AUX NOUVELLES NO. 15 : DÉCEMBRE 2021

La revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI

À chaque mois, dans chaque pays, la lutte aux LGBTQIphobies voit des avancées et des reculs. Pour suivre ce qui se passe dans les différentes régions du monde, Égides vous présente « Aux nouvelles », une revue de presse francophone de l’actualité LGBTQI. Ce bulletin vise à vous tenir informer des nouvelles législations, des arrestations, des jugements de cour et des sujets du moment.

Avertissement : certaines nouvelles rapportent des faits violents et des meurtres de personnes LGBTQI. Nous les partageons par devoir de mémoire, avec une pensée pour toutes les personnes anonymes qui subissent des violences LGBTQIphobes sans obtenir d’attention médiatique.

Aux Nouvelles no. 15 : novembre 2021

Afrique

Plusieurs hommages de la communauté LGBTQI ont été rendus au défunt archevêque Desmond Tutu, prix Nobel de la paix pour son combat contre l’apartheid en Afrique du Sud.

Komitid propose une entrevue avec Jean-Paul Enama, directeur général de Humanity First Cameroun, sur la situation des personnes LGBTQI au Cameroun.

Alors que le Ghana discute d’un projet de loi anti-homosexualité, RFI propose un portrait d’Ignatius Annor, journaliste gai ayant fait son coming-out en direct à la télévision ghanéenne.

Au Sénégal, alors que des députés ont déposé une proposition visant à durcir les sanctions envers les personnes LGBTQI, la majorité parlementaire semble pencher pour le rejet de celle-ci. Le projet doit être discuté ultérieurement. De même, l’attribution du prix Goncourt 2021 à Mohamed Mbougar Sarr a attiré l’attention sur un de ses précédents romans traitant de l’homosexualité au Sénégal, provoquant une polémique homophobe dans le pays.

En Tunisie, un groupe d’avocats et de militant.e.s des droits humains ont déposé un recours juridique pour faire annuler deux condamnations pour homosexualité, en espérant que le cas puisse faire jurisprudence, voir aider à l’abolition de l’article 230 qui criminalise l’homosexualité dans le pays.

Moyen-Orient

Après que l’ambassadeur d’Arabie saoudite aux Nations Unies ait voulu rejeter la mention de l’orientation sexuelle dans une résolution de l’Assemblée générale sur la démocratie, le grand mufti, plus haute autorité religieuse du royaume, a fait des déclarations qualifiant l’homosexualité de « crime ignoble ». 

En Iran, des associations s’inquiètent suite à l’arrestation en octobre de Sareh, jeune lesbienne, pour son « soutien à l’homosexualité ». Elle n’aurait plus donné aucune nouvelle depuis.

Même si le Qatar se veut rassurant sur sa tolérance envers les personnes LGBTQI pour la Coupe du monde qui y aura lieu, le pays continue de faire la chasse aux homosexuels, allant même jusqu’à vouloir interdire les jouets arc-en-ciel qui rappelleraient le drapeau de la communauté.

Amérique du Nord

Au Canada, la Chambre des communes et le Sénat ont adopté à toute vapeur le projet de loi visant à interdire les « thérapies de conversion ». Une première mouture du projet était morte au feuilleton avec le déclenchement des élections cet été. C’est le parti conservateur qui a proposé que le projet de loi soit avalisé sans débats et sans étude en comité parlementaire, ce qui n’a rencontré aucune opposition. Une étude démontre également que plus du tiers des jeunes LGBTQ2 en situation d’itinérance ont tenté de se suicider durant la pandémie. La COVID-19 aurait également rendu plus difficile pour eux de trouver des lieux où dormir et forçant certain.e.s à retourner chez leurs parents, souvent dans des situations familiales dangereuses.

Au Québec, les associations communautaires sont déçues que la réforme du droit de la famille proposée par le gouvernement actuel n’inclue pas la pluriparentalité comme d’autres provinces le font pourtant. C’est pourtant la situation vécue par de nombreuses familles homoparentales. Le projet de loi avait également été critiqué pour sa compréhension des enjeux trans. De manière plus positive, le gouvernement de la province a dévoilé son plan d’action pour lutter contre les « thérapies de conversion ».

Aux États-Unis, la nageuse universitaire trans Lia Thomas enfile les succès, ce qui, malheureusement, lui vaut aussi de faire l’objet de polémiques, les médias ayant été jusqu’à utiliser son morinom et à publier des photos d’elle datant d’avant sa transition.

Amérique du Sud, Amérique Centrale et Caraïbes

Au Brésil, le président Bolsonaro est sous enquête pour avoir diffusé une fausse information faisant le lien entre le vaccin anti-covid et le sida. 

Le Parlement du Chili a adopté le mariage pour les couples de même sexe, ce qui ouvrira également la porte à l’adoption pour ceux-ci. Le projet de loi avait été déposé en 2017.

XY média propose la traduction de ce texte sur la résistance des femmes trans en temps de COVID-19 en Amérique du Sud.

Asie, Pacifique et Océan Indien

C’est en Australie qu’aura lieu la World Pride 2023 pour souligner les 45 ans du Mardi Gras.

L’association Cousins Cousines profite du début d’un de leur projet pour faire état de la situation de l’homophobie à Tahiti

La ville de Tokyo au Japon a annoncé qu’elle va reconnaitre les unions homosexuelles. La procédure pourrait être prête pour 2023.

Europe

En Belgique, le gouvernement prévoit d’enlever les marqueurs de genre des documents d’identité. Le pays est également cité pour son bon coup d’ouvrir un centre d'accueil pour demandeurs d'asile LGBTQI afin de les protéger des agressions des autres demandeurs d’asile.

En France, le Sénat vote pour l’interdiction des « thérapies de conversion ». La cour d’appel de Toulouse s’est aussi penchée sur la demande d’une femme trans qui cherche à se faire reconnaitre comme mère de sa fille, une demande qui traine en cour depuis 7 ans. Et Médiapart fait le suivi du plan d’action contre la haine anti-LGBT+ dans les écoles et déplore que les professeurs soient livrés à eux-mêmes.

En Hongrie, un reportage fait état de conséquences des nouvelles lois censurant les ouvrages LGBTQI sur les communautés locales. En visite dans le pays, le président français Macron a tenté de rappeler les attentes européennes sur les enjeux LGBTQI.

Les Pays-Bas présentent des excuses officielles aux personnes trans pour la loi de 1985 qui imposait aux personnes trans des chirurgies et la stérilisation pour obtenir la reconnaissance de leur genre sur les documents officiels.

En Russie, Poutine a, une fois de plus, tenu des propos transphobes. La Russie s’est aussi vue condamnée par la CEDH pour une série de disparitions en Tchétchénie entre 2016 et 2017.

La Cour européenne des droits de l’Homme a donné raison à la Pologne de refuser d’accorder la citoyenneté à deux enfants nés d’une gestation pour autrui (GPA) aux États-Unis. Le couple de parents gais, dont aucun des deux n’est polonais, voulait faire reconnaitre à leurs enfants la nationalité du donneur de sperme. La CEDH a également rappelé à l’ordre la Géorgie pour des violences commises sur des militants LGBTQI en 2013, considérant que l’État avait donné son approbation tacite à celles-ci.

Autre décision d’un tribunal, la Cour de justice de l’Union européenne a décidé que les parents de même sexe et leurs enfants devaient être reconnus comme une famille dans les 27 États membres, permettant ainsi de protéger le droit à la libre circulation de l’enfant.

Culture

Encore cette année, l’Association des Journalistes Lesbiennes, Gay, Bi-e-s, Trans a tenu sa cérémonie des Out d’Or pour honorer les personnes qui contribuent à visibiliser nos communautés. Le prix de personnalité de l’année a été remis à Barbara Butch.

Le film d’animation « Flee », qui raconte le parcours d’exil d’un jeune gai afghan, pourrait faire parler de lui aux Oscars.

En décembre, plusieurs célébrités nous ont quittés, dont l’autrice lesbienne Marie-Claire Blais, la modèle trans April Ashley, de même que les alliées Anne Rice et Betty White.

International

Grindr s’est fait donner une amende record par la Norvège pour son partage illégal des données.

Pour finir l’année 2021, le magazine Fugues fait le point sur la trentaine de pays où le mariage pour les couples de même sexe est possible.

Bonne lecture

PS : Si des nouvelles nous ont échappé, n'hésitez pas à nous faire parvenir les liens. Nous verrons si elles peuvent être ajoutées au prochain bulletin.

Actualité