Bienvenue sur le site de L'Alliance internationale francophone pour l'égalité et les diversités

Cliquez sur les zones illuminées pour découvrir
(Utilisez le défilement pour rapprocher la carte + -)
Bons coups
À surveiller

Articles récents

Filtrer par :
Nouvelles / Actualité
Partagé le 2020-11-02

Aux nouvelles no 3 : octobre 2020

Une revue de presse francophone de l'actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Envoyé chaque mois, ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux nouvelles : octobre 2020

Afrique et Moyen-Orient

En Jordanie, le pays continue d’expulser les personnes atteintes par le VIH.

Au Nigéria, des manifestations ont lieu depuis deux semaines contre les violences policières. Les personnes LGBTQI y sont parmi les populations principalement profilées. Aussi, à Lagos, un juge met fin aux procédures contre 47 hommes accusés de manifestations publiques d'affection avec des membres du même sexe.

Amérique du Nord

Aux États-Unis, l’investiture expéditive de la nouvelle juge conservatrice Amy Coney Barrett juste avant les élections inquiète plusieurs observateurs alors que celle-ci a fait un faux pas en parlant des préférences sexuelles et que deux juges de la Cour suprême remettent en cause le mariage entre personnes de même sexe. De son côté, Biden promet de faire des enjeux LGBTQI une priorité dans les trois premiers mois de son mandat s’il est élu.

Au niveau du sport, deux matchs de soccer ont été arrêtés, les joueurs décidant de quitter le terrain en solidarité avec leur collègue ayant reçu une insulte homophobe.

Au Québec, des organismes soulèvent la difficulté des personnes trans à accéder aux soins de santé en cette période de crise et des garçons portent la jupe pour protester contre les inégalités de genre dans les écoles, notamment en lien avec les uniformes scolaires.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

La gouverneure de la Barbade a annoncé que le pays tiendra un référendum sur le mariage entre personnes de même sexe et que l’État est prêt à «reconnaître une forme d'union civile pour les couples de même genre».

En HaïtiEdmide Joseph, coordinatrice de Femme en Action contre la Stigmatisation et la Discrimination Sexuelle, revient sur l’état de la communauté LGBTQI un an après le décès de Charlot Jeudy.

Au Venezuela, le président vénézuélien Nicolas Maduro a demandé à l'Assemblée nationale du pays de discuter du mariage entre personnes de même sexe au cours de son prochain mandat, citant les commentaires du pape en faveur des unions civiles pour les couples homosexuels.

Asie, Pacifique et Océan Indie

L’Australie-Méridionale prévoit interdire la défense dite de la « panique homosexuelle » devant les tribunaux.

En Birmanie, en cette période d’élection, un candidat affiche son homosexualité, une première dans le pays.

Le Japon ouvre une Pride House en prévision des Jeux olympiques, mais espère en faire une installation permanente.

La Nouvelle-Calédonie reçoit une première conférence régionale de l’Océanie en français sur les enjeux LGBTQI.

La Nouvelle-Zélande devient le parlement ayant le plus de personnes LGBTQI au monde, suite à l’élection de la première ministre travailliste Jacinda Ardern.

Au Sri Lanka, le gouvernement est accusé de pratiquer les tests anaux sur les homosexuels. 

En Taiwan, deux couples de femmes militaires participeront à une cérémonie de mariage collectif organisée par l’armée, avec la bénédiction du ministère.

Au Vietnam, les autorités ont arrêté l’écrivaine et militante des droits humains Pham Doan Trang, L’organisation Human Rights Watch exige sa libération immédiate.

Europe

En Belgique, Petra de Sutter devient la première femme trans à accéder à un poste de ministre en Europe.

En France, le gouvernement annonce un plan pour renforcer les droits des personnes LGBTQI.

En Italie, l'Agence italienne de la pharmacie a statué que les traitements destinés aux personnes trans devaient être entièrement pris en charge par l'État.

L’Irlande du Nord vient de modifier une loi permettant de convertir les partenariats civils en mariage, donnant finalement une égalité de mariage pour les couples de même sexe.

En Allemagne, l’État a annoncé vouloir indemniser les militaires victimes de discrimination en raison de leur homosexualité entre 1955 et 2000.

En Russie, une loi qui introduisait des amendements anti-trans au code de la famille est en train d’échouer au parlement. De même, le pays est condamné par la Cour européenne des droits de l’homme à indemniser des activistes arrêtés illégalement en 2013.

Les organisations LGBTQI du Kosovo s’adaptent à la pandémie et organisent une Fierté en voiture. Un cortège d’une trentaine de voitures a traversé les rues de la capitale, Pristina pour célébrer la cinquième gay pride du pays.

Au Royaume-Uni, les statistiques des crimes haineux envers les personnes LGBTQI ont triplé depuis 2014. Le prochain recensement comprendra comprendra cependant des questions sur l’orientation sexuelle et de genre.

En Estonie et en Hongrie, des politiciens tiennent des propos homophobes tandis qu’en Pologne, un activiste gai est poursuivi pour avoir placé des panneaux « zones sans LGBT » à l’entrée des villes ayant pris des positions LGBTphobes. De son côté, la Cour européenne des droits de l’homme a condamné la Géorgie pour des fouilles à nu dans une association LGBTQI.

International

La révélation d’une entrevue avec le Pape où il se montre favorable aux unions civiles pour les couples de même sexe fait jaser.

26 octobre : journée de la visibilité intersexe. Les personnes intersexes sont appelées à porter plainte contre les mutilations.

La World Rugby prend malheureusement position contre l’inclusion des femmes trans dans les équipes d’élite, mais pas contre celle des hommes trans.  

Médias sociaux

Alors qu’en France, la Cour ordonne une médiation entre Twitter et les associations concernant la modération des contenus haineux en ligne, TikTok promet de sévir davantage contre les contenus anti-LGBTQI. Chez Grindr, une faille compromet la sécurité des comptes de l’application de rencontre. Elle aurait été depuis corrigée. En Chine, Blued, l’application de rencontres LGBT chinoise, part à la conquête de la Bourse

Culture

Backxwash, une rappeuse montréalaise trans noire, remporte le prix canadien de la musique Polaris. C’est l’occasion de découvrir la maison de disque Trans Trenderz, par et pour des artistes trans.

Suite à la publication de son livre « Le génie lesbien », Alice Coffin perd son emploi d’enseignante à l’Institut Catholique.

Slate s’interroge sur ces acteurs hétéros qui jouent des personnes LGBTQI tandis que Médiapart publie le coup de gueule des artistes contre la biennale Manifesta 13.

Un documentaire parle de l’histoire d’amour entre deux nonnes en Croatie et Extranostro, la première web-série afroqueer est disponible en ligne.

Thérapies de conversion

De plus en plus de pays légifèrent contre les thérapies de conversion.

C’est le cas au Canada, où des projets de loi sont en préparation tant au niveau national que dans la province du Québec.  De même, en Nouvelle-Zélande, la Première ministre s’engage à les interdire si elle est réélue.

En Europe, 60 député.e.s appellent à leur interdiction. En France, la ministre déléguée en charge de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a annoncé que l’interdiction des thérapies de conversion serait incluse dans son projet de loi contre les «séparatismes ».

En Suisse, la ville de Genève vient de sortir sa campagne «Arrêtez de vouloir nous changer» sur les pressions subies par les personnes LGBTQI pour se conformer à la norme hétérosexuelle et cisgenre. Celle-ci devait être lancée pour le 17 mai dernier, mais a été retardée en raison de la pandémie.

Témoignages

Découvrez les parcours de Lilit Martirosyan, activiste trans en Arménie et de Kodo Nishimura, un moine bouddhiste queer du Japon.

Mykaell raconte comment le confinement a permis à sa mère de mieux son identité de genre.

Élodie Gossuin revient sur la transphobie du concours de Miss Univers.

Janelle Campagne démystifie la diversité sexuelle et de genre au Manitoba, une province où le français est une langue minoritaire.

Dans le cadre de la semaine de l'asexualité 2020, Têtu nous propose des témoignages de personnes asexuelles sur les défis, préjugés et discriminations qu'elles rencontrent.

Bonne lecture!

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / Suisse
Partagé le 2020-10-09

Nouvelles dates pour la conférence internationale « Vivre l’égalité et les diversités dans la francophonie »

C’est confirmé ! Nous avons une date pour le report de la conférence internationale et de l'assemblée générale fondatrice d’Égides. L’événement aura lieu du 30 juin au 3 juillet 2021 à Genève.

La conférence internationale « Vivre l’égalité et les diversités dans la francophonie : culture, santé, sécurité » se veut un moment incontournable pour établir un nouvel état des lieux des enjeux majeurs auxquels font face les communautés LGBTQI dans l’espace francophone. La conférence est coorganisée avec l’Université de Genève (Fonds Maurice Chalumeau – Connaissances des sexualités) et la Ville de Genève, grâce à l’aide financière de Montréal International et du Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du gouvernement du Québec. En plus des conférences et tables rondes, des ateliers de renforcement des capacités seront offerts aux membres d’Égides.

La conférence internationale est ouverte au public. L’assemblée générale est réservée aux membres.

Les inscriptions ouvriront autour du mois de décembre. À ce moment, nous vous ferons parvenir plus d’information sur la façon de s’inscrire ou, pour les membres, sur les modalités pour demander une bourse. En attendant, vous pouvez déjà mettre la date à votre agenda !

N’hésitez pas à consulter notre site web pour les mises à jour sur la conférence.

Nouvelles / Actualité
Partagé le 2020-12-03

AUX NOUVELLES NO 4 : NOVEMBRE 2020

Une revue de presse francophone de l'actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Envoyé chaque mois, ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux nouvelles : octobre 2020

Afrique et Moyen-Orient

Au Gabon, malgré la nouvelle loi dépénalisant l’homosexualité, deux femmes ont été arrêtées pour avoir simulé un mariage.

En Tunisie, des journaux italiens confondent un militant LGBTQI avec un Tunisien entendu dans l’enquête sur l’attentat de la basilique Notre-Dame

Par son ouvrage photographique, le photographe Frederic Noy rend hommage aux communautés d’Ouganda, du Burundi et du Rwanda.

Amérique du Nord

Aux États-Unis, le nouveau président promet d’agir en faveur de l’égalité des droits LGBTQI, devenant le premier président à mentionner les personnes trans dans son discours de victoire. Les dernières élections ont aussi vu un nombre record de personnes LGBTQI se faire élire à des postes de sénateurs et sénatrices, dont la première femme trans à accéder à ce poste. Dans la même lignée d’espoir, l’Église a nommé son premier cardinal noir du pays et celui-ci est pro-LGBTQI et l'État de New York légalise les marqueurs de genre non binaires sur les permis de conduire

Cependant, les verdicts de tribunaux de divers états apportent des nouvelles moins réjouissantes : des juges nommés sous l’administration Trump annulent l’interdiction des thérapies de conversion en Floride et la Cour suprême pourrait retirer des droits aux couples homoparentaux. De même, certains groupes avertissent sur l’historique compliqué avec les droits LGBTQI de Kamala Harris, nouvelle vice-présidente.

De manière anecdotique, on nous raconte également comment Mélania Trump aurait voulu éclairer la Maison-Blanche aux couleurs de l’arc-en-ciel pour souligner le mois de la Fierté, mais que cela lui a été refusé par les conseillers du président Trump.

Au Canada, un rapport révèle met en lumière le harcèlement et la discrimination vécus par des femmes et des membres de la communauté LGBTQI au sein de la police et un controversé animateur gai se présente à la chefferie du Parti conservateur du Québec.

Au Mexique, Puebla devient le 14e état sur 31 à voter une loi reconnaissant le mariage homosexuel. La victoire dans cet état considéré comme conservateur est un bon signe pour la pleine reconnaissance des unions entre personnes de même sexe dans le pays, alors que la Cour Suprême a déjà statué sur le sujet.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

Le Brésil est malheureusement le pays où l’on a recensé le plus de meurtres de personnes trans, 152 sur les 350 rapportés l’an dernier. Si leur président continue de tenir des propos homophobes, cela n’empêche pas de plus en plus de personnes trans de se présenter aux élections municipales, où 30 d’entre elles ont réussi à se faire élire.

L’Argentine confirme que le quota de personnes trans dans la fonction publique s’appliquera également à l’armée.

Au Honduras, le procès historique concernant Vicky Hernández, une femme trans militante abattue par

Asie, Pacifique et Océan Indie

Au Bangladesh, une école coranique ouvre pour les personnes trans et les hijas.

En Chine, des couples essaient de se faire reconnaitre dans le recensement.

En Inde, les personnes trans peuvent désormais demander un changement de leur mention de genre légalement via un portail web. Dans la région de l’Assam, les personnes trans obtiennent également le droit de s’inscrire à l’examen de la fonction publique. De même, la Haute Cour de Delhi a demandé au gouvernement de reconnaître le mariage pour tous et toutes.

En Indonésie, même si une loi voulant forcer les parents ou proches à dénoncer des membres de leur famille s’iels découvraient leur orientation sexuelle a été rejetée, un couple homosexuel est dénoncé par ses voisins et risque la flagellation. Les autorités sont également critiquées pour avoir placé une influenceuse trans dans une prison pour hommes.  

Au Japon, un quart des Japonais rapportent avoir été victimes d’outing forcé. Ce chiffre monte à 54 % pour les hommes trans.

En Nouvelle-Zélande, un homme porteur du COVID-19 menace de contaminer des bars gais.

En Thaïlande, la communauté LGBTQI célèbre sa Fierté et soutient les manifestants antigouvernementaux.

En Tasmanie, l’État réfléchit à indemniser les victimes de ses anciennes lois LGBTQIphobes.

Europe

L’Europe a dévoilé son premier plan de lutte contre la haine des personnes LGBTQI, proposant, notamment, une reconnaissance mutuelle entre États membres des droits homoparentaux.

Il s’agit d’une bonne nouvelle, puisque selon l’Observatoire des inégalités, le nombre de crimes anti-LGBTQI est en augmentation en France, tout comme de nombreux actes sont rapportés dans d’autres pays, comme en Pologne ou en Allemagne, et qu’une étude suisse pointe que les personnes bisexuelles subissent davantage de violence.

De son côté, le gouvernement de Hongrie veut modifier sa constitution pour y inscrire l’immuabilité du sexe biologique à la naissance, une autre attaque aux droits des personnes trans dans ce pays.

Aux Pays-Bas, des dossiers de demandeurs d’asile seront rouverts après que le gouvernement ait annoncé avoir trouvé un réseau criminel de faux demandeurs d’asiles LGBTQI. De son côté, la Cour européenne des droits de l'Homme a condamné la Suisse pour avoir mal évalué les risques de renvoyer un réfugié gambien homosexuel dans ce pays.

En Italie, un nouveau Parti gai officiel est mis sur pied, avec comme devise « Solidaire, environnementaliste et libéral ».

En Estonie, une pétition pour ouvrir le mariage à tous les couples a recueilli un nombre suffisant de signatures pour que la proposition soit débattue au parlement.

En Finlande, l’armée doit revoir son matériel de formation après avoir été critiquée parce qu’un passage décrivait l’homosexualité comme un obstacle au service militaire.

En Russie, des membres du groupe Pussy Riot ont reçu des amendes pour avoir installé des drapeaux arc-en-ciel sur des bâtiments gouvernementaux lors d’une action anti-homophobie. Cependant, les députés ont rejeté deux projets de loi homophobes et transphobes.

Pour la première fois en France, un jugement de cour reconnait la garde partagée à une mère sociale dans un cas de coparentalité.

International

Connaissez-vous Victor Madrigal-Borloz, l’Expert indépendant des Nations Unies sur la protection contre les violences et la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre ? Voici une entrevue avec lui.

Suite à des extraits inédits du Pape diffusés le mois dernier sur les unions civiles gaies, le Vatican clarifie ses propos.

L’Arctique et l’Antarctique soulignent la fierté des pôles pour la première fois.

Sport

La championne olympique Caster Semenya saisit la Cour européenne des droits de l'homme suite à l’imposition de règles forçant les athlètes intersexes à réduire leurs niveaux de testostérone.

Aux États-Unis, le groupe NOlympics voudrait faire annuler les Jeux olympiques et clame que ceux-ci sont dangereux pour les personnes LGBTQI (en anglais).

Culture

L'encensement de Harry Styles et de Jay Du Temple, deux hommes cis et hétérosexuels, en couverture des revues Vogue (États-Unis) et Elle Québec (Québec) a été reçu avec beaucoup d'amertume par les communautés LGBTQI locales, critiquant cette appropriation culturelle queer alors que les personnes trans et non-binaires sont toujours marginalisées et victimes de violences quotidiennes. 

En pleine pandémie, qu’arrive-t-il aux librairies LGBTQI ? Têtu fait un topo sur le sujet.

DC Comics dévoile un nouveau personnage non-binaire, soit une nouvelle mouture du superhéros Flash.

L’artiste Elliot Page, que l’on a pu voir dans The Umbrella Academy et Juno, annonce publiquement qu'il est transition et indique son nouveau nom et ses pronoms.  

Bonne lecture!

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Nouvelles / Suisse
Partagé le 2020-11-05

Rapport de l'Expert indépendant sur les impacts de la COVID-19 sur les populations LGBTQI

L’Expert indépendant chargé de la question de la protection contre la violence et la discrimination liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre, Victor Madrigal-Borloz, a présenté son rapport à l'Assemblée générale des Nations Unies sur les impacts disproportionnés de la pandémie de COVID-19 sur les populations LGBTQI.

Le rapport est disponible en français : https://undocs.org/fr/A/75/258

Nouvelles
Partagé le 2020-10-14

Equitalks : Les impacts et les défis des défenseuses et défenseurs des droits LGBTQ2I au Canada et à international

Égides vous invite à l'événement d'Equitas : EquiTalks - Les impacts et défis des défenseuses-eurs des droits LGBTQ2I avec Victor Madrigal-Borloz, Expert indépendant des Nations Unies pour la Protection contre la violence et la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

L'événement a lieu mercredi, 21 octobre 2020, 12h EST, en français avec traduction en direct en anglais.

L'événement est modéré par Anne Delorme d’Equitas, avec la participation de :

  • Diane Labelle, spécialiste et chercheure sur les enjeux de l’éducation chez les Autochtones, ainsi que les identités LGBTQ et Two-Spirit
  • Solange A Musanganya, co-coordonnatrice de Queer African Youth Network, basée au Burkina Faso
  • Janik Bastien Charlebois, professeure de sociologie à l’UQAM, spécialisée dans les études intersexes critiques- L’Honorable
  • Karina Gould, Ministre du développement international
Nouvelles
Partagé le 2020-10-14

Lancement du Fonds AGIRI

Le 21 octobre, juste avant l'événement EquiTalks - Les impacts et défis des défenseuses-eurs des droits LGBTQ2I, le nouveau Fonds Agir ensemble pour l'inclusion (AGIRI) sera lancé.

Le Fonds Agir ensemble pour l’inclusion (AGIRI) a été créé dans le but de renforcer le respect, la protection et la réalisation des droits humains des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, queer, bispirituelles et intersexuées (LGBTQ2I), et d’améliorer leurs conditions socioéconomiques dans les pays admissibles à l’aide publique au développement (APD) du gouvernement du Canada.

En savoir davantage sur le Fonds AGIRI.

Nouvelles / Actualité
Partagé le 2020-10-01

Aux Nouvelles no. 2 : Septembre 2020

Une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Envoyé chaque mois, ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.   

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles : septembre 2020

Afrique et Moyen-Orient

En Égypte, Human Rights Watch dénonce des arrestations et les tortures des personnes LGBTQ y ayant cours.

Au Botswana,  le débat public sur l’homosexualité divise le pays suite à une action en justice pour abolir la criminalisation des gais.

En Turquie, les femmes se mobilisent contre le retrait potentiel du pays de la convention d’Istanbul, convention signée en 2011 et visant à mieux lutter contre les violences domestiques.

Au Nigeria, une nouvelle génération de cinéastes cherche à se faire entendre de Nollywood, malgré la censure des représentations LGBTQ.

Au Ghana, deux lesbiennes dans les forces armées sont arrêtées suite à la diffusion d’une vidéo de leur prétendu mariage.

Amérique du Nord

Aux États-Unis, le décès de la juge Ruth Bader Ginsburg suscite tristesse et inquiétudes dans le mouvement LGBTQ alors que la très conservatrice Amy Coney-Barrett est nommée pour lui succéder. De son côté, la Cour suprême du pays a fixé une date pour décider si les couples LGBTQ peuvent se voir refuser des services d’adoption.

À Chicago, le quartier LGBTQ « Boystown » change de nom et devient « Northalsted » pour être plus inclusif.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

Au Brésil, un observatoire de l’homophobie dans le football a été lancé par des supporters LGBTQI afin de dénoncer les discriminations et attaques homophobes dans ce sport roi dans le pays.

En Argentine, un décret présidentiel vient mettre en place un quota pour favoriser l’embauche des personnes trans dans le secteur public.

Au Panama, la commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) a accordé une audition publique à la Fondacion Iguales sur la question du mariage pour les personnes de même sexe. (en espagnol)

En Colombie, on recense au moins 63 personnes LGBTQ tuées en Colombie depuis les huit premiers mois de l’année 2020, alerte une agence gouvernementale de défense des Droits de l’Homme qui note également une nette augmentation des violences physiques depuis le début de l’année. 

Asie, Pacifique et Océan Indien

En Indonésie, la première élue municipale trans s’appelle Hendrika Mayora Victoria. Elle s’est donné pour mission de se battre pour que ses semblables ne soient plus l’objet des discriminations dont elle a souffert. Cependant, la police de Jakarta a arrêté au début du mois 56 hommes lors d’une fête gay, en vertu des lois anti-pornographie.

Aux Philippines, le président a gracié un marine américain reconnu coupable du meurtre d’une femme trans, Jennifer Laude, et condamné à 10 ans de prison en 2014. Cette grâce présidentielle a provoqué l’indignation des défenseurs des droits humains et de la communauté LGBTQ.

Au Japon, la compagnie aérienne nippone Japan Airlines (JAL) a annoncé que ses annonces à bord des avions et dans les aéroports adopteraient dès le 1er octobre un langage neutre en genre.

À Hong Kong, la Haute cour a jugé que les homosexuels doivent bénéficier des mêmes droits de succession que les hétérosexuels. Cette décision intervient le jour où une action judiciaire visant à reconnaître les mariages célébrés à l'étranger de personnes de même sexe a par ailleurs été rejetée.

Europe

En Pologne, une cinquantaine de pays ont publié une lettre ouverte aux autorités polonaises pour "travailler ensemble sur un environnement de non-discrimination" des personnes LGBT+.

En France, la Cour de cassation refuse de reconnaître le statut de mère à une femme trans. De nombreux rassemblements ont également eu lieu pour honorer la mémoire de Doona, une jeune étudiante trans de Montpellier qui s’est suicidé sur fond de transphobie.

Chacun de leur côté, la mairie de Paris et celle de Londres décident d’allouer des subventions à des associations et établissements LGBTQ. De son côté, la parution du livre le Génie lesbien d’Alice Coffin, dans lequel elle dénonce la domination masculine, attise le débat public.

En Suisse, une équipe de la haute école de Lucerne entreprend une étude auprès des jeunes gay, lesbiennes, bi et trans suisses. Cette étude a pour objectif d’appréhender la complexité des facteurs à l’œuvre et dans les passages à l’acte. Cet effort qui pourrait sauver 300 vies par an.

En Russie, les enseignant.e.s sont invités à parcourir les profils de leurs élèves sur les réseaux sociaux pour y chercher la présence de tout symbole LGBT+ et ainsi les ficher.

International

Les droits des personnes trans s’améliorent un peu dans le monde, selon le dernier rapport l’ILGA.

TikTok admet restreindre des hashtags LGBTQ dans certains certains dans le cadre son approche de modération différenciée. (en anglais)

Bonne lecture!

Voir les éditions précédentes

Nouvelles / Actualité
Partagé le 2020-09-03

AUX NOUVELLES 

Bulletin Aux nouvelles

Une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.   

Cette revue de presse sera envoyée une fois par mois aux personnes qui désirent s’y abonner. Ainsi, même si vous êtes déjà inscrit à notre infolettre régulière, nous vous demandons de nous fournir votre consentement pour ce nouveau bulletin.   Pour s’abonner « Aux nouvelles », il suffit de s’inscrire ici :

 

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles : août 2020

Afrique et Moyen-Orient

Au Cameroun, 4 jeunes arrêtés en juin ont été condamnés pour homosexualité, une femme trans a été relâchée de prison grâce à des donateurs ayant payé sa caution et une femme lesbienne est morte lors d’une rencontre.

En Tunisie, Human Rights Watch appelle à mettre fin aux tests anaux et demande la libération de deux hommes arrêtés pour homosexualité. La pandémie de COVID-#9 force également le report du festival de films queer.

En Arménie, la Cour d’appel pénale a statué qu’il n’y avait pas eu d’enquête appropriée sur une violente attaque homophobe survenue il y a deux ans et ordonne une nouvelle enquête.

Au Liban, les bureaux d’Helem Beyrouth sont dévastés après l’explosion dans le port.

En Syrie, un rapport du Human Rights Watch souligne les violences envers les personnes LGBTQI par les différents camps du conflit.

Amérique du Nord

Au Canada, un homme gay porte plainte à l’ONU contre l’interdiction du don de sang et Fierté Montréal dénonce les lois coloniales interdisant aux personnes trans migrantes de changer leurs papiers d’identité.

Aux États-Unis, San Francisco et New York honorent Marsha P. Johnson et Black Trans Lives Matter. La Chambre des représentants revient sur l’interdiction des personnes trans dans l’armée sous l’administration de Trump et l’Arizona est attaqué en justice pour l’absence de prise en charge des personnes trans. Avec les élections qui s’en viennent, Trump essaie de se faire passer pour un allié des personnes LGBTQI, ce qui est bien sûr dénoncé par les activistes locaux.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

Dans les îles Caïmans, les législateurs locaux qui refusaient de reconnaitre les unions civiles se voient rabrouer par le gouverneur qui les oblige à le faire.

En Argentine, une première série d’habitations pour les personnes trans voit le jour, considérée comme le premier quartier trans au monde.

Au Salvadortrois policiers sont condamnés pour le meurtre d’une femme trans. Amnistie internationale déplore cependant les difficiles conditions de vie des personnes trans au temps de la COVID-19.

Une nouvelle organisation voit le jour pour aider les personnes LGBTQI en Guyane française.

Asie, Pacifique et Océan Indien

Au Pakistan, une militante trans est arrêtée et mise dans la mauvaise prison pour s’être opposée à la transphobie. #justiceforjulia

En Thaïlande, on annonce qu’un projet de loi, qui serait déposé en octobre, permettra de reconnaitre les personnes trans dans des aspects spécifiques comme l’accès aux emplois, les services et les allocations.

Une entrevue avec le militant Jerome Yau dresse un panorama des enjeux de militance LGBTQI à Hong Kong.

En Indedeux femmes trans sont retrouvées mortes, assassinées par un homme qu'elles avaient payé pour les aider à adopter un enfant. Les tribunaux y ont également protégé deux policières lesbiennes dont la relation venait d’être découverte par leurs familles.

Europe

En Pologne, les appels à soutenir la communauté LGBTQI polonaise s’intensifient, alors que le gouvernement multiplie les déclarations contre celle-ci. Ainsi, le ministre de la Justice a annoncé que les villes se déclarant zone sans idéologie LGBT et ayant perdu leur financement de l’Union européenne pourraient se voir financer par la Pologne. Au début du mois, des militant.e.s LGBT avaient été arrêté.e.s par la police pour avoir habillé une statue d’un drapeau LGBT, causant des manifestations dans tout le pays. Un couple gay s’est d’ailleurs rendu au Vatican pour demander l’aide du Pape.

Des enquêtes sont ouvertes en France suite à diverses attaques homophobes et en Belgique concernant un groupe de propagande haineuse anti-lgbtqi. À Malte, un couple gay est retrouvé abattu dans sa propriété, de même qu’un influenceur de 23 ans en Russie tandis que la Fierté d’Odessa en Ukraine est attaquée par des nationalistes.

En Suisse, la commission des affaires juridiques du Conseil des États a décidé de reporter le vote sur le mariage civil pour toutes et tous, à la déception des organisations LGBTQI. Par contre, la révision du Code civil en matière de changement de sexe (qui vise à faciliter la modification de l’inscription du sexe et du prénom sur seule déclaration de la personne auprès de l’état civil) continue son parcours au Parlement.

En Italie, le Parlement régional de Naples adopte un texte protégeant les personnes LGBT.

Au Royaume-Uni, un train arc-en-ciel circule pour sensibiliser la population et un parent trans et son fils font le « Tour de Trans ».

Thérapies de conversion

Même si l’église de Pologne cherche à faire légaliser les thérapies de conversion, de nombreuses municipalités ont, au contraire, pris des mesures pour les interdire. C’est le cas d’Anchorage, première ville d’Alaska aux États-Unis à le faire ainsi qu’à Queensland en Australie.

Représentations des personnes trans

Si un premier jeu vidéo avec un personnage principal trans arrive sur le marché, un doctorant nous parle du manque de représentation des personnages LGBTQI dans la littérature jeunesse tandis qu’une lettre ouverte rappelle au cinéma français que les acteurs et actrices trans existent.

Aux États-Unis, Jennifer Lopez présente un film sur le coming trans de l’enfant de sa sœur et les soeurs Wachowski confirment que le film La Matrice était bien une allégorie trans.

Bonne lecture!

Nouvelles
Partagé le 2020-08-07

Lancement du Fonds Charlot Jeudy, appui aux diversités et à l'inclusion

Dans le cadre de sa mission de renforcement des capacités et de l’accès à des ressources financières et techniques pour les organisations qui luttent en faveur des droits LGBTQI dans la francophonie, Égides lance aujourd’hui le Fonds Charlot Jeudy, appui aux diversités et à l’inclusion. Ce fonds vise à financer des projets d’organisations LGBTQI francophones, avec comme objectif la défense des droits humains des personnes LGBTQI et comprend deux volets, un pour les petits projets et un autre pour des projets d’envergure.

Il existe déjà plusieurs organismes bailleurs de fonds des causes et des enjeux LGBTQI à l’international, mais peu de ressources sont redirigées vers les pays de l’espace francophone. En effet, d’après une analyse des rapports du Global Philanthropy Project (GPP), moins de 0,5 % des fonds alloués y sont consacrés. C’est pourquoi, dès les consultations ayant mené à la mise en place d’Égides, l’idée que notre Alliance se dote d’un programme de fonds d’appui est clairement ressortie comme étant un volet stratégique pour le développement des organisations LGBTQI francophones.

Le Fonds Charlot Jeudy financera des projets locaux, régionaux ou nationaux dans trois domaines prioritaires :

  • Le plaidoyer pour la défense des droits humains chez les personnes LGBTQI
  • L’élimination des violences l’encontre des personnes LGBTQI
  • L’amélioration de la sécurité et le bien-être des personnes LGBTQI

Pour connaitre les critères d'admissibilités et obtenir les formulaires de dépôt de projet, consultez la page du fonds : www.egides.org/fondscharlotjeudy.

Nouvelles
Partagé le 2020-07-08

10 juillet 2020 : Lancement en ligne du rapport sur les pratiques de "thérapies de conversion"

Cette semaine, Victor Madrigal-Borloz, Expert indépendant des Nations Unies sur la protection contre la violence et la discrimination fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre, a présenté son rapport sur les pratiques des thérapies dites « de conversion » au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Par la suite, il animera une session en ligne pour approfondir les principaux éléments de son rapport et en discuter avec les parties intéressées.

Vérifiez l’heure de début dans votre région et inscrivez-vous maintenant pour la session qui aura lieu le 10 juillet de 11:00 am à 12:30 pm (EST). Égides s'associe au bureau de l'Expert indépendant pour assurer l'interprétation en français de cette séance.  Pour s'inscrire : https://harvard.zoom.us/webinar/register/WN_1nkecWWWQ3KeKO3g-XszbA

Mise en contexte 

« Thérapies de conversion » est une expression générique désignant des pratiques de nature très diverse, qui se fondent toutes sur la croyance selon laquelle l’orientation sexuelle et l’identité de genre d’une personne peuvent ou devraient être changées. Ces pratiques reposent sur l’idée médicalement fausse que les personnes LGBT ou de genre variant sont malades, infligeant à ces personnes des préjudices physiques et psychologiques souvent graves.  Il se pratique des « thérapies de conversion » dans une multitude de pays, dans toutes les régions du monde.

Vous pouvez télécharger un résumé ainsi que le rapport complet aux liens ci-dessous  :

Nouvelles / Témoignage
Partagé le 2020-06-23

Concours IsoléEs Mais ConnectéEs - les campagnes gagnantes

Voici le temps de vous dévoiler les gagnant.e.s du concours #IsoléEsMaisConnectéEs.


Si la pandémie de COVID-19 a limité nos capacités à se regrouper, elle n’a pas empêché les organisations LGBTQI de rester connectées. C’est pourquoi, à l’occasion de la journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, Égides a voulu mettre de l’avant par l’entremise du concours #IsoléEsMaisConnectéEs le travail remarquable que font nos membres pour lutter contre les discriminations.

Affiches, chansons, danses, témoignages… les 12 campagnes émouvantes ayant participé rendent compte de la diversité des vécus des personnes LGBTQI à travers la francophonie, de leurs combats et de leur résilience.

Du 16 au 30 juin 2020, le public a été invité à voter via les médias sociaux pour sa campagne favorite, tandis qu’un jury s’est réuni pour décerner deux prix et deux mentions spéciales.

Voici donc les campagnes gagnantes :

Prix du public

Chanson « Isolé mais connecté » de Synergie Trans* Bénin (Bénin)

Kevynn est une personne non binaire membre de l’organisation Synergie Trans* Bénin. Iel a débuté sa carrière musicale depuis 2017. Dans son pays d’origine, le Bénin, n’ayant pas la possibilité d’assumer ouvertement son identité non binaire, iel se voit obliger de s’enfermer dans le genre masculin afin de satisfaire les exigences de la société béninoise malgré iel. Ainsi, Kevynn compte sur sa voix pour faire entendre les souffrances des communautés oubliées et méprises à cause de leur orientation sexuelle et identité de genre.   Isolé mais connecté nous plonge dans une conversation entre deux personnes non binaires en retrait dans leurs coins chacune afin de ne pas s’exposer à des stigmatisations et discriminations des homophobes en cette période de crise sanitaire.

Pour entendre la chanson : https://www.youtube.com/watch?v=FTfNOgzsn5U

Prix du jury (2 oeuvres)

Œuvres numériques « Résister ! » du Collectif Liqaat (Maroc)

Le projet « RÉSISTER ! » est une campagne d’œuvres d’art créées par Zeid, militant marocain des droits LGBTQ du Collectif Liqaat, notre campagne vise à répondre aux principales luttes et problèmes de la communauté queer marocaine lors de la pandémie COVID- 19 contre l’homophobie et la transphobie, ainsi que la sensibilisation à l’importance de solliciter l’aide des systèmes de soutien, en particulier pendant cette période difficile, et de partager un message d’amour, de soutien et de solidarité avec les communautés homosexuelles du monde entier.

Voir toutes les oeuvres : https://www.egides.org/sites/www.egides.org/files/2020-06/resister_liqaat.pdf

Vidéo « L’homophobie dans les familles » de l’Association Femmes Égales (République du Congo)

« L'Association Femmes Égales est une association des lesbiennes du Congo-Brazzaville. Femmes Égales a réalisé des témoignages : un premier sur la discrimination et les violences physiques, récité par Guilaine Zika, et un deuxième sur le titre des violences sexuelles récité par Bathola Bath. Ces témoignages sont suivis d’un théâtre sur le thème du rejet familial, tourné par 10 membres en deux semaines de répétitions dans la maison de notre chargée de la communication discrètement. Nous avons fait des petites cotisations pour l’arrangement des images et nous avons préféré tourner les scènes réelles pour la mémoire de nos actes subits. »

Pour voir la vidéo : https://youtu.be/oB9tRCe9P3A

Mention spéciale du jury

Podcasts et vidéos « Brisez le silence ! » de VoGay (Suisse)

Cette année VoGay propose à toutes et tous de participer à l'IDAHOT 2020 en brisant le silence ! En nous envoyant une vidéo de ce que signifie pour vous « briser le silence », et en écoutant notre Podcast « Récit(f)s d'Hippocampes », vous contribuez à la visibilité de la lutte contre l'Homophobie, la Lesbophobie, la Biphobie et la Transphobie.

Pour écouter les podcasts : www.vogay.ch/podcast 
Pour voir toute la campagne : www.vogay.ch/idahot-2020

Vidéo « À bas l’homophobie ! » d’ONG Secours Social (Côte d’Ivoire)

À l'occasion de la journée internationale de lutte contre l'homophobie, l'ONG Secours Social présente des témoignages des membres de la communauté LGBTI victimes d'agressions homophobes en Côte d'Ivoire. Cette vidéo, réalisée dans le cadre du concours #IsoléEsMaisConnectéEs vise à mettre à nu les tristes réalités de nos membres. Deux Transgenres racontent leurs mésaventures.

Pour voir la vidéo : https://www.facebook.com/ONGSecoursSocial/videos/2608476192739321/

Les campagnes participantes

Vidéo « Halte à l’homophobie » de l’Association de Soutien aux Groupes Vulnérables (République du Congo)

La campagne de l'ASGV s'articule autour des points ayant trait à la lutte contre l'homophobie, la biphobie, la lesbophobie et la transphobie dont sont victimes les personnes LGBT dans notre pays. Nous avons choisi de la faire à travers la chanson réalisée par deux personnes (Alexandre et Roseland), la danse par Gaga et Roseland et un message porté par Mignon sur le respect des droits fondamentaux des minorités sexuelles et de genre.

Pour voir la vidéo : https://youtu.be/wFRe0lHMQz8

Affiche « Je lutte contre le virus et contre la haine » de TransHomoDz (Algérie)

Je lutte contre le virus est contre la haine est notre slogan pour IDAHOBIT 2020. Dans mon pays, les personnes LGBTQI+ n’ont pas attendu la covid19 pour découvrir le confinement. Notre communauté a toujours appris à se confiner loin des haines provenant de la religion, des traditions et des normes imposées.   Cette pandémie nous a poussé.e.s à nous confiner parmi ceux qui nous ont toujours violenté.e.s et appelé à notre extermination.   Depuis le début de cette pandémie, nous avons constaté une augmentation significative des actes d’Homophobie et Transphobie. Certaines leaders n’hésitent pas à accuser les LGBTQI+ d’être la cause du virus.   Cette affiche est à la fois, un constat de notre situation malheureuse et en même temps un appel à la solidarité.

Publication « Brisons le silence dans la dénonciation » d’Affirmative Action Bénin (Bénin)

Notre campagne « Brisons le silence dans la dénonciation » a été réalisée avec le but de montrer que les personnes LGBTQI du Bénin souffrent également malgré que l'on parle de « loi muette » sur la question de l'homosexualité dans notre pays. L'expression à travers les images nous permettra de faire voir nos déchirures en matière de violation des droits humains et de stigmatisation et discrimination à cause de notre orientation sexuelle. Cette campagne vise également à démontrer que nous ne sommes pas les seuls à travailler et que d'autres organisations, militant.e.s, activistes et défenseur.e.s des droits des LGBTQI+ nous soutiennent au jour le jour et font de leur mieux pour faire entendre notre voix.

Photo « Il est temps » d’Humanity First Cameroon (Cameroun)

Nous sommes une voix, une voix qui compte !
Nous sommes un combat ; un combat pacifique de revendications !
Nous sommes une voie ; une voie de développement !
Nous sommes un monde ; un monde de vivre ensemble, d’union et de solidarité !
Nous avons notre mot à dire face aux multiples fléaux qui minent le monde !
Nous devons agir, contribuer, et nous unir pour barrer la route à la Covid19 !
Il est temps de se faire entendre, de participer et surtout de lever notre arc-en-ciel pour valoriser la fierté que représente notre communauté !
Il est temps d’agir ! Agir même quand on est rejeté.e ! Agir même en étant isolé.e ! Agir même quand tout est sombre ! Il est temps d'agir et de montrer au monde ce que nous pouvons faire !
Il est temps !

Vidéo « La situation des personnes LGBTQI en Afrique Subsaharienne Francophone » de N&N Libre Ensemble Burundi (Burundi)

La campagne est pour sensibiliser la population africaine spécialement la population burundaise de la situation sociopolitique des personnes LGBTQI afin de promouvoir l'acceptation de l'autre et le vivre ensemble au sein de la population africaine et d'inviter la jeunesse burundaise à participer aux élections, car voter est un acte de citoyenneté.

Pour voir la vidéo : https://www.facebook.com/101816251461028/videos/590717188317648/

Témoignages de réfugié·es LGBT d’ARDHIS (France)

L'objectif de cette campagne était de donner la parole aux personnes qui ont vécu des LGBTIphobies dans leur pays et ont dû le quitter pour cette raison. Elle permet de retracer un parcours, de parler concrètement des LGBTphobies et des conséquences dramatiques qu'elles peuvent avoir dans la vie des gens.

Voir tous les témoignages : https://www.facebook.com/watch/ArdhisLGBT/2831499287130682/

Vidéo « Mon droit à la santé en tant que LGBTIQ » de l’ASCEAUPEV+ (Cameroun)

Au vu des difficultés que nous traversons au Cameroun vu notre orientation sexuelle réduite à une pratique maléfique, nous, Association camerounaise pour l'épanouissement et l'autonomisation des personnes vulnérables (ASCEAUPEV+) travaillant avec la cible LGBTIQ infectées ou affectées par le VIH, allons organiser notre campagne via une vidéo où nous faisons ressortir les difficultés quotidiennes que nous traversons dans notre contexte et soulevons notre triple vulnérabilité en cet instant où la COVID-19 fait des ravages dans le monde en général et le Cameroun en particulier.

Pour voir la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=844sStTBvyE&feature=youtu.be

Nouvelles / Sénégal / Témoignage
Partagé le 2020-06-18

Hommage à Yves Yomb

Photo d'Yves Yomb

Le conseil d’administration d’Égides a appris avec grande tristesse le décès d’un de ses membres, Yves Yomb. Il s’est éteint à 44 ans suite à un long combat contre la maladie. Yves était un militant pour les droits humains d’un grand courage. Sa passion et son intelligence vont nous manquer. Dans les mots de Georges Schneider, administrateur d’Égides :

« Yves Yomb, je n’arrive pas à parler de toi au passé… Tu restes ce vaillant activiste, ce personnage charismatique du mouvement pour le respect et la visibilité des personnes LGBTQI de l’Afrique. J'ai encore en mémoire nos multiples échanges sur les challenges et projets, et cette soif partagée de contribuer à la création d'une société juste. Yves, tu continuer de vivre à travers nos actions communautaires. La lutte continue. »

Yves était engagé dans ces luttes depuis 2005, d’abord dans l’un des premiers groupes LGBTQI de son pays, Alternatives Cameroun, puis comme porte-parole d’Africagay et ensuite comme responsable des droits humains et genre au sein de la Coalition PLUS. Il a été l’investigateur de plusieurs études concernant les personnes LGBTQI en Afrique francophone, en plus d’être très engagé dans le renforcement des capacités des organisations non seulement dans son pays, mais aussi en Afrique et plus globalement dans les pays du Sud. Conférencier recherché, il a participé à de nombreux sommets, dont la conférence internationale francophone organisée par Fierté Montréal en 2017 et qui donna l’impulsion de mettre en place Égides.

La disparition d’un militant laisse toujours un grand vide. Mais nous savons qu’Yves aura su en inspirer plusieurs à suivre ses pas et à prendre la parole, comme la mémoire de son travail continuera d’orienter nos actions.

Pour mieux connaitre Yves, nous vous invitons à lire l’hommage rendu par la Coalition PLUS ainsi que les entrevues et discours qu’il a accordés au cours des années :

Nouvelles / Canada / Politique
Partagé le 2020-06-12

Lettre ouverte d'Amnistie Internationale Canada pour les droits des travailleuses du sexe durant la pandémie de COVID-19

Égides se joint sa voix à la lettre d'Amnistie internationale pour demander que le Canada protége les droits des travailleuses du sexe pendant la COVID-19 en garantissant l'accès à un soutien financier d'urgence.

Pour lire la lettre au Ministre des femmes, de l'égalité des sexes et du développement économique rural : https://www.amnesty.ca/news/canada-must-protect-rights-sex-workers-during-covid-19-ensuring-access-emergency-income

Nouvelles / Politique
Partagé le 2020-06-06

BLACK LIVES MATTER – Un communiqué de la coprésidence d'Égides  

Le 6 juin 2020 - Il ne peut y avoir de lutte pour les droits des personnes LGBTQI s’il n’y a pas de lutte contre le racisme. En ce sens, Égides souhaite apporter son appui au mouvement Black Lives Matter aux États-Unis, mais également à tous les mouvements antiracistes à travers le monde qui se mobilisent pour rappeler que les vies des personnes noires sont délibérément attaquées et qu’elles doivent être protégées.  

Dans les derniers jours, la violence policière ayant causé la mort de Georges Floyd au Minnesota, et de tant d’autres avant lui, a ravivé les traumatismes de la communauté noire et de nombreuses autres communautés racisées à travers le monde. Ces traumatismes sont causés par l’idéologie de la suprématie blanche. Face à cet événement tragique, comme trop d’autres avant lui, les personnes noires se sont levées pour crier BLACK LIVES MATTER!  

Rappeler que les vies des personnes noires sont importantes, ce n’est pas prioriser certaines vies sur d’autres. Au contraire, c’est réclamer l’égalité face à un système qui trop souvent encore dévalorise et tue les personnes noires en toute impunité. C’est réclamer justice et réparation pour des siècles de colonisation et d’exploitation dont les effets perdurent encore aujourd’hui sous la forme de violences systémiques envers les personnes noires et les communautés racisées. Si toutes les vies étaient réellement égales, il n’y aurait pas de « oui mais » répliqué aux communautés en deuil chaque fois qu’une personne noire est assassinée. C’est pourquoi il est important de le rappeler, encore et encore BLACK LIVES MATTER! Car l’égalité de toutes les communautés LGBTQI ne pourra être réellement atteinte que lorsque l’égalité des personnes noires le sera également.   

Alors que commence le mois de la Fierté, rappelons-nous que notre propre mouvement LGBTQI a surgi, entre autres, d’un moment de résistance à la répression policière. Lors des descentes au Stonewall Inn à New York, c’est le courage d’une femme trans noire, Marsha P. Johnson, qui a allumé la flamme, et cet événement que l’on commémore encore aujourd’hui est considéré comme un des tournants ayant permis à nos communautés de refuser la peur et les humiliations comme condition pour vivre pleinement. 

En soutien à ses membres et en solidarité avec les mouvements qui luttent aux États-Unis, au Canada, en France et ailleurs, Égides clame BLACK LIVES MATTER et qu’il n’y a de liberté pour personne s’il n’y a pas liberté pour toustes. Égides poursuit son engagement quotidien à la lutte contre le racisme envers les personnes noires : 

Nous réaffirmons notre engagement inconditionnel à une approche féministe, antiraciste, décoloniale et intersectionnelle. 

Nous nous engageons à améliorer nos pratiques d’écoute et d’ouverture aux expériences des personnes noires et personnes les plus marginalisées. 

Nous continuons à travailler pour remettre en question les schémas coloniaux qui sont présents aussi au sein de notre organisation et promouvoir la diversité à tous les niveaux et en particulier aux postes décisionnels.  

Nous poursuivons nos efforts pour soutenir la voix des personnes noires, quelles que soient leurs identités, dans tous les espaces. 

Le temps est à l’action! 

Nouvelles / États-Unis / Politique
Partagé le 2020-06-03

Le Mois de la Fierté et Black Lives Matter : un même combat

En ce début du Mois de la Fierté, l'Expert indépendant Victor Madrigal-Borloz a rappelé que la Fierté se doit d'être intersectionnelle :

« Lorsque la haine et l'exclusion sont des politiques d'État, l'occupation de l'espace public est une réponse politique. #PrideMonth2020 est également une chance d'arracher les racines de la haine visant les vies des personnes noires et de soutenir leur revendication de démanteler la discrimination systémique. #BlackLivesMatter #IESOGI » (voir le Tweet original)

Alors que la brutalité policière envers les personnes noires fait les manchettes, plus de 75 groupes LGBTQI des États-Unis ont signé une lettre en soutien à Black Lives Matter :

« Plusieurs de nos organisations ont fait des progrès en adoptant l'intersectionnalité comme une valeur fondamentale et se sont engagées à être plus diversifiées, équitables et inclusives. Mais cette situation exige que nous
allions plus loin - que nous prenions des engagements explicites pour adopter l'approche antiraciste et ainsi mettre fin à la suprématie blanche, non pas comme un corollaire nécessaire à notre mission, mais comme une partie intégrale de notre objectif de la pleine égalité des personnes LGBTQ.

Nous, soussigné.e.s, reconnaissons que nous ne pouvons pas rester neutres, et la seule conscience de ce phénomène ne se substituera pas à l'action. La communauté LGBTQ connait ce travail de résistance à la brutalité policière et à la violence. Nous célébrons le mois de juin, le mois de la Fierté, car il commémore, entre autre, notre résistance face au harcèlement des forces policières à Stonewall à New York, et plus tôt en Californie, lorsque ces violences étaient courantes et attendues. Nous nous en souvenons comme d'un moment décisif où nous avons refusé d'accepter l'humiliation et la peur comme prix pour vivre pleinement, librement et authentiquement. »

Lire la lettre complète

Nouvelles
Partagé le 2020-05-29

Rapport Vulnérabilité amplifiée : l’impact de la pandémie COVID-19 sur les personnes LGBTIQ

En mars et avril 2020, OutRight Action International a effectué une revue de littérature et des entrevues avec 59 personnes LGBTIQ issues de 28 pays afin de caractériser comment la pandémie mondiale de COVID-19 et les mesures de santé publique mises en place pour diminuer la transmission de celle-ci affectent la vie des personnes et des mouvements LGBTIQ en temps réel. Voici le résumé de leur rapport (en français), contenant les principaux enjeux rencontrés par les personnes LGBTQI et les recommandations aux différents acteurs intervenant durant cette crise.

Lire le rapport

Nouvelles / Témoignage
Partagé le 2020-05-14

Concours Isolé.E.s mais connecté.E.s : Ma campagne virtuelle du 17 mai

Concours isolés mais connectés : ma campagne virtuelle du 17 mai

Même si la pandémie de COVID-19 affecte la capacité des communautés LGBTQI à se regrouper physiquement, elle ne doit pas nous empêcher de rejoindre les personnes ayant besoin de notre soutien. Non seulement cette crise affecte les plus vulnérables d’entre nous de manière disproportionnée, elle voit également une recrudescence des propos haineux en ligne. Nous sommes peut-être isoléEs mais nous devons rester connectéEs.

Avec la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie qui approche, plusieurs activités doivent être repensées pour s’adapter au confinement et mener de la sensibilisation en ligne. C’est pourquoi Égides vous invite à partager vos campagnes virtuelles contre la stigmatisation et les LGBTphobies. 

Un #17maivirtuel

Ce concours s’adresse aux organisations membres d’Égides ou en voie de le devenir et peut prendre la forme de toute expression artistique numérique (affiche, vidéo, chanson, récit, témoignage, fiction, podcast, etc.).

À gagner : 
1 prix de 2000 $ et 2 prix de 1500 $ en dollars canadiens.Les campagnes doivent porter sur la lutte contre la stigmatisation de la communauté LGBTQI pendant la pandémie du Covid-19 ou être un appel au soutien des personnes LGBTQI vulnérables et oubliées durant la crise. Les soumissions seront évaluées en fonction de leurs retombées sur le public, leur attention à l’intersectionnalité et leur créativité ainsi que par un vote du public.

Pour participer, les organisations doivent remplir le formulaire en ligne avant le 14 juin 2020. https://fr.surveymonkey.com/r/17maivirtuel

Modalités :

- Les organisations ont jusqu’au 14 juin pour soumettre leur expression artistique numérique en français.
- Une présélection sera effectuée par un comité afin de s’assurer que les campagnes respectent les règles et les valeurs d’Égides.
- Un jury déterminera deux campagnes gagnantes et une troisième sera déterminée par un vote du public.
- Le public sera invité à voter et à partager sa campagne préférée du 16 au 30 juin sur la page Facebook d’Égides.
- Les gagnants seront annoncés dans la semaine du 13 juillet.

Conditions de participation :

- Les organisations ou collectifs doivent être membre d’Égides ou avoir déposé leur demande d’adhésion complète avant le 14 juin (seules les organisations entérinées et ayant remis tous les documents nécessaires seront admissibles).
- La campagne numérique soumise doit être en français et en accord avec les valeurs d’Égides.
- La campagne doit être libre de droits et pouvoir être diffusée en ligne.
- Pour des raisons de sécurité, l’organisation qui soumet une proposition devra pouvoir attester de l’obtention du consentement de toute personne pouvant être identifiée dans sa campagne.
- Lors du vote du public, il sera possible pour une organisation de ne pas être identifiée et de rester anonyme.
- Égides s’engage à respecter la confidentialité des données fournies telle qu’écrite dans sa politique de confidentialité.

Lire les règlements complets du concours.

Pour devenir membre : egides.org/devenir-membre

Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/552712755319931/

Nouvelles / Social
Partagé le 2020-05-13

13 mai : journée francophone de l'asexualité

Comme l'homosexualité ou l'hétérosexualité, l'asexualité est une orientation sexuelle à part entière. Celle-ci se décline sur un spectre parmi lequel on retrouverait les personnes demisexuelles (qui ne ressentent pas d’attirance sexuelle pour d’autres personnes à moins qu’un fort lien émotionnel ait été formé avec celles-ci) et graysexuelles (qui ressentent peu d’attirance sexuelle ou n’en ressentent que dans des circonstances particulières).

Pour plus d'information, visitez journee.asexualite.org

Nouvelles
Partagé le 2020-04-29

Discussion avec Victor Madrigal-Borloz : COVID-19 et les personnes LGBT et de genre variant : la voix de nos communautés

Vendredi 1er mai à 13h UTC, Victor Madrigal-Borloz, Expert indépendant des Nations Unies sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre, tiendra une discussion sur l'impact de la pandémie COVID-19 sur la vie quotidienne des personnes LGBTQI et des réponses apportées par les acteurs étatiques et non étatiques. La discussion aura lieu en français.

Nouvelles
Partagé le 2020-04-29

« Ne laissez personne de côté: programmation et coordination pour répondre aux besoins spécifiques »

Dans le cadre d'une série de webinaire sur la violence basée sur le genre, Égides a participé à la session du 30 avril « Ne laissez personne de côté: programmation et coordination pour répondre aux besoins spécifiques ».

Nouvelles
Partagé le 2020-04-08

Communiqué : Report de la conférence « Vivre l’égalité et les diversités dans la francophonie »

Égides devait tenir sa première assemblée générale et sa conférence internationale « Vivre l’égalité et les diversités dans la francophonie » à Genève du 1 au 4 juillet 2020. Cependant, vu les circonstances entourant la pandémie mondiale de COVID-19, Égides a pris la décision de reporter son événement.

Cette décision est prise pour assurer la santé et la sécurité des personnes en cette période où il faut éviter les déplacements afin d’endiguer la maladie. De plus, même advenant une amélioration rapide de la situation dans certaines zones, les inégalités sociales modulant la réponse à cette pandémie et les limitations de voyage actuelles auraient compliqué, voire empêché, la participation d’un grand nombre d’activistes à la construction du dialogue que nous voulons. En ce temps de crise, Égides trouvera d’autres moyens pour soutenir les associations LGBTQI et permettre la mise en réseau de celles-ci.  

En attendant, nos coorganisateurs de la conférence, l’Université de Genève (Fonds Maurice Chalumeau – Connaissances des sexualités) et la Ville de Genève, de même que notre partenaire, l’État de Genève, nous ont reconfirmé leur soutien et nous travaillons ensemble pour déterminer le meilleur moment auquel tenir cette conférence internationale à Genève. Les nouvelles dates seront annoncées d’ici le début mai.

Nous tenons à remercier nos bailleurs de fonds, Montréal International et le Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du gouvernement du Québec pour leur soutien sans faille dans cette situation. 

Pour devenir membre : https://www.egides.org/devenir-membre

En toute solidarité avec les communautés touchées par la COVID-19,

Égides

Nouvelles / Témoignage
Partagé le 2020-03-24

Le coronavirus emporte plusieurs membre de nos communautés #enmémoire

Le virus fait des victimes dans nos communautés sur tous les continents. Reposez en paix Daniel Dumont, Richard Weber Jr...

Posted by Égides - Alliance internationale francophone on Tuesday, March 24, 2020
Nouvelles
Partagé le 2020-03-16

Égides, Genève et le Coronavirus

Aujourd’hui, Égides devait lancer sa plateforme d’inscription pour son assemblée générale (AGM) et sa conférence internationale de juillet à Genève. Dans les circonstances de la pandémie mondiale du coronavirus COVID-19, nous devons reporter ce lancement. En collaboration avec nos partenaires, l’Université de Genève et la ville de Genève, nous revoyons le calendrier de l’AGM/Conférence. Notre premier souci est de veiller à la santé et la sécurité des membres et des invité.e.s qui participeront à cette activité.

Comme vous, nous sommes témoins de cette crise sanitaire planétaire qui ne cesse de prendre de l’ampleur et qui présente d’importants risques pour la santé de millions de personnes aux quatre coins du globe. En raison du coronavirus, de nombreux pays ferment leurs frontières, la quarantaine s’installe et les activités humaines sont réduites au minimum. Nul n’est en mesure de prévoir la durée de la présente crise. Et, nul ne connait la trajectoire qu’empruntera le virus au cours des prochaines semaines ni la gravité de son impact.

Nous surveillons de près l’évolution de la pandémie et restons attentifs aux consignes émises par les autorités sanitaires de Genève. D’ici quelques jours nous serons en mesure de communiquer de plus amples détails quant à la tenue de l’AGM/conférence.

Nous regrettons ce contretemps. Cependant, la vigilance et la prudence s’imposent.

Restez informé.e.s de nos actions à cet égard, inscrivez-vous à l’infolettre d’Égides.

Nouvelles / Témoignage
Partagé le 2020-03-06

Lesbiennes, trans, bisexuelles, queers - les femmes des diversités sexuelles et de genre prennent part au mouvement - 8 mars 2020

Avertissement : certains témoignages contiennent des références à la violence et aux agressions sexuelles.

Montréal, 8 mars 2020 – À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, Égides - l’Alliance internationale francophone pour l’égalité et les diversités souligne la résilience des femmes trans, lesbiennes, bisexuelles et queers ainsi que leur apport aux luttes pour la justice sociale. Dans une série de 6 vignettes web, Égides donne ainsi la parole à ses membres afin de faire résonner la réalité de ces femmes et ce qu’elles aimeraient voir changer.

En cette année de Marche mondiale des femmes, dont la thématique est « Nous résistons pour vivre, nous marchons pour transformer! », les femmes des diversités sexuelles et de genre témoignent encore des trop nombreuses violences physiques et sexuelles auxquelles elles sont confrontées, tant de la part de leurs proches que de la société en générale.  

Mais fortes, fières, ces femmes résistent et, à l’intérieur de diverses associations et collectifs à travers le monde, elles s’organisent pour transformer leur communauté et leur société. Elles nous font part de leur volonté de changer les mentalités, d’être reconnues, de permettre l’égalité des chances et d’arrêter les violences basées sur le genre et l’identité de genre.  

La série de vignettes suivante a été réalisée en collaboration avec les membres d’Égides, notamment Afrique Arc-en-ciel Paris Île de France (France), AKHAM, l’Association Femmes Égales (République du Congo), le Club des Sept Jours (Togo), Humanity First Cameroon (Cameroun), le Mouvement pour les libertés individuelles (Burundi) et le Réseau des lesbiennes du Québec (Canada).

Avertissement : certains témoignages contiennent des références à la violence et aux agressions sexuelles.

À propos d’Égides, l’Alliance internationale francophone pour l’égalité et les diversités :

Égies est une alliance francophone solidaire sur la scène internationale qui favorise l'égalité et l'inclusion des personnes vulnérabilisées et discriminées sur la base de leur orientation sexuelle, de leur identité ou de leur expression de genre, ou de leurs caractéristiques sexuelles. Pourquoi ÉGIDES existe ? Pour favoriser la concertation et la mobilisation, pour soutenir l’action et le renforcement des capacités, pour créer des espaces de dialogue sécuritaires et inclusifs, pour assurer un accès à des ressources en français.

Nouvelles / Haïti
Partagé le 2020-01-29

Funérailles de Charlot Jeudy, militant pour les droits humains

À l’occasion des funérailles de Charlot Jeudy, Égides tient à témoigner du parcours exceptionnel de ce militant des droits humains. Président-fondateur de Kouraj, association de défense des droits des personnes LGBTQI en Haïti, Charlot était également membre du conseil d’administration d’Égides. 

C’est le tremblement de terre ayant ravagé Haïti en 2010 qui a engagé Charlot sur la voie de l’activisme. Malgré un parcours qui le destinait à une profession en droit, Charlot Jeudy a investi toute son énergie pour lutter contre les préjugés envers les personnes LGBTQI, blâmées pour ce cataclysme naturel. Cette situation le poussa, avec des amis, à fonder Kouraj.

Communicateur hors pair, militant engagé, homme de consensus, il a contribué à l’avancement des droits de sa communauté dans le but de créer une société plus juste, fondée sur des valeurs d’inclusion, de dignité, de respect et d’ouverture, dans un Haïti qu’il aimait du plus profond de son être. Avec bravoure, il a affronté la haine, l’intolérance, l’injustice et les nombreuses menaces proférées à son endroit.

 « Charlot s’est joint au conseil d’administration d’Égides au moment de sa création en mai dernier. Il avait le souci d’associer sa communauté à la mouvance internationale, de la faire participer pleinement et de nous faire grandir des expériences qui sont les siennes. » nous rappelle Esther-Léa Ledoux, coprésidente d’Égides.

Ses funérailles ont eu lieu le 24 janvier 2020 au Parc du Souvenir de Port-au-Prince. Tant les militant.e.s de Kouraj que des personnalités de la communauté internationale et de la société civile haïtienne sont venues témoignées de sa contribution à l’avancée des droits humains en Haïti. Un hommage lui sera également rendu en juillet, dans le cadre de l’assemblée générale d’Égides à Genève.

Aux militant.e.s de Kouraj, nos pensées sont avec vous. Même en ces moments de deuil, de votre lutte fleurira une société plus juste. Que le courage de Charlot et ses actions militantes nous inspirent à poursuivre notre mission de transformation sociale pour le bien commun.

Repose en paix, cher Charlot.