hostile et raciste. Pour la première fois, le recensement inclura une question sur l’identité de genre afin de mesurer la population trans.

En Belgique, un meurtre homophobe attriste la communauté.

En Espagne, 70 personnes trans ont entamé une grève de la faim pour demander une réforme accordant aux personnes trans le droit à changer d’état civil sur simple déclaration.

En France, l’association Act Up est autorisée à poursuivre la Manif pour tous pour homophobie et une travailleuse du sexe sans papier ayant été violée réussit à être entendue par la justice. Marie Cau, la première femme trans élue comme mairesse pense se lancer dans la course à la présidentielle. On apprend également que l’armée française a utilisé des méthodes homophobes dans une opération de désinformation en ligne.

La Cour constitutionnelle de Hongrie invalide une partie de la loi transphobe de Viktor Orban sur la reconnaissance légale des certificats de naissance.

En Pologne, un projet de loi vise à interdire l’adoption aux couples de même sexe. Les activistes qui avaient peint une vierge aux couleurs de l’arc-en-ciel ont été acquittés.

En Suisse, Olga Baranova prend la direction de la campagne Mariage civil pour toutes et tous, alors que les opposants à l’égalité tentent de récolter 50 000 signatures d’ici le 12 avril.

International

L’organisation GLAAD a sorti son rapport sur la représentation des personnes LGBTQI dans les médias américains et plusieurs de ceux-ci n’obtiennent pas la note de passage.

La dernière sortie du Pape sur le mariage des couples de même sexe a provoqué des remous au sein de l’Église, alors que des évêques allemands et belges ont protesté contre cette sortie.

Face à la haine en ligne, des associations poursuivent Twitter.

Bonne lecture

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.